Villes et villages

Gallichan

Gallichan

Village de Gallichan

Le village de Gallichan s’étire sur les rives de la majestueuse rivière Duparquet, à son embouchure sur le lac Abitibi, au nord-ouest de Rouyn-Noranda.

La municipalité regroupe environ 500 Gallichanoises et Gallichanois. Elle couvre un territoire de 73 kilomètres carrés dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue (Municipalité régionale de comté de l’Abitibi-Ouest).

Le village Saint-Laurent de Gallichan a été fondé en 1937, mais c’est en 1958 que la municipalité est constituée civilement (au XVIIIe siècle, un poste de traite des fourrures s’y trouvait, mais il a disparu au siècle suivant).

Le nom du village vient du nom d’un colon de l’Islet, M. François Gallichan, propriétaire du moulin à scie qui se trouvait sur l’île face au village. Certains disent toutefois que le nom a été donné par des ressortissants ukrainiens qui arrivaient en grand nombre en Abitibi vers le début du XXe siècle et dont la majorité provenait de la vaste région de Galicie (cette appellation embrasse toute l’Ukraine occidentale).

Aujourd’hui, Gallichan se démarque par l’agriculture, la pêche, les activités touristiques et par ses artistes.

On connaît bien le Café des rumeurs, situé dans l’ancien presbytère de Gallichan, où sont mises en valeur des pièces de la collection archéologique conçue par M. Joseph Bérubé dans les années 1960. Les tables à dîner du Café des rumeurs ont été converties en présentoirs relatant l’histoire des trouvailles archéologiques, telles que des pointes de flèches, des pipes, des grattoirs, des colliers et haches anciennes et autres artefacts.

Notez que l’auberge Gabrielle de Gallichan est un lieu de rassemblement pour les artistes peintres régionaux. Des expositions de peinture et de photographie s’y tiennent régulièrement. La boutique de l’Atelier se trouve à proximité. Dans cette boutique, on peut admirer également des toiles et des sculptures.

La Marina Gallichan peut accueillir une dizaine d’embarcations de plaisance et sur le site, il y a des sentiers pédestres accessibles aux personnes à mobilité réduite. Dans le Sentier Tembec, des panneaux d’interprétation relatifs à la flore Abitibienne ont été installés.

On arrive à Gallichan en suivant la route 393, via la route 117 ou la route 390.

Historique de Gallichan

En 1922, de colons des comtés de Bellechasse Montmagny et L’Islet allaient s’installer dans le territoire abitibien, en un endroit situé dans le canton de Palmarolle, à l’est de Roquemaure, à environ 20 km au sud de La Sarre. Ces lieux avoisinant la rivière Duparquet, dans le nord-ouest du canton du même nom. Reçurent alors l’appellation de Saint-Laurent-sur-Rivière-Duparquet parce que la rivière, à cet endroit, présente une configuration qui rappelle fortement le fleuve Saint-Laurent. Ce phénomène est par ailleurs accrédité par la fondation, en 1926, de la paroisse de Saint-Laurent, érigée canoniquement en 11937 et dénommée dans l’usage courant Sainte-Laurent-de-Gallichan. Le nom retenu évoque l’un des premiers diacres à servir l’Église romaine, dont la fête liturgique est célébrée le 10 août. Cette appellation sera reprise, en 1958, lors de la création de la municipalité de Saint-Laurent. Celle-ci allait devenir, en 1986, la munici;alité de Gallichan, en mémoire de l’un des premiers résidents, Françaois Gallichan, originaire de L’Eslet, qui a bâti un important moulin à scie, au début des années 1920, sur un îlot de la Duparquet, vis-à-vis du vilalge. D’ailleurs, le bureau de poste en service à compter de 1934 portait déjà le nom de ce pionnier.

Coordonnées de Gallichan :

207, chemin de la Rivière Ouest
Gallichan
J0Z 2B0

Téléphone : 819 787 6092

Site internet de Gallichan : gallichan.ao.ca.

marina de gallichan

Marina de Gallichan. Source de la photographie : Site Web de Gallichan

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *