Villes et villages

Fossambault-sur-le-Lac

Fossambault-sur-le-Lac

Ville de Fossambault-sur-le-Lac

Cette ville se situe dans la région administrative de la Capitale-Nationale et fait partie de la municipalité régionale de comté de La Jacques-Cartier. Fossambault-sur-le-Lac regroupe une population d’environ 2 000 Fossambageoises et Fossambaugeois et s’étend sur près de 14 kilomètres carrés.

Constituée en ville le 10 mars 1949, la ville de Fossambault-sur-le-Lac, d’abord érigée comme municipalité de village en 1949 avant de devenir ville en 1974, est bornée par Shannon, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier et Lac-Saint-Joseph, à quelque 30 km au nord-ouest de Québec. Son territoire provient du détachement d’une partie de la municipalité de la paroisse de Sainte-Catherine(-de-Fossambault). Son nom est pétri d’histoire puisqu’il remonte au début de la colonie alors que le fief, ou seigneurie, de Fossambault était concédé, le 20 février 1693, à Alexandre Peuvret de Gaudarville. Celui-ci donne le nom de Fossambault à sa seigneurie en l’honneur de sa mère, Catherine Nau, épouse en premières noces de Louis de Lauson de la Citière et fille de Jacques Nau de la Boissière et de Fossambault, conseiller du roi et trésorier des finances en Berry.

Le patronyme Fossambault a connu certaines modifications orthographiques (Faussambault, Fossembault, Faussembault) qui ont également affecté le nom de la seigneurie. Le spécificatif « sur-le-Lac » souligne la position géographique de la municipalité qui donne sur le lac Saint-Joseph. L’endroit demeure un lieu de villégiature fréquenté.

Des attraits touristiques de la ville, mentionnerons la chapelle Saint-Joseph-du-Lac, construite en 1902 afin de combler les besoins spirituels des villégiateurs de l’époque. Ce site architectural, historique et patrimonial est reconnu par l’Association des musées canadiens. La chapelle Saint-Joseph–du-Lac se trouve sur un terrain autrefois cédé par madame Frances Barnard, épouse de l’honorable Jules Tessier, juge et député de Portneuf. Son architecture est d’inspiration résolument gothique, style dans lequel sont puisés ses fenêtres en ogive, ses contreforts et ses petites ouvertures trilobées ça et là.

La chapelle a été désacralisée en 1995. Cette chapelle a été citée bien culturel en 1997 par la Ville de Fossambault-sur-le-Lac.  La Ville est propriétaire de la Chapelle et en 1998, une Corporation à but non lucratif a été formée afin d’assurer son fonctionnement.

Deux bibliothèques desservent les résidents de la ville : la bibliothèque Anne-Hébert (215, rue Désiré-Juneau) et bibliothèque La Source, située à l’adresse 145, rue Gingras.

Lac Saint-Joseph

Le Lac Saint-Joseph, qui se situe à une altitude de 101,8 mètres au-dessus du niveau de la mer, couvre une superficie de 11,31 kilomètres carrés et sa circonférence est de 22,4 kilomètres. D’un peu plus de 7 kilomètres de longueur et étroit en son centre, le lac Saint-Joseph, alimenté par quelques ruisseaux et, à, à l’est. par la rivière des Pins, se décharge au sud dans la rivière Jacques-Cartier par la très courte rivière Ontaritzi, elle-même tributaire de la rivière Jacques-Cartier.

Ce lac d’origine glaciaire, atteignant 37 mètres de profondeur dans sa partie nord, est encadré par les premiers contreforts des Laurentides, à une altitude d’environ 100-159 mètres et se trouve à une trentaine de kilomètres à l’ouest-nord-ouest de Québec. Ce toponyme est mentionné dans la légende de la carte de Champlain (1632), mais il désigner par erreur la source de la rivière Saint-Charles.

Dans son « Histoire du Canada », publiée en 1636, le frère récollet Gabriel Sagard écrit : « ils s’en allerent chasser (la saison estant lors bonne), vers le lac de Saint-Joseph. Ils y firent profit aux despens des caribous, eslans e autres bestes qui y sont à foison. Ce lac de Sainct Joseph, de grande estendué, a esté ainsi nommé par les François à cause que le P. Joseph, Supérieur de nostre Maison, y avait passé partie d’un hyver avec les Barbares« .

Ce toponyme d’une très grande stabilité paraît pour la première fois sur la carte de Nicolas Sanson d’Abbeville en 1656 sous la forme L. S. Joseph. Le lac aurait été également désigné au début du XIXe siècle par les noms amérindiens Ontarietsi ou Ontaritzi et, en 1833, la Gazette de Québec, rapporte l’appellation Lontarizé. À ce moment-là, une trentaine de familles d’Irlandais originaires du Connecticut, arrivées en 1817, occupaient l’espace actuel de Fossambault-sur-le-Lac, au sud-est du lac. 

Bien intégré dans son environnement naturel, avec ses habitations semblant se dresser à travers une forêt aux essences des plus variées, Fossambault-sur-le-Lac est sans aucun doute un des joyaux de la région métropolitaine de Québec.

Circonscription électorale de Chaveau

Chaveau est une circonscription électorale de 6 767 km2, établie en 1965 et bornée par celles de Portneuf, Laviolette, Lac-Saint-Jean, Charlevoix, Montmorency, Charlesbourg, Vaniver et La Peltrie. En 1992, sa limite ouest a été modifiée par le retranchement de trois municipalités au profit de la circonscription de Portneuf. De même sa limite nord a été ajustée à celles des territoires non organisés. Elle comprend onze municipalités, deux territoires non organisés et une réserve indienne huronne, Wendake. Les municipalités les plus populeuses sont dans l’ordre Loretteville, Val-Bélair et une partie de Charlesbourg, soit l’ancienne municipalité de Notre-Dame-des-Laurentides. Quant à la ville de Québec, elle contribue pour un peu plus d’un millier d’habitants groupés dans le quartier de Neufchâtel. Bien qu’elle se prolonge jusqu’au bassin hydrographique du Lac Saint-Jean par les territoires non organisés qu’en occupent la plus grande partie cependant autour de Québec puisque seule la partie sud est habitée. La partie nord où se trouve la réserve faunique des Laurentides, attire les touristes et favorise la pêche, la chasse, le ski et la villégiature. Le domaine agricole se résume à l’élevage des volailles et à la culture maraîchère. Quant au secteur industriel, il est caractérisé par l’industrie manufacturière, notamment par celle de la chaussure, à Wendake, et des munitions, à Valcartier-Village. Le nom de la circonscription évoque Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (1820-1890) qui fut le premier à occuper la fonction de premier ministre du Québec (1867-1873).

Coordonnées de la municipalité de Fossambault-sur-le-Lac :

145, rue Gingras
Fossambault-sur-le-Lac
G3N 0K2

Téléphone : 418 875-3133.

Site Web de Fossambault-sur-le-Lac : fossambault-sur-le-lac.com.

Voir aussi :

Vue aérienne de Fossambault-sur-le-Lac et du lac Saint-Joseph. Source de la photographie : Site web de la ville.
Vue aérienne de Fossambault-sur-le-Lac et du lac Saint-Joseph. Source de la photographie : Site web de la ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *