Villes et villages

Egan-Sud

Egan-Sud

Municipalité d’Egan-Sud

La municipalité d’Egan-Sud, constituée civilement en 1881, à quelque kilomètres au nord de Maniwaki, sur la rivière Gatineau, se trouve dans la municipalité régionale de comté de La Vallée-de-la-Gatineau, dans la région administrative de l’Outaouais (région touristique du Pontiac-et-Vallée-de-la-Gatineau).

La municipalité regroupe environ 530  Eganoises et Eganois. Le territoire de la municipalité est de 51 kilomètres carrés.

Le nom d’Egan-Sud vient provient du nom de M. John Egan, immigrant irlandais, propriétaire des concessions forestières dans l’Outaouais vers la moitié du XIXe siècle et décédé en 1857. C’est en 1864 qu’on baptise le canton Egan-Sud, peuplé à l’époque par des colons irlandais.

De nos jours, Egan-Sud est un village qui présente un caractère commercial (ces commerces se concentrent surtout le long de la route 105), mais aussi agricole et résidentiel. D’ailleurs, la vocation commerciale et résidentielle d’Egan-Sud est à chaque année plus visible. En effet, la construction de nouveaux commerces et l’agrandissement de commerces existants ainsi que le développement domiciliaire en bordure du lac Evens constituent des exemples des efforts de consolidation entrepris par le conseil municipal d’Egan-Sud.

De plus, le développement des activités de loisir est aussi au cœur des préoccupations de la municipalité. Les résidants d’Egan-Sud, ses voisins et les touristes peuvent profiter, en période hivernale, de la plus grande patinoire aménagée de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau, située sur le lac Evens. Cette patinoire circulaire propose un parcours de plus d’un kilomètre de long et on y voie toujours un grand nombre de grands et petits amateurs du sport.

Parmi ces attraits, la municipalité d’Egan-Sud offre des parcours le long des rivières Gatineau, Désert et de l’Aigle. On y trouve un pont couvert de type town sur la rivière de l’Aigle. On raconte aussi qu’on célèbre la Fête de la Saint-Jean Baptiste à Egan-Sud comme nulle part ailleurs dans la Vallée de la Gatineau.

L’hébergement est offert par le Motel Algonquin. Équipements Maniwaki inc. offre la location des équipements pour le sport motorisé.

Historique de la municipalité d’Egan-Sud

John Egan (1811-1857), originaire d’Irlande, arriva au pays en 1830 et fut un important marchand de bois dans la vallée de l’Outaouais au milieu du XIXe siècle.
On a retenu son nom pour identifier un canton proclamé en 1864 – désignation qui a suivi de très près le décès du personnage – ainsi qu’une municipalité contiguë à Maniwaki et à Déléage en Outaouais. Propriétaire de concessions forestières importantes localement, il cumula entre autres fonctions celles de juge de paix, d’officier de milice, de fonctionnaire et de député à la Chambre d’assemblée de la province du Canada, de 1847 à sa mort. Il mourut presque ruiné en raison des difficultés que le pin rouge a connues. En 1863, on dénombre une population de 140 personnes dans le canton d’Egan, la plupart d’origine irlandaise et presque toutes catholiques. La colonisation débute à peine alors dans cet endroit. Egan-Sud provient du démembrement, en 1920, de la municipalité du canton d’Egan érigée en 1881, qui a en outre donné naissance à celles de Bois-Franc et de Montcerf et, par voie de conséquence, aux Eganois, aux Monterfois et aux citoyens de Bois-Franc.

On accède à Egan-Sud en empruntant la route 105.

Coordonnées d’Egan-Sud

95, route 105
Egan-Sud
J9E 3A9

Téléphone : 819 449-1702.

Egan-Sud

Paysage à Egan-Sud. Source de l’image : P199

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *