Villes et villages

Daveluyville

Daveluyville

Ville de Daveluyville

La petite ville de Daveluyville occupe une position avantageuse en bordure de l’autoroute 20 et de la route 261 menant au port de Bécancour. La ville s’étend le long de la rivière Bécancour.

Daveluyville regroupe environ mille Daveluyviennes et Daveluyviens. La superficie de la ville est de plus de 2 kilomètres carrés. Elle fait partie des municipalités du Centre-du-Québec et de la MRC d’Arthabaska.

L’économie de Daveluyville se distingue dans les domaines du bois ouvré, du textile, de l’équipement pour l’exploitation forestière et des produits métalliques. Un parc industriel se trouve sur son territoire. D’autre part, Daveluyville est reconnue comme un centre de commerce d’antiquités au Québec.

Les premiers colons arrivent en 1869. Ce sont des Anglais qui ouvrent des usines de tanin (le tanin est utilisé comme agent clarifiant et dans la préparation de médicaments) et commencent l’exploitation forestière de la région.

En juin 1888, une paroisse y est érigée. Elle est baptisée Sainte-Anne-du-Sault (ce nom rappelle les rapides de la rivière Bécancour). L’année suivante, la municipalité de la paroisse de Sainte-Anne-du-Sault est constituée civilement et, en 1901, le village de Daveluyville est créé par détachement de cette paroisse. Le nom du village rendait hommage au premier maire de la paroisse de Sainte-Anne-du-Sault, M. Adolphe Daveluy, marchand de bois et propriétaire de plusieurs terrains.

La localité se développe grâce au commerce du bois et des produits du bois, mais le 11 juin 1908, une grande partie du village est détruite par un incendie réduit en cendres les scieries, des usines à bois et une cinquantaine de maisons résidentielles.

C’est en 2000 que Daveluyville est incorporé en ville.

Parmi les centres d’intérêt qui méritent une visite, on peut citer l’église Sainte-Anne-du-Sault, érigée en 1892. De plus, une exposition de voitures anciennes a lieu à chaque année, ainsi que le Festival country western de Daveluyville.

Trois développements domicilaires de la ville sont situés dans des secteurs boisés et sur l’île Côté, site unique, borné par la rivière Bécancour, accessible et à proximité de tous les grands centres.

La distance entre Daveluyville et Montréal est de 150 kilomètres. Sherbrooke se trouve à 130 kilomètres, Québec à 110 kilomètres et Trois-Rivières est située à 50 kilomètres de cette charmante cité.

Sainte-Anne-du-Sault

Cette ancienne municipalité de paroisse a été créée officiellement en 1989, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Victoriaville, dans le voisinage immédiat de Daveluyville au nord, doit son appellation à la paroisse homonyme érigée canoniquement en 1888. Le thème de l’eau se révèle majeur pour cette entité, car la rivière Bécancour la borne au nord, la rivière du Portage la traverse et le sault, ou chute, auquel sa dénomination fait allusion se retrouve tout près des chutes Maddington, situées sur le territoire de la municipalité de canton du même nom.

À l’origine, le territoire était identifié sous la dénomination descriptive Le Sault et les gens qui y vivaient étaient désignés comme les habitants du Sault. Quant à l’hagionyme Sainte-Anne, il rappelle qu’au moment de l’érection canonique de la paroisse, le 29 juin 1888, l’évêque d’alors voulait souligner la proximité de la fête de la grand-mère de Jésus, le 26 juillet. À compter de 1873, un missionnaire desservira les lieux et la première véritable vague colonisatrice sera constituée de gens de Saint-Grégoire, Saint-Wenceslas et Bécancour qui s’y installent en 1878. Détachée de Sainte-Gertrude, de Saint-Louis-de-Blanford et de Saint-Valère-de-Bulstrode, la nouvelle paroisse se peuple rapidement puisqu’elle compte 600 personnes en 1890. L’économie locale, au XIXe siècle, se caractérise par l’ouverture de nombreux chantiers de coupe de bois.

Historique de Daveluyville

Entre Sainte-Anne-du-Sault et Maddington, dans la région administrative du Centre-du-Québec (ancienne région de la Mauricie-Bois-Francs), on retrouve Daveluyville, arrosée dans sa partie est par la rivière Bécancour.Lors de l’incorporation municipale, en 1901, c’est à Adolphe Daveluy (1841-1915) que l’on a voulu rendre hommage. Celui à qui les Davelouviens doivent leur gentilé était un riche marchand local à cette époque et y possédait différents lots. Premier maire de Sainte-Anne-du-Sault (1889-1891), dont Daveluyville a été détachée, il a également rempli cette charge de 1902 à 1904 dans la municipalité à laquelle il a donné son nom.

D’ailleurs le bureau de poste ouvert en 1897 portera le nom de Sainte-Anne-du-Sault, rappel des liens qui unissaient les deux communautés et ce, jusqu’en 1902 alors qu’il était modifié en faveur de Daveluyville. L’endroit fut peuplé, à compter de 1869, par des Anglais qui s’adonnèrent surtout au commerce du bois et du tanin. La compagnie The Canada Tanning Extract Limited, créée en 1873, produisait alors une subsistance servant au tannage des peaux d’animaux, le tanin, qui a pour propriété de les rendre imputrescibles. En 1877, le commerce du bois s’implanta sur une base assez importante.

Hameau Defoy

Situé à quelques kilomètres au sud de Daveluyville, ce hameau fait partie de la municipalité de Sainte-Anne-du-Sault, dans la région des Bois-Francs. Dès 1803, des Canadiens français de la région de Nicolet et de Trois-Rivières viennent occuper les lots du cantons de Bulstrode. Quelques-uns s’installent dans les Sixième Rang at Septième rang de cette division cadastrale pour y jeter les bases de cette petite agglomération à vocation exclusivement agricole. Le bureau de poste de l’endroit, inauguré en 1892, est désigné sous le nom de Bulstrode-Station. En 1935, cette appellation est changée pour celle de Defoy, laquelle honore la mémoire du lieutenant-colonel Eduard Defoy (1831-1912), membre du 80e bataillon d’infanterie de Gentilly. Il a exercé la carrière de notaire au sein de l’Armée. Defoy, qui a habité Bulstrode-Station avant 1900, a été inhumé au cimetière de Sainte-Anne-du-Salt. Le bureau de poste ferme ses portes en 1970.

Coordonnées de Daveluyville :

337, rue Principale, C.P. 187
Daveluyville
G0Z 1C0

Téléphone : 819 367 3395

Site internet de Daveluyville : ville.daveluyville.qc.ca.

Ste-Anne-du-Sault

Église paroissiale de Sainte-Anne-du-Sault. Photo : Site Internet de Daveluyville.

Lire aussi :

3 Comments

  1. Georges Crochetière

    2011/01/30 at 9:56

    bonjour

    dans votre liste des villages Ste Anne du Sault ne parait , pourtant les st annois et ste annoise sont plus nombreux qu`a Daveluyville et le territoire est 20 fois plus grand , le festival country et de voiture ancienne aussi ce passe a ste anne , et daveluyville ne borde pas l autoroute 20, informez-vous avant d écrire des sottise

  2. Georges Crochetière

    2011/01/30 at 10:08

    et il n y a pas d antiquaire a daveluyville , mais il y en a a ste anne du sault et maddington et le festival de la ferme jeannot comptois est situé a ste anne du sault

    http://www.mrc-arthabaska.qc.ca/fiches.aspx?id=20

    juger par vous même, ste anne du sault devrais fusionner daveluyville , pour devenir tous des saintannois et saintannoise comme a l époque

  3. Jean-Claude St-Yves

    2013/01/08 at 5:17

    Au lieu de se plaindre, Ste-Anne-du-Sault devrait s’annoncer comme le fait Daveluyille. Où est le leadership de Ste-Anne-du-Sault?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *