Villes et villages

Chénéville

Chénéville

Municipalité de Chénéville

La municipalité de Chénéville qui recouvre une superficie de plus de 65 kilomètres carrés dans la région administrative de l’Outaouais (municipalité régionale de Papineau), regroupe une population de 800 Chénévilloises et Chénévillois.

Chénéville est située à environ 155 kilomètres de Montréal et 400 km de Québec.

Le nom de la municipalité rappelle Pierre Hercule Chéné, né à Saint-Benoît de Mirabel en 1834, agent des Terres de la Couronne, marchand, marguillier, commissaire d’écoles, juge de paix et homme politique qui a fait beaucoup pour le développement de l’Outaouais au XIXe siècle et fondateur du village qui porte aujourd’hui son nom.

Son histoire débute en 1855, avec la proclamation du canton de Ripon et avec la fondation de la mission Saint-Félix-de-Valois, deux années plus tard. En 1881, la municipalité des Cantons-Unis de Hartwell-et-Preston est constituée civilement.

C’est en 1902 que le territoire des Cantons-Unis d’Hartwell et Preston est démembré à la suite d’une requête des citoyens du secteur éloigné de cette municipalité. Les citoyens demandent alors au Lieutenant-Gouverneur de la province de Québec que le territoire désigné soit érigé en une municipalité sous le nom de Village de Chénéville.

Au moment de la fondation de la nouvelle municipalité, le surintendant note dans son rapport avoir compté 72 maisons, six rues ouvertes et fréquentées et six autres projetées. Il recommande donc l’érection en municipalité du village de Chénéville tel que désigné au livre des Postes et appelé par la population environnante depuis nombre d’années.

En effet, le nom de Chénéville apparaît pour la première fois en 1884 pour désigner le bureau de poste du village d’Hartwell.

L’acte de constitution érigeant la municipalité est signé le 22 janvier 1903. Ensuite, la municipalité traverse une à une toutes les étapes : l’aqueduc du village est installé au début du XXe siècle, la ligne télégraphique et la ligne téléphonique y arrivent un peu plus tard, ainsi que le chemin de fer de la Little Nation River Railway Co. dont le siège social était à Chénéville.

Ce sont les Filles de la Sagesse, un ordre religieux prestigieux qui s’occupent de l’éducation des enfants qui fréquentent l’école du village. Les religieuses font construire également leur couvent (démoli dans les années1950. La cloche du couvent fait partie aujourd’hui d’un monument à l’intersection des rues Youville et Hôtel-de-Ville.

En 1996, Chénéville et Vinoy décident de se regrouper pour former la municipalité de Chénéville.

Des attraits touristiques, nous pouvons citer l’église Saint-Félix, érigée en 1950. D’ailleurs, une belle fontaine a été aménagée au centre-ville de la localité, honorant la mémoire de celles et de ceux qui ont érigé Chénéville. Cette fontaine porte le nom des Orgues de Vincent.

Coordonnées de Chénéville :

63, rue de L’Hôtel-de-Ville
Chénéville
J0V 1E0

Téléphone : 819 428-3583

Site Internet de la municipalité de Chénéville : ville.cheneville.qc.ca.

Historique de la municipalité de village de Chénéville

La petite municipalité outaouaise de Chénéville, au sud-est du lac Simon, entre Montpellier et Namur a été érigée pour la première fois en 1880 comme municipalité de la partie sud-est du canton de Hartwell et était connue, vers 1885, sous le nom de Hartwell également porté par le bureau de poste de 1876 à 1884, alors qu’il prit celui de Chénéville. C’est en 1903 qu’elle a reçu son nom actuel en se séparant de la municipalité des cantons unis de Hartwell-et-Preston pour former une entité municipale autonome. Jadis, on connaissait les lieux sous l’appellation de Sévigné (1626-1696). C’est un ancien maître de poste du canton de Hartwell, Hercule Chéné, qui a lui-même fait attribuer son patronyme à la nouvelle municipalité. Certains de ses frères orthographiaient leur nom Chénier, d’autres Chené, avec un seul accent, amis lui—même recourait à deux accents. Il semblerait que cette famille était parente avec des Patriotes de Saint-Eustache répondant au nom de Chénier. Chénéville a suscité Chénévillois, nom collectif des citoyens.

Municipalité régionale de comté de Papineau

Municipalité régionale de comté de 2979 km carrés de superficie située dans l’Outaouais, entre la Communauté urbaine de l’Outaouais, entre la Communauté urbaine de l’Outaouais et la MRC d’Argentueil, le long de la rivière des Outaouais formant la limite entre le Québec et l’Ontario.

La mince bande d’une dizaine de kilomètres qui suit la rivière, où se concentre la plus grande partie de la population, appartient aux basses-terres du Saint-Laurent. Les sols fertiles et la douceur du climat expliquent que la population active compte trois fois plus d’agriculteurs que la moyenne québécoise de cette catégorie d’emploi. Les Laurentides méridionales recouvrent l’arrière-pays de la municipalité régionale de comté.

Établie en janvier 1983, la MRC de Papineau se compose de 28 municipalités et d’un territoire non organisé. Avec moins de 3 000 habitants, Thurso est la plus populeuse d’entre elles. La MRC de Papineau a succédé à la municipalité du comté de Papineau, largement amputée de municipalités de cette dernière. Le nom, très utilisé dans la toponymie régionale, reprend celui de Louis-Joseph Papineau. La population de cette région parle très majoritairement le français et compte une minorité anglophone. Elle est en outre largement rurale. L’activité industrielle repose avant tout sur l’industrie du bois (pâtes et papier, bois de sciage), celle du meuble, de même que sur la fabrication de vêtements et de pièces pyrotechniques. Le tourisme de villégiature (Le Château Montebello à Montebello) est un autre pilier de l’économie régionale.

cheneville maison

Chénéville. Maison ancienne sur le chemin Dinel. Photo : © Noëlla Lévesque.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. sandra

    2012/06/24 at 10:36

    il ny a pas beaucoup dinformation sur la région de la lievre je trouve que vous avez plus dinformation sur les autre région que sur celle ci malheureusement pour nous les touriste qui veulent aller visite la petit lievre il ny a pas beaucoup a voir

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *