Abitibi-Témiscamingue

Canton d’Aiguebelle

Canton d’Aiguebelle

Canton d’Aiguebelle

Situé en Abitiibi, à environ 25 kilomètres au nord-est de la ville de Rouyn-Noranda, le canton d’Aiguebelle est un vaste territoire inhabité et couvert de forêts. Il fait partie de la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue et de la municipalité régionale de comté de Rouyn-Noranda.

Les collines Abijévis occupent le territoire du canton au sud du lac Loïs, qui borde sa limite nord. Ces collines qui se trouvent au cœur du canton, occupent la majeure partie du parc de conservation d’Aiguebelle. Avec des sommets atteignant 565 mètres, ces collines sont parmi les plus importantes de la région.

Cette région a été cataloguée comme un territoire imporpre à l’agriculture. Au même temps, la population de castors et d’orignaux accusait une diminuition très sensible du fait de la colonisation entreprise dans ces contrées abitibiennes dans le passé. C’est pourquoi les autorités provinciales y établirent dès 1945 la réserve de pêche et chasse d’Aiguebelle.

Devenue la réserve faunique d’Aiguibelle en 1980, celle-ci fut scindée en 1985 et les espaces protégés subirent quelques remaniements. La plus grande partie, qui comprend l’ancien noyau de la réserve faunique, couvre 242 kilomètres carrés et forme le parc de conservation d’Aiguebelle. Notons que le territoire de ce parc déborde légérement sur les cantons de Privat, de Manneville, de Cléricy et de Destor. Quant à la réserve faunique d’Aiguebelle, son territoire s’étend sur 40 kilomètres carrés répartis en deux paramètres compris dans le canton d’Aiguebelle, au nord-ouest et au sud du parc de conservation.

On ne peut être certain de la provenance du nom Abijévis, mais les gens de la région croient que ce toponyme a été formé à partir des trois premières lettres de l’Abitibi et de la terminaison Kinojévis, nom d’origine algonquine d’une rivière au sud de ces collines, signifiant « rivière au mauvais brochet ». Le topomyme apparaît sur une carte topographique en 1950.

Le personnage honoré par le nom du canton est le chevalier Charles de Névair d’Aiguebelle, capitaine des grenadiers du régiment de Languedoc qui s’est distingué par sa bravoure lors de la bataille de Sainte-Foy, survenue le 28 avril 1760, à la suite de laquelle le chevalier de Lévis l’a promu lieutenant-colonel. Ce toponyme, accepté par le ministre des Terres et Forêts en 1907, paraît sur une carte de la région de l’Abitibi en 1911. Le canton a été proclamé officiellement en 1916. Aujourd’hui, ce canton fait partie du quartier Mont-Brun (anciennement municipalité de Saint-Norbert-de-Mont-Brun) de la ville de Rouyn-Noranda qui est le secteur de Rouyn-Noranda le plus éloignée du centre-ville.

Pont du parc Aiguebelle

Pont du parc Aiguebelle. Source de la photographie : François Lambert – commons.wikimedia.org/wiki/File:Parc_Aiguebelle_Pont.JPG.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *