Villes et villages

Canton d’Aigremont

Canton d’Aigremont

Canton d’Aigremont dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le canton d’Aigremont se trouve dans la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean et fait partie de la Municipalité régionale de comté Le Domaine-du-Roy, enclavé dans le Territoire non organisé du Lac Ashuapmushuan.

Le canton d’Aigremont, désigné en 1917 et proclamé en 1965, inhabité et partiellement marécageux, dont l’altitude atteint 500 mètres, est traversé par la route qui relie Saint-Félicien à Chibougamau. Son territoire est arrosé par la rivière Normandin, qui se jette dans le lac Ashuapmushuan, et par quelques lacs, dont le plus grand porte le nom de ctte division cantonale.

Le canton d’Aigremont a été nommé vers 1920 en l’honneur de François Claiambault d’Aigremont (1659-1728), commissaire de la Marine au Canada, personnage aussi méconnu que dévoué à sa tâche, se distinguant par le fait qu’il lui fut demandé à deux reprises d’assurer l’intérim entre deux nominations officielles d’intendants de la Nouvelle-France; le premier aprs le départ de l’intenant Jacques Raudot, de novembre 1711 à octobre 1712, et le second, après le départ de Claude-Thomas Dupuy, du 1er octobre 1728 jusqu’à sa mort survenue le 1er décembre de la même année.

En France, Aigremont était le nom d’une métairie de la paroisse d’Étivey (Yonne). Baptisé le 26 mars 1659 à Nuits-sur-Armançon, dans l’actuel département d’Yonne, en France, François Clairambault d’Aigremont a pratiquement passé toute sa vie au service du roi de France. Entré au ministère de la Marine au début des années 1680, d’Aigremont occupe d’abord le poste d’inspecteur du ministère, puis le poste de secrétaire de l’intendant à Dunkerque. Il semblerait qu’au moins de 1690 à 1701, il exerce les fonctions de secrétaire de la marine au port de Havre. C’est alors qu’il reçoit la charge de commissaire de la marine au Canada.

Arrivé au Québec le 4 septe,bre 1701, François Clairambault d’Aigremont dut vite renoncer à son poste, puisque Louis XIV venait de créer des charges vénales de commissaires, faisant en sorte que certains postes devaient être achetés par leurs titulaires.

Le lac Aigremont, quant à lui, est partagé entre les cantons d’Aigremont et de Denaut. Cette nappe d’eau se trouve immédiatement au nord de la route de Chibougamau-Saint-Félicien et à moins de 10 kilomètres au sur-est de l’arrêt ferroviaire de Nicabau. Cette étendue d’eau est alimentée par les lacs Pilliard, Narbonne et Limace principalement et elle se déverse par la Petite rivière du Chef, dans la rivière la Loche, affluant de l’Ashuapmushuan qui se jette dans le lac Saint-Jean. Le nom du lac a été approuvé en 1925 par la Commission de géographie.

Lac Ashuapmushuan

Un étang dans la Réserve faunique Ashuapmushua. Source de l’image : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:2016-11_R%C3%A9serve_faunique_Ashuapmushuan_-_Lac_Perron.jpg.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *