Villes et villages

Bury

Bury

Municipalité de Bury

La municipalité de Bury, située à l’est de Sherbrooke et au nord-est de Cookshire, dans la région administrative de l’Estrie, regroupe environ 1300 Buryennes et Buryens. Bury fait partie de la municipalité régionale de comté du Haut-Saint-François, se trouvant au centre de la MRC et s’étendant sur une vaste superficie de 233 kilomètres carrés.

Bury fut constitué comme le canton de Bury en 1803 (ce nom rappelle un village du Lancashire, en Grande-Bretagne), mais la colonisation des terres ne commence que vers la moitié des années 1830, avec l’arrivée de colons d’expression anglaise, originaires de Grande-Bretagne et attirés au Québec par la British American Land Company.

Ces colons, pour la plupart, des paysans gaéliques des îles de Lewis et de Lochbroom, érigent plusieurs belles résidences dans le style victorien et commencent à défricher les terres et à exploiter la forêt. Jusqu’à nos jours, Bury demeure une municipalité qui vit de l’agriculture et de l’exploitation forestière, même si la composition ethnique y a changé puisque le village est composé actuellement à 70% environ de citoyens francophones.

Historique de la municipalité de Bury

À environ 40 kilomètres à l’est de Sherbrooke, se situe une petite municipalité au coeur d’une région consacrée presque exclusivement à l’agriculture. Les terres qu’on y retrouve comptent parmi les plus riches de l’Estrie. Les Buryiens doivent leur gentilé à une ville d’Angleterre, soit Bury dans le comté de Lancashire, à l’ouest du Yorkshire ou encore à une autre ville située entre Newmarket et Stoumarket dans le Suffolk, au nord-est de Londres.

James White, en 1911, a également avancé l’hypothèse qu’il pourrait s’agir de l’un des titres portés par le fils aîné du comté d’Albermarle, soit celui de vicomte de Bury. La colonisation du canton, proclamé en 1803, et de la municipalité, érigée d’abord en 1845, puis en 1855, a débuté vers 1830 et s’est effectuée sous l’égide de la British American Land Company, compagnie propriétaire des terrains non concédés par le gouvernement. Le territoire regroupait alors les townships de Whitton, de Hampden et Marston. Jadis, l’endroit répondait au nom de Robinson, notamment vers les années 1870, appellation tirée de celle du bureau de poste ouverte en 1839. Ce dernier recevait sa dénomination présente en 1911.

Hameau de Brookbury

À 10 kilomètres à l’East Angue, près de Sherbrooke, se situe le hameau de Brookbury dans la municipalité de Bury. Le peuple de cette petite agglomération agro-forestière a débuté dans la première moitié du XIXe siècle sous l »égide de la British American Land Company. Il se concentre le long des berges du ruisseau Brookbury, appellation qui s’est étendue au hameau et au bureau de poste de l’endroit, en service de 1864 à 1912. Le toponyme Brookbury provient vraisemblablement de l’agglutination des mots brook, ayant pour sens ruisseau, et bury, qui représente le nom du canton.

Canton de Bury

Ce canton rural de figure irrégulière, situé à 25 km au nord-est de Sherbrooke, comprend la municipalité de Bury et les hameaux nommés Canterbury et Bown. Son relief, fait de formes douces qui dépassent les 400 m d’altitude,e st arrosé par le ruisseau Brookbury. Le nom, qui est peut-être emprunté à une ville du Lancashire, en Angleterre, figure sur une carte géographique dressée en 1795. Le canton de Bury est un des nombreux territoires de la vallée de la rivière Saint-François exploités par la British american Land Company à partir de 1839.

Hameau Canterbury

Le hameau de Canterbury est établi dans la municipalité de Bury, en Estrie, à proximité de la ville de Scotstown. L’endroit permet l’observation du mont Mégantic qui s’élève à quelque 10 km à l’est. Le toponyme Canterbury a identifié le bureau de poste local de 1869 à 1913. C’est au révérend Thomas Richardson, nommé en 1864 à la cure de Bury et de Lingwick, que l’on en attribue ce choix, en rappel de la ville d’Angleterre du même nom, chef-lieu du comté de Kent. Appelée Durovernum à l’époque romaine, les Anglo-Saxons la nomment par la suite Cantwarabyrig, ce qui signifie la cité des hommes du Kent. Au Vie siècle, elle est d’ailleurs le lieu de résidence des rois de Kent et devient, en 597, après le passage des missionnaires bénédictins venus de Rome, le siège du plus ancien archevêché d’Angleterre. Les travaux de construction de la magnifique cathédrale prennent fin au XIIe siècle. Encore aujourd’hui, l’archevêque de Canterbury, chef de la Communion anglicane, porte le titre de primat d’Angleterre et prend rang immédiatement après la famille royale.

On arrive à Bury en suivant la route 214.

Coordonnées de Bury :

569, rue Main
Bury
J0B 1J0

Téléphone : 819 872 3692.

Bury

Site Web de la municipalité de Bury : municipalitedebury.qc.ca.

Voir aussi :

2 Comments

  1. JACQUES BLAIS

    2013/04/28 at 1:01

    Bonjour,
    La question est peut être vague ,mais très importante pour nous.
    Connaissez-vous un monsieur de Bury qui vient d’acheter une terre à bois avec 17000 NOYERS NOIR dessus cette terre ?
    IL m’a demandé de le rappeler vers le 1e mai, et je n’ai plus son numéro
    Si vous le trouvez, il pourrait me rappeler au 418-728-9010
    GRAND MERCI
    JACQUES BLAIS NOTE: j’irai vous faire gouter à nos produits

  2. Kéren Richard

    2014/05/20 at 3:22

    Faudrait appeler au dépanneur de Bury et demander à parler à Julia, Maria ou Gaston ( le plus fidèle client qui connait tous les habitants ) 819-872-3655

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *