Villes et villages

Bryson

Bryson

Municipalité de Bryson

Bryson est une municipalité de la région administrative de l’Outaouais, située dans la municipalité régionale de comté de Pontiac. le long de la route 148 Ouest à une heure de route de la ville de Gatineau et à proximité de la ville de Renfrew en Ontario. D’une superficie totale de 3,72 kilomètres carrés, ce joli petit village riverain regroupe environ 700 résidents.

Constituée civilement le 1er janvier 1973, Bryson est un joli petit coin résidentiel. Le village compte une belle plage sablonneuse, une rampe de mise à l’eau, plusieurs parcs, dont le parc très prisé du club des Lions, une communauté active et plusieurs services dans le village ou à proximité, tels restaurants, dépanneurs, garage, station d’essence, logements, quincaillerie, salons de coiffure, etc.

Le canton de Bryson, proclamé en 1920 et la municipalité homonyme, constituée en 1873 présentent une dénomination qui remonte à la même origine. En effet, on a voulu rendre hommage à George Bryson père (1913-1900), maire de Mansfield-et-Pontefract à trois reprises entre 1855 et 1878, conseiller législatif (1867-1887) et entrepreneur de l’industrie du bois.

L’hommage s’étend également à son fils cadet George, né en 1852 et mort en 1937. Marchand de bois, ce dernier fut conseiller législatif de la division d’Inkerman de 1887 à 1937 et maire de Mansfield-et-Pontefract (1891-1892 ; 1894 – 1895). D’abord dénommé Havelock (1795-1857), général anglais qui s’est illustré aux Indes, le village est constitué d’une partie du territoire détaché de la municipalité de la municipalité du canton de Litchfield.

En 1856, Bryson arborait le nom de « petit port d’Havelock » et servait de lieu d’échange de marchandises entre l’Outaouais supérieur et les cantons inférieurs. Chef-lieu du district jusqu’à un grave incendie de 1914, qui a détruit une grande partie du village. En 1926, Bryson a dû céder ce titre à Campbell’s Bay, dont elle est distante de quelque huit kilomètres cette dernière ayant été estimée plus centrale. Aujourd’hui repère pour les amateurs de sensations fortes, grâce à Rafting Momentum qui permet de vivre une expérience inoubliable, Bryson est un endroit à découvrir, en effet, ce lieu historique offre une expérience unique.

En 2003, la municipalité du village de Bryson devenait la municipalité de Bryson.

Canton de Bryson

Ce canton inhabité est situé à une vingtaine de kilomètres au nord de l’île aux Allumettes. Traversé du nord au sud par la rivière Noire qu’un chemin suit de près, il est baigné par de nombreux lacs, notamment sur sa rive gauche. George Bryson père (1813-1900), un Écossais, arrivé au Canada en 1821, établi à Ramsay dans le Haut-Canada, partit en 1835 pour le fort Coulonge, dans la haute-vallée de l’Outaouais pour devenir marchand de bois. Il amasse une fortune considérable tout en occupant diverses fonctions dans la société, entre autres celles de maire de la municipalité des cantons unis de Mansfield-et-Pontefract, de juge de paix du district d’Ottawa et de conseiller législatif, en 1867, comme représentant de la division d’Inkerman. Très actif dans les affaires, il fut l’un des promoteurs de la Banque d’Ottawa et de la construction des chemins de fer. Son fils aîné John (1849-1896) a connu également une brillante carrière commerciale et politique. Son fils cadet George (1852-1937) a suivi les traces de son père comme marchand de bois, directeur de la Banque d’Ottawa, maire de Mansfield et même comme conseiller législatif de la division d’Inkerman pendant 50 ans.

Coordonnées de la municipalité de Bryson :

Adresse physique : 833, rue Principale, Bryson
Adresse postale : C. P. 157, Bryson, J0X 1H0
Téléphone : 819 648-5940

Lac Bryson

Les cantons de Rochefort de Gascogne et d’Anjou se partagent cette étendue d’eau étroite, ayant plus de 22 km de longueur et une superficie de 21 km2. Parallèle à la rivière Coulonge, dans laquelle il se déverse, le lac Bryson est situé une cinquantaine de kilomètres au nord-est de la rivière des Outaouais et à plus de 35 km au sud-ouest de la réserve faunique La Vérendrye. Il s’étend à l’extrémité nord-est d’une région baignée par de nombreux lacs. Apparaissant sur des documents géographiques au moins depuis 1947, ce toponyme honore la mémoire de George Bryson père (1813-1900), entrepreneur dans l’industrie forestière banquier et conseiller législatif à Québec de 1867 à 1887.

Le village de Bryson vu depuis la rivière. Source de la photographie : commons.wikimedia.org/wiki/File:Bryson_QC.JPG. Auteur : P199.
Le village de Bryson vu depuis la rivière. Source de la photographie : commons.wikimedia.org/wiki/File:Bryson_QC.JPG. Auteur : P199.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *