Villes et villages

Beloeil

Beloeil

Beloeil

Capitale de La Vallée du Richelieu

La ville de Beloeil se trouve dans la région administrative de la Montérégie et fait partie de la municipalité régionale de comté de La-Vallée-du-Richelieu. La ville regroupe près de 20 milles Beloeilloises et Beloeillois.

Beloeil, la capitale de La-Vallée-du-Richelieu, longe la rivière Richelieu et est un grand centre économique et social du Québec.

L’origine du toponyme de Beloeil proviendrait d’une exclamation de Jean-Baptiste Hertel qui remonta la rivière Richelieu afin de trouver l’emplacement de la concession seigneuriale qu’il projetait de demander au gouverneur. En escaladant le mont Saint-Hilaire, il se serait écrié, devant la beauté du panorama « Quel bel oeil ! ».

Certains attribuent même cette appellation à Samuel de Champlain en personne lors de son passage sur la rivière vers 1609.

Il existe une autre hypothèse, selon laquelle l’origine du nom est dû à une commune belge qui porte le nom de Beloeil.

Le plus ancien document qui mentionne Beloeil est un acte de concession obtenu en 1713 par Charles Le Moyne pour l’agrandissement de sa seigneurie. Toutefois, la seigneurie avait été octroyée en 1694 à Joseph Hertel qui l’a vendue en 1711 à Charles Le Moyne.

Officiellement, Beloeil est érigée en paroisse en 1832 et reconnue civilement en 1835. On peut toutefois faire remonter la création de la paroisse Saint-Mathieu à 1772.

Au XIXe siècle, la voie ferrée est construite à Beloeil en 1848, le premier aqueduc est construit vingt années plus tard, une poudrière encore dix années plus tard et des édifices religieux importants sont érigés : le couvent et l’hospice.

Le village de Beloeil est incorporé en Ville en février 1914. De son histoire, Beloeil conserve une trentaine de bâtiments et sites d’intérêt historique.

Aujourd’hui, Beloeil compte plus de 400 commerces et entreprises. Des milliers de véhicules circulent sans cesse sur son artère principale, la route 116. Un grand centre commercial dessert la ville mais également les municipalités environnantes. Ses nombreux restaurants, bistros et terrasses sont célèbres au Québec.

La ville de Beloeil se trouve à 30 minutes de la ville de Montréal si vous suivez la route 116.

MRC de La Vallée-du-Richelieu

Municipalité régionale de comté de 550 km carrés située dans la Montérégie, à 25 km à l’est de Montréal. La plaine du Saint-Laurent, interrompue ponctuellement par les monts Saint-Bruno, Saint-Hilaire et Rougemont, trois des collines Montérégiennes, recouvrent entièrement son territoire. La MRC occupe la partie médiane de la vallée du Richelieu. Qui court du lac Champlain au Saint-Laurent, d’où son nom ; elle constitue le trait d’union entre la MRC du Haut-Richelieu, en amont, et celle du Bas-Richelieu, en aval. Deux de ses villages, Saint-Denis et Saint-Charles-Richelieu, furent le théâtre d’affrontements entre l’armée britannique et les Patriotes, durant l’Insurrection de 1837. Établie en janvier 1982, la MRC se compose de quinze municipalités dont Saint0Bruno-de-Montarville, la plus populeuse. Elle a été formée à même des parties des territoires des anciennes municipalités des comtés de Saint-Hyacinthe et de Verchères. Urbaine et francophone à plus de 80 %, la population active, en particulier à Saint-Bruno-de-Montarville ; ils travaillent pour la plupart dans l’agglomération montréalaise. L,industrie de transformation, notamment celle de produits plastiques, pharmaceutiques, du bois d’oeuvre, du vêtement et de la chaussure et l’industrie alimentaire (une importante conserverie à Chambly) joue un rôle majeur dans la vie économique régionale. Il en va de même pour l’agriculture (les pommes, les betterave à sucre et les produits de l’érable), notamment à Mont-Saint-Hilaire. Cette MRC est administré à partir de Beloil où se trouve son siège.

Coordonnées de Beloeil :

777, rue Laurier
Beloeil
J3G 4S9

Téléphone : 450 467-2835.

Site Web officiel de la ville de Beloeil : ville.beloeil.qc.ca.

ville de Beloeil

Beloeil. Source de la photo : Site Internet de la ville de Beloeil.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *