Villes et villages

Aston-Jonction

Aston-Jonction

Village d’Aston-Jonction

Aston-Jonction, un petit mais chaleureux village de la Région administrative du Centre-du-Québec, a été officiellement érigé en 1916. La constitution actuelle de la municipalité, formée de deux municipalités antérieures distinctes, date cependant de 1997. Les quelque quatre cents Astonnaises et Astonnais habitent sur une superficie de près de 27 kilomètres carrés. La Municipalité régionale de comté à laquelle appartient Aston-Jonction, est Nicolet-Yamaska, reconnue sur Internet comme une des Municipalités québécoises qui savent mettre en valeur des localités et réveiller la curiosité parmi les internautes. Même des villages minuscules de régions éloignées, tels qu’Aston-Jonction, ont un site Internet bien organisé et structuré, présentant des renseignements intéressants et utiles.

Le nom de la localité reprend celui d’Aston-Under-Lyne, une localité du Lancashire, près de Manchester en Angleterre. On l’appelle familièrement Aston, tout simplement.

Ces terres fertiles aux abords de la rivière Bécancour étaient défrichées intensivement depuis le début du XXe siècle, mais c’est l’activité ferroviaire qui a toujours joué un rôle significatif dans l’histoire du village, puisque Aston-Jonction est situé sur un territoire à la croisée de la voie ferrée du Grand-Tronc et de celle de la voie MontréalQuébec des Chemins de fer nationaux. Mais, de nos jours, avec l’extraordinaire croissance des réseaux de cyclotourisme, Aston-Jonction ne reste pas à côté de la mode. Les pistes cyclables du réseau de la MRC Nicolet-Yamaska avec une section locale du circuit Saint-Léonard-d’Aston de 44 kilomètres de longeur, empruntent une ancienne voie ferrée.

Aston-Jonction vit d’une agriculture omniprésente. Jadis, la municipalité a compté 1200 résidents. Il y avait même un hôtel de 49 chambres, mais aujourd’hui, on n’y retrouve, comme nous l’avons dit, qu’environ 400 habitants. Loin de s’éteindre, le village accueille des jeunes couples. C’est pourquoi, des nouveaux arrivants au Québec pourraient s’y installer, car l’harmonie qui règne dans ce village en fait un cadre de choix. C’est un village pour les familles qui apprécient la simplicité et la paix, qui fuient les situations de stress. Cette atmosphère génère une entraide entre les résidents. Comme dit une Astonnaise, « c’est sûr que ça sent l’agriculture… Mais l’asphalte, est-ce que ça sent mieux ? »

eglise aston jonction

Photo : Église d’Aston-Jonction. Tous droits réservés © Office de tourisme de Nicolet-Yamaska.

Aston possède une magnifique église paroissiale, érigée en 1931 par l’architecte Jules Caron, avec un orgue Casavant provenant du Petit Séminaire de Nicolet, où il était installé dans la chapelle dès 1923. Il a été déménagé à Aston Jonction en 1969 lors de la fermeture du séminaire.

De plus, Aston fut le lieu où Madame Françoise Gaudet-Smet (Gaudetbourg), une journaliste autodidacte qui hébergeait neuf enfants handicapés, a vécu de nombreuses années. Encore aujourd’hui, cette résidence fait la fierté du patrimoine local.

Historique de Saint-Raphaël-Partie-Sud

Le territoire de cette localité de la région de Nicolet circonscrit entièrement celui de la municipalité du village d’Aston-Jonction. Il couvre une superficie de 25 km carrés, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Nicolet, près de Saint-Wenceslas. Quoique le canton d’Aston, qui a donné son nom au bureau de poste local, Aston Junction, dont les activités démarrent en 1899, ait été proclamé en 1806, la paroisse de Saint-Raphaël, détachée de Sainte-Eulalie, de Saint-Wenceslas et de Sainte-Anne-du-Sault, ne recevra son premier curé qu’en 1915. Elle fera l’objet d’une érection canonique et civile en 1916 et sera mise sous le patronage de saint-Raphaël, archange parce qu’elle était située dans le diocèse de Nicolet et que le Séminaire de Nicolet avait déjà été placé sous la protection du thaumaturge de Tobie l’Ancien. Les Raphaëlois de l’époque ont vu une partie du territoire paroissial détachée en 1917 pour former la municipalité de Saint-Raphaël-Partie-Sud, ainsi identifiée en raison de sa situation géographique, dans la partie méridionale de la paroisse. En 1951, la municipalité du village d’Aston-Jonction sera créée à même le territoire de Saint-Raphaël-Partie-Sud.

Coordonnées d’Aston-Jonction :

235, rue Vigneault C.P. 27
Aston-Jonction
G0Z 1A0

Téléphone : 819 226-3459.

aston jonction

Vue panoramique d’Aston-Jonction. Photo libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *