Ville de L’Ancienne-Lorette

La ville de L’Ancienne-Lorette compte environ 17 mille Lorettaines et Lorettains. Cette ville se déploie sur un territoire de 8 kilomètres carrés et fait partie de la région administrative de la Capitale-Nationale et de la Communauté métropolitaine de Québec.

L’Ancienne-Lorette a été constituée en ville le 1er janvier 2006. Avant cette date, elle faisait partie de la ville de Québec. Son territoire est enclavé dans celui de Québec et elle est bordée par l’arrondissement des Rivières et l’arrondissement Laurentien de la ville de Québec.

Naturellement, comme toute la région avant l’arrivée des envahisseurs français, le territoire de L’Ancienne-Laurette fut le lieu de résidence des Amérindiens. Beaucoup plus tard, à l’époque de la Nouvelle-France, le père Jésuite Pierre Chaumont y fait ériger en 1674 une première chapelle qui se trouvait à l’emplacement du cimetière actuel. Cette chapelle devait aider à l’évangélisation des Hurons.

Le père Chaumont place sa mission sous la protection de Notre-Dame de l’Annonciation qui est aussi la patronne du sanctuaire de Loreto, en Italie, où le père avait été guéri d’une maladie lors d’un pèlerinage. Alors, le lieu prend le nom de Lorette.

Les Hurons quittèrent Lorette en 1697 et allèrent s’installer dans un site plus propice à la pêche que tout le monde commença à appeler la Jeune-Lorette. Le village prend ensuite le nom de Vieille-Lorette ou d’Ancienne-Lorette et c’est sous ce nom que la localité continuera à se développer jusqu’à nos jours.

En 1948, la municipalité de village de L’Ancienne-Lorette est constituée sous le nom de Notre-Dame-de-Lorette. En 1967, le village est incorporé en ville et reprend l’appellation de L’Ancienne-Lorette.

Depuis le 1er janvier 2002, la localité a fait quelques temps partie de la ville de Québec, mais suite au référendum du 20 juin 2004, ses citoyens décident de défusionner, la décision entrant en vigueur le 1er janvier 2006.

L’Aéroport international Jean-Lesage, soit l’aéroport de Québec, est connu familièrement comme l’aéroport de L’Ancienne-Lorette. En effet, il est situé à côté de L’Ancienne-Lorette, à l’ouest de la ville. Auparavant, le territoire de l’aéroport faisait partie de L’Ancienne-Lorette, mais il est passé à Sainte-Foy en 1971.

On connaît aussi L’Ancienne-Lorette pour son festival Lorettain qui se tient annuellement en août.

L’Ancienne-Lorette, note historique

À une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Québec, sur le territoire de la communauté urbaine, on retrouve la ville de L’Ancienne-Lorette. Sillonnée de rues en pente, elle donne accès à l’aéroport international Jean-Lesage depuis 1993 – situé à Sainte-Foy, dans le quartier Laurentien, anciennement connu comme municipalité de la paroisse de L’Ancienne-Lorette.

L’histoire lorettaine remonte aux balbutiements de la colonie alors que le père Pierre Chaumonot (1611-1693), jésuite, bâtit une chapelle pour les Hurons, en 1674, sur l’emplacement du cimetière actuel de la localité. Celui-ci, guéri d’une horrible gale à la tête lors d’un troisième et dernier voyage au sanctuaire de Loreto en Italie, met l’établissement, par reconnaissance, sous le patronage de Notre-Dame de l’Annonciation. Desservie comme mission à compter de 1673, la paroisse de Notre-Dame de l’Annonciation sera érigée canoniquement en 1698. D’ailleurs la chapelle, dont les fondations ont été retrouvées à la limite du cimetière il y a quelques années, épousait le modèle de celle de la Sainte Maison de Lorette, pour satisfaire le vœu du père Chaumonot. Lorsque les Hurons quittent Lorette en 1697, nom que le lieu portait depuis ses débuts, à la recherche d’un meilleur territoire pour la chasse et la pêche, l’endroit est identifié sous les noms de Vieille-Lorette, d’Ancienne-Lorette, car ils baptisent le nouvel endroit où ils s’établissent Nouvelle-Lorette, Jeune-Lorette, lequel correspond grosso modo aujourd’hui à Loretteville.

La municipalité du village, créée en 1948 sous le nom de Notre-Dame-de-Lorette, obtenait le statut de ville en 1967 et recevait le nom de L’Ancienne-Lorette, conforme à l’appellation primitive, même si par suite d’une consultation populaire les suggestions de Chaumonot, Chauveau. Champigny, Gaudarville, Du Moulin (vieux moulin des Jésuites) et Notre-Dame-de-Lorette *une municipalité du Lac-Saint-Jean porte ce nom) avaient été avancées. Pour sa part, le bureau de poste est connu sous l’appellation d’Ancienne-Lorette depuis 1954.

Coordonnées de L’Ancienne-Lorette :

1575, rue Turmel
L’Ancienne-Lorette
G2E 3J5

Téléphone : 418 872 9811

Site internet de L’Ancienne-Lorette : lancienne-lorette.org.

Rivière Lorette

La rivière Lorette à L’Ancienne-Lorette. Source de la photographie : Fjdlisle