Vivre à Montréal

Villeray

Villeray

Quartier de Villeray

Le quartier de Villeray fait partie intégrante de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

Villeray est le quartier le plus ancien de l’arrondissement et il a toujours été un quartier ouvrier et populaire. Il se trouve au centre de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, regroupant plus de 55 mille personnes, soit, plus d’un tiers de la population de VSP. La densité de la population est très forte: on trouve 11 705 habitants au kilomètre carré comparativement à 3 605 dans l’ensemble de Montréal.

Le quartier de Villeray est bordé à l’est par le quartier Saint-Michel, à l’ouest par le quartier Parc-Extension, au nord par le quartier Ahuntsic de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et au sud par les quartiers la Petite-Patrie et Rosemont. Les limites du quartier sont bien visibles, car des infrastructures routières et ferroviaires sont ses « frontières naturelles ». En effet, au nord, on trouve l’autoroute Métropolitaine, à l’ouest, passe le chemin du fer, à l’est la vaste rue De Lorimier et au sud une artère très importante, la rue Jean-Talon.

Plusieurs églises, écoles et maisons de Villeray ont un intérêt patrimonial.

Dans le quartier de Villeray, environ 65% de la population est d’expression française et la proportion d’immigrants est de 29%, ce qui est beaucoup moins que dans l’ensemble de l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Notons que près du quart de la population du quartier de Villeray appartient au groupe des minorités visibles, ce chiffre plus élevé que dans l’ensemble de Montréal, où environ 21% représentent des minorités visibles.

Villeray se démarque également par le nombre de personnes vivant seules. Au total, la moitié des ménages y sont des ménages non familiaux.

Pour l’instant, les mères dans Villeray sont moins scolarisées que la moyenne des mères montréalaises. Plus de 22% des nouveaux-nés ont une mère dont la langue est une autre langue que le français ou l’anglais, comparativement à l’ensemble de Montréal : 17%. Au total, la moitié des mères sont nées à l’extérieur du Canada comparativement à 44% à Montréal.

Le taux de chômage des résidents de Villeray demeure supérieur à la moyenne de la ville de Montréal et les revenus dans Villeray sont inférieurs à ceux de l’ensemble de la ville. Près de 80% des résidents de Villeray louent leurs logements.

On retrouve à Villeray plus de 1 600 entreprises de commerce, industrielles, de services qui fournissent plus de 18 mille emplois. Par la plupart, ce sont des commerces dans le secteur de l’alimentation (dépanneurs, grandes chaînes, restaurants). Quant aux services publics, les deux principaux employeurs sont Hydro-Québec avec plus de 1 500 emplois et l’Hôpital Jean-Talon avec plus de mille emplois.

Au nord et au sud du parc Jarry, on trouve des industries du vêtement.

Notons qu’un centre communautaire de Villeray, la Maison de Quartier Villeray, organisme communautaire à but non lucratif, offre une vaste gamme de services à la population et tient des activités culturelles et sportives. Cette maison a mis sur pied des projets très populaires, comme les Cuisines collectives, l’épicerie économique, les Jardins Collectifs et le Centre d’Accès Internet.

Circonscription électorale Laurier-Dorion

Laurier-Dorion est une circonscription électorale provinciale du Québec, située dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.Comprise dans la ville de Montréal et située au nord de la ville de Mont-Royal, la circonscription électorale de Laurier-Dorion résulte de la fusion des circonscriptions électorales de Laurier et de Dorion effectuées en 1992. Depuis 1965, l’appellation Laurier identifiait une circonscription électorale qui regroupait des parties des anciennes circonscriptions de Montréal-Laurier (1912), de Montréal-Outremont et de Laval. Quant à celle de Dorion elle remontait aussi à 1912, sous la forme de Montréal-Dorion, disparue en 1939 et reprise en 1965. Ce petit territoire de 5 km carrés compte environ 200 entreprises qui emploient la main de l’alimentation et de l’imprimerie. La juxtaposition nouvelle de ces deux toponymes électoraux rappelle l’homme politique sir Wilfrid Laurier (1841-1919) et sir Antoine-Aimé Dorion (1818-1891), homme politique et magistrat.

parc athéna

Parc de détente Athéna. Photo : © GrandQuebec.com.

déesse athéna

Sculpture de la déesse Athéna. Photo : © GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *