Bestiaire du Québec

Règlement sur le contrôle des animaux

Règlement sur le contrôle des animaux

L’abc du propriétaire : Règlement sur le contrôle des animaux à Montréal

Chaque animal présente des besoins qui lui sont propres. Voici un petit rappel à l’attention des propriétaires et futurs propriétaires de chiens ou de chats :

  1. Enregistrer annuellement son animal et s’assurer qu’il porte sa médaille d’identité en tout temps ;
  2. Le faire stériliser ;
  3. Pour les animaux qui sortent du domicile : toujours tenir son chien en laisse à moins qu’il ne soit à l’intérieur d’une aire d’exercice canin ; s’assurer que le collier est sécuritaire et empêche l’animal de s’étrangler ; ne pas attacher son animal à tout arbre ou mobilier urbain sans surveillance; ramasser les excréments de son animal et en disposer adéquatement dans une poubelle ;
  4. Lui fournir un environnement agréable et sécuritaire, adapté à ses besoins ;
  5. Lui prodiguer les soins quotidiens nécessaires et lui donner accès aux soins vétérinaires appropriés, tant pour la prévention des maladies que lorsque survient un problème de santé ;
  6. Lui offrir une éducation positive, à base de stimulations, de jeux et de récompenses qui renforcent les bons comportements Ne pas l’entraîner de manière à le rendre agressif envers les personnes ou les autres animaux ;
  7. Ne pas laisser sortir son chat domestique lorsqu’il est dégriffé ou s’il n’est pas stérilisé. S’il a ses griffes et qu’il est stérilisé, s’assurer que ses sorties n’incommodent pas le voisinage ;
  8. Veiller à ce que son animal de compagnie ne trouble pas la paix d’autrui.

Devenir propriétaire d’un animal, c’est prendre un engagement à long terme. Adopter un animal est un choix personnel porteur de plaisirs quotidiens, mais c’est également une importante responsabilité.

C’est accepter de prendre soin de lui chaque jour tout au long de sa vie, et de respecter les règles municipales qui s’y rattachent. C’est s’engager à résoudre les problèmes qui pourront survenir plutôt que de recourir à l’abandon, et, s’il advient une situation où il devient impossible d’en prendre soin, c’est de lui trouver un nouveau foyer.

La réglementation à Montréal

Le Règlement sur le contrôle des animaux a pour objectif de favoriser une cohabitation harmonieuse entre les citoyens et les animaux de compagnie.

On appelle « animaux de compagnie » tous les animaux élevés et entretenus par l’homme pour son agrément, en tant que compagnons de vie. Il s’agit pour la plupart de chiens et de chats.

Le règlement énumère les espèces animales qu’il est autorisé de garder chez soi et limite le nombre d’animaux par foyer.

Il importe de consulter son arrondissement pour connaître les espèces et le nombre d’animaux de compagnie permis . Sont exclus de cette définition et des espèces qu’il est autorisé de garder à la maison les animaux élevés pour la production de viande, de lait, de laine ou d’œufs, ou à des fins agricoles, les animaux de spectacle ou de cirque, les animaux de laboratoire ainsi que les animaux de la faune.

Dans son souci de contrôle des nuisances (errance, bruits excessifs, dommages à la propriété, etc.), le règlement met l’accent sur les responsabilités du propriétaire . Il exige notamment que les propriétaires de chiens enregistrent chacun d’eux auprès de leur arrondissement.

L’arrondissement enregistre alors et conserve tous les renseignements utiles puis délivre un permis ainsi qu’une médaille, renouvelables annuellement. Plusieurs arrondissements exigent également l’enregistrement des chats.

L’application du règlement

Le Règlement sur le contrôle des animaux établit un certain nombre de règles de conduite et de civisme qui assurent la sécurité des citoyens, la quiétude et la propreté de l’espace public.

Les arrondissements veillent à son application. Ils informent les propriétaires de cette réglementation et les sensibilisent à leurs responsabilités.

Ils peuvent donner des contraventions en cas d’infraction, tels la malpropreté, les animaux laissés en liberté, la nuisance causée par des aboiements et les cas de morsures. Tout citoyen montréalais doit respecter les législations relatives aux animaux y incluant le règlement municipal en vigueur dans son arrondissement.

Chat et Bouddha à Montréal. Photo de GrandQuebec.com.
Chat et Bouddha à Montréal. Photo de GrandQuebec.com.

1 commentaire

  1. Nicole dit :

    J’ai lu avec une grande tristesse que chaque année 500 000 animaux domestiques (c’est-à-dire, chats et chiens majoritairement) sont abandonnés dans la rue, parfois, juste jeté hors de la voiture lors du passage sur l’autoroute. « Responsabilités »… dites-vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *