Vivre à Montréal

Dollard-Des Ormeaux

Dollard-Des Ormeaux

Ville de Dollard-Des Ormeaux

L’actuelle ville de Dollard-Des Ormeaux a été constituée le 1er janvier 2006 et présente une superficie de plus de 15 kilomètres carrés. La ville est située sur l’île de Montréal et fait partie de la région administrative de Montréal et de la Communauté métropolitaine de Montréal. La population de Dollard-Des Ormeaux est de plus de 50 mille résidents. Bien qu’aucun nom officiel n’ait été retenu, l’appellation Dollard-des-Ormeauxiens et Dollard-des-Ormeauxiennes est utilisée de façon non officielle.

La ville porte le nom du célèbre héros Adam Dollard des Ormeaux, tombé au combat pour sauver Montréal d’une attaque des Iroquois.

C’est en 1714 qu’une première paroisse du nom de Saint-Joachim de Pointe Claire a été créée en ces lieux. Après une longue histoire de fusions et défusions des paroisses, la municipalité de Dollard-Des Ormeaux est créée le 29 juillet 1924, suite au refus des fermiers locaux de payer des taxes pour la prolongation du boulevard Gouin. Le premier maire est élu la même année, c’était M. Hormidas Meloche.

Le 4 février 1960, Dollard-Des Ormeaux est constituée en ville. Cependant, l’histoire des fusions et défusions municipales continue et lors de la réforme municipale de 2001, Dollard-Des Ormeaux a été regroupé à Roxboro pour former l’arrondissement montréalais de Dollard-Des Ormeaux/Roxboro. Cette fois, l’arrondissement n’exista que 4 ans. En effet, suite au processus de consultation référendaire en 2004, les citoyens de Dollard-Des Ormeaux ont voté en faveur de la défusion et la Ville de Dollard-Des Ormeaux a été reconstituée le 1er janvier 2006.

La ville de Dollard-Des Ormeaux est avant tout une collectivité résidentielle. Elle profite aussi d’un parc commercial mixte où se sont établis des grandes chaînes commerciales et des commerces d’intérêt régional.

La Ville favorise la venue de tout promoteur dont le projet d’investissement coïncide avec des besoins exprimés par la population quant à la construction des immeubles résidentiels, garderies, et résidences de personnes âgées. De plus, la ville de Dollard-Des Ormeaux se distingue par ses installations sportives et récréatives, ainsi que par la qualité de ses espaces verts. Chaque famille de la ville peut accéder à un parc situé au plus à quelques centaines de mètres de sa résidence.

On dénombre notamment le parc du Centenaire avec un lac artificiel, le parc Dollard-Des Ormeaux situé face au Centre civique de la ville, le parc Alouette, le parc Coolbrooke, le parc Edward Janiszewski (ce parc porte le nom du célèbre maire de Dollard-Des Ormeaux) et plusieurs autres parcs.

Coordonnées de Dollard-Des Ormeaux :

12001, boulevard De Salaberry
Dollard-Des Ormeaux
H9B 2A7

Téléphone: 514-684 1010.

Site internet de la ville de Dollard-Des Ormeaux: ville.ddo.qc.ca.

Historique de la ville de Dollard-des-Ormeaux

En 1920, le 24 mai, on dévoilait un monument à Dollard Des Ormeaux au parc Lafontaine, à Montréal. Le fête annuelle, prenait un ton de plus en plus solennel avec notamment un pèlerinage organisé chaque année par l’Action française, à Carillon. On a même procédé à la publication de l’Exploit de Dollar, une reprise du texte de l’abbé Faillon.

C’est dans ce contexte que s’inscrit la fondation de Dollard-des-Ormeaux, en 1924, détachée de la municipalité, elle devait obtenir celui de ville en 1960. Le nom de cette municipalité de l’île de Montréal, établie sur la rive droite de la rivière des Prairies, près de Roxboro et de Pierrefonds, célèbre la mémoire de l’un des personnages les plus controversés de notre histoire, Adam Dollard Des Ormeaux (1635-1660). En effet, les spécialistes divergent d’opinion quant au rôle que lui et ses seize compagnons d’armes, morts au Long-Sault (rapides de l’Outaouais) en mai 1660, ont véritablement joué dans la sauvegarde de Ville-Marie, Montréal aujourd’hui. Qu’il s’agisse ou non d’un acte d’héroïsme suprême comme le laissent entendre les anciens manuels d’histoire et des personnages comme Dollier de Casson, Marie de l’Incarnation, les Jésuites, Radisson, Faillon, François-Xavier-Garneau, Lionel Groulx notamment, il appert que l’exploit du Long-Sault a eu des conséquence bénéfiques pour la colonie.

On a écarté provisoirement la menace iroquoise, permis aux habitants de Montréal de faire la récolte et d’échapper à la famine en 1660-1661, fait en sorte que Radisson arrive sain et sauf à Ville-Marie avec un très grande cargaison de fourrures. Ainsi, le commandant de la garnison du fort de Ville-Marie, ses braves, une quarantaine de Hurons et quatre Algonquins, dont plusieurs d’enfuirent ou passèrent du côté de l’ennemi, ont dissudé, par leur farouche résistance, les Iroquois d’attaquer la ville fondée par Paul de Maisonneuve en 1642 et, par voie de conséquence, sauvé la Nouvelle-France en quelque sorte. Cet épisode marque une première, car cette fois, on prenait l’offensive contre les Iroquois, alors que jusqu’à ce moment on se contentait de las attendre.

Dollard des Ormeaux

Paysage rural de la ville de Dollard-des-Ormeaux. Source de la photographie : Site Web de Dollard-des-Ormeaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *