Système politique

Communes au Québec

Communes au Québec

Les communes au Québec

Dans la francophonie en général, une commune est une division administrative, municipale le plus souvent, formée d’un territoire clairement défini. Au Québec, son sens correspond plutôt à un terrain utilisé en commun pour le pâturage, la culture ou d’autres usages. Cette pratique a été mise en usage sous le Régime français.

Au Québec, les communes, ou pâturages communaux, étaient à l’origine des terres que le seigneur concédait à ses censitaires contre une redevance. Seuls les habitants de la seigneurie avaient le droit d’utiliser ces terres.

Les cultivateurs d’une région utilisaient les terres de la commune pour le pâturage des troupeaux de vaches, de moutons, pour leurs chevaux, etc. La surveillance des animaux était effectuée par un employé désigné par les membres de la commune.

Après l’abolition du régime seigneurial, les communes se transforment peu à peu en corporation. Les règlements établis pour la gestion des communes et ratifiés par les cours supérieures des différents districts judiciaires sont encore utilisés de nos jours.

Aujourd’hui, les communes du Québec se trouvent en bordure du Saint-Laurent et dans les îles côtières, tel le pâturage communal de l’île du Moine. L’accès à ces terres n’est cependant plus réservé aux seuls habitants d’une municipalité ou d’un territoire donné, mais à quiconque loue ou fait l’acquisition du droit de commune. C’est la municipalité qui désigne un employé pour surveiller les animaux dans le pâturage.

paysage champetre

Paysage champêtre dans Charlevoix. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *