Québec sportif

Pistes de ski dans les Laurentides

Pistes de ski dans les Laurentides

Plus de mille de pistes de ski dans les Laurentides

Chronique Ski Monde

Le skieur enthousiaste qui descend d’une des trains spéciaux du dimanche à n’importe quel centre de ski dans nos Laurentides est apte à croire qu’il y a cinquante ans, il n’y avait pas en fin de semaine des foules de skieurs esquissant des courbes gracieuses sur les pistes enneigées, qu’il n’y avait pas des groupes de skieurs en gais costumes munis de toutes les plus récentes de nouveautés en fait d’équipement.

Il y a deux générations à peine, il n’y avait qu’un très petit nombre de sportifs assez hardis pour faire du ski dans ces superbes côtes, ces plaines et ces pistes de bûcherons. D’ailleurs, le ski était alors considéré comme une lubie passagère plutôt qu’un véritable sport. Aujourd’hui, ce qui se passe au Nord de la métropole chaque fin de semaine, est plus éloquent qu’on ne saurait le dire puisque, les renseignements obtenus récemment nous apprennent que les skieurs se rendront dans nos centres laurentiens, en fin de semaine, sont dépassé 25 mille. Ce chiffre n’a rien d’exagéré quand on voit la forêt de skis sur les quais d’arrivage des gares, sans compter ceux qui voyagent par automobiles.

La province de Québec est essentiellement un centre de tourisme, alors que plus de $150,000,000 s’est dépensé chez nous l’an dernier. On même à dire que le tourisme est l’industrie première dans le Québec. Bien qu’il soit vraie que nombre de centres de ski possèdent des mont-pentes, es pistes d pratique de slalom et de descente, l’exclusivité unique de ce terrain à ski, c’est qu’on peut voyager en skis d’une localité à une autre.Il existe dans les Laurentides un réseau de plus de 1,000 de pistes, pour le ski de tourisme, mieux connu sous le nom de « cross-country ». Les pistes, telles que la « Feuille d’Érable », la « Marilou », les « Johansen » et autres, sont offertes à ceux qui veulent les explorer pour eux-mêmes, dont le but qu’elles contribuent à leur ouvrir des horizons nouveaux et ajouteront ainsi à leur jouissance du ski.

Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître (Romain Rolland, écrivain français).Photographie de Matthew U.
Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître (Romain Rolland, écrivain français). Photographie de Matthew U.

Toutes les pistes dans les grands centres sont très bien indiquées et munies de marqueurs, mais un petit nombre ont été négligées. Depuis quelques années, nous avons entreprise à l’aide de cette chronique, de faire revivre le ski de tourisme, car nombreux sont les skieurs qui pensent que seul le ski de compétition existe dans nos Laurentides.Nous avons également signalé que l’entretien des pistes devrait être sous la surveillance du gouvernement de la province et qu’un marquage adéquat de toutes les pistes établies, au moyen de lettres pour les pistes locales et de numéros pour les pistes allant d’une localité à une autre.

Il est inutile d’insister sur le fait que dans nombre de cas, les pistes traversent des propriétés privées dont les propriétaires ont gracieusement permis aux skieurs d’y circuler. Tout manque de courtoisie envers ces propriétaires et tout désordre est apte à rejaillir sur toute la fraternité des skieurs, détruire les clôtures ni endommager de quelque façon que ce soit les propriétés privées.

Skieurs, soyez prudents !

Un skieurs prudent est un skieurs content ! Voilà les grands lignes de l’Alliance Canadienne des Moniteurs du Ski. Nous apprenions avec regret au début de cette semaine, que les accidents de ski ont été relativement nombreux la fin de semaine dernière. Comme nous vous l’avons dit au début de la saison, qu’une grande règle s’impose dans le ski ; il faut comprendre à contrôler ses skis premièrement. Le ski contrôlé est synonyme de sécurité, et la seule façon d’y parvenir c’est de prendre quelques leçons. L’instruction du ski dans le Québec comme dans tout le pays, est un des plus grand développement de ce sport. Elle est des plus efficaces et magistralement organisée et doit sa poussée à l’Alliance Canadienne des Moniteurs du Ski.

Ces cours de ski sont donnés dans tous les centres d ski de nos Laurentides comme ailleurs par des moniteurs qualifiés. Le plus souvent, une semaine de bonne instruction suffit pour que l’élève puisse se livrer à ses propres moyens avec un bagage utile de connaissances élémentaires.

Le grand nombre d’accidents chez les skieurs, est souvent dû au manque d’étiquette. Comme dans les autres sports, il y a une étiquette du ski. L’observateur de ces règlements se traduit par l’agrément de tout le monde. Le seul fait de posséder une paire de skis, ne confère à aucun skieur des privilèges spéciaux. Les règles élémentaires de l’étiquette s’appliquent aussi bien sur les côtes et sur les pistes que dans les hôtels et à bord des trains de skis. Rappelez-vous que d’autres partagent avec vous les pistes comme les pentes, et pensez aux autres autant qu’à vous-même.

Le débutant est presque toujours le responsable des accidents chez les skieurs. Il serait sage pour lui d’éviter les centres surpeuplés, comme nous vous l’avons dit au début. Les Laurentides comptent plus de 1000 de pistes, soit de Saint-Jérôme au Mont-Tremblant, comme dans les régions de Saint-Hippolyte, Saint-Donat ou Saint-Gabriel-de-Brandon.

Nombreux sont les skieurs qui pensent que Saint-Adèle ou Saint-Sauveur sont les seuls endroits pour la pratique du ski. Toute la contrée vous offre d’excellents centre de ski sans vouloir faire ici aucune propagande pour une localité ou une autre.

Matthew U.
Photographie de Matthew U.

Important concours disputé dimanche

C’est dimanche prochain, le 13 janvier, qu’aura lieu à Saint-Sauveur sur la piste 71 des épreuves de slalom, sous les auspices du club Totem. Le concours est ouvert aux skieurs de la classe C junior, pour les dames et messieurs, et les épreuve débuteront à 11 heures. Les concurrents sont priés de prendre note que seul les skieurs appartenant à un club affilié à l’A.C.A.S. Seront admis dans ce concours.

Le concours Gaby Pleau

Comme nous vous l’avons dit hier, c’est samedi et dimanche, les 19 et 20 janvier prochains, qu’aura lieu au Lac Beauport, près de Québec, sera disputé le fameux concours par invitation Gaby Pleau, compétition sanctionnée par l’A.C.A.S.

Cette compétition, vieille de cinq ans, a attiré dans la Vieille Capitale de fameuses skieuses dont quatre sont nommées aujourd’hui sur l’équipe canadienne pour les prochains Jeux Olympiques, qui seront disputés à Oslo, en Norvège, au mois de février prochain Au nombre de ces skieuses, on fait mention de Rhonda Wurtele-Eaves. Rosemarie Schultz, gagnante de l’épreuve l’an dernier, Joanne Hewston et Lucille Wheeler.

Malgré le départ de ce groupe, un grand nombre de skieuses de la métropole ont déjà fait parvenir leurs inscriptions. Si l’on en juge par les informations obtenues ces jours derniers de Québec, nous attendons cette année une forte délégation de skieuses de toutes les parties du Canada.

L’épreuve de descente aura lieu le samedi sur la piste Provinciale, tandis que les épreuves de slalom seront disputées le dimanche sur la piste en face du Manoir St-Castin. Nous escomptons donc un autre grand succès et tous les amateurs pourront se régaler en suivant les prouesses de nos meilleures skieuses.

Nous voulons nous permettre de venir féliciter notre charmante étoile d’autrefois, Gaby Pleau pour le beau travail apporté à cette compétition, qui aujourd’hui est devenu un concours international, tel que le concours Kate Smith de Lake Placid, N.Y.

Chez les Francs-Amis

Les membres du club des Francs-Amis prendront part à la bénédiction des skis, qui aura lieu dimanche le 20 janvier prochain en l’église Notre-Dame, par Mgr Paul-Émile Léger.

Les F.-A. Prendront part également au Carnaval du Nord. Le président de cette section Rolland Bouffard et plusieurs de ses membres prendront part aux courses en raquettes qui seront disputées au Parc Jarry, sous la direction de l’Association des Hommes d’Affaires du Nord de Montréal conjointement avec le Club des raquetteurs Le Richelieu.

Dimanche prochain, les membres du club prendront part à une grande excursion dans la région de St-Sauveur, qui marquera la deuxième excursion de ce club cette saison.

Anastasia U.
Photographie d’Anastasia U.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *