Sante

Les maladies de l’estomac

Les maladies de l’estomac

Les maladies de l’estomac et leurs effets

Très nombreuses, les maladies de l’estomac se voient surtout chez les vieillards et sont l’apanage de l’adulte.

Leur origine est assez mal définie mais le surmenage, les émotions, la vie désordonnée et la nervosité ont sûrement une grande part de responsabilité dans leur apparition.

Le rôle do l’estomac

L’estomac, organe à la fois moteur et secréteur, est chargé du brassage des aliments et les imprègne de sucs.

Chez, un individu normal, la digestion et l’absorption se produisent en parfaite harmonie, sous la dépendance du système neuro-végétatif. L’équilibre de ce dernier peut être rompu à l’état pathologique, soit pas des lésions qui peuvent siéger depuis les centres encéphaliques, jusqu’au plexus nerveux de la musculeuse digestive, soit par des troubles fonctionnels d’origines multiples (psychique, endoctinienne, etc.).

Les affections digestives peuvent être lésionnelles ou fonctionnelles. Rien souvent, d’ailleurs, troubles lésionnels et fonctionnels s’intriguent étroitement.

Moyens d’investigation

Le moyen essentiel est l’examen radiologique car, sauf en cas de tumeur très avancée, l’examen physique est insuffisant.

La maladie ulcéreuse

C’est une maladie encore assez mystérieuse qui met des années à évoluer.

La fréquence est très grande et constitue un véritable fléau social. C’est une maladie qu’on observe en particulier chez les races les plus anciennement civilisées. Elle frappe la race jaune et la race chinoise et s’observe avec prédilection dans le bassin méditerranéen. Elle présente souvent un caractère familial et héréditaire : elle atteint davantage les hommes que les femmes.

Les ulcères gastriques

Lors de la crise, la douleur survient tous les jours à heures fixes et se présente sous forme de crampe, avec parfois une sensation de faim.

Traitements

« C’est quand l’ulcéreux ne souffre plus qu’il doit se soigner », ont coutume de dire les médecins. En effet, après un traitement d’attaque doit succéder un traitement d’entretien. C’est ce qu’il faut expliquer au malade, lui dire quels dangers il court s’il ne se soigne pas régulièrement.

Le traitement médical consiste à se “relaxer » au maximum. À mener une vie calme et à prendre les repas à heures régulières.

Le traitement d’attaque consiste à prendre avant les repas un paquet de sous-nitrate de bismuth, un calmant nerveux et des injections intraveineuses d’atropine. Le traitement d’entretien consiste à poursuivre les pansements de l’estomac.

Le traitement chirurgical n’a lieu qu’après échec du traitement médical.

Les gastrites

Elles constituent la plus grande des affections gastriques.

Elles peuvent être secondaires à une maladie infectieuse ou à une ingestion de caustique ou de sublimé.

Elles sont aussi dues, souvent, à l’abus des mets épicés, la prise intempestive de certains médicaments comme le bicarbonate de soude ou l’aspirine. Elle peut être également d’origine allergique.

Les gastrites se manifestent par des lourdeurs, brûlures, etc… et altèrent l’état général.

Au cours du traitement, il conviendra bien entendu de supprimer alcool, épices, de mâcher soigneusement les aliments.

Les dyspepsies

Elles sont difficiles à définir et se confondent souvent avec les gastrites. Elles peuvent être d’origine nerveuse.

Les hernies diaphragmatiques

Elles sont dues à un engagement d’une partie de l’estomac à travers une solution de continuité du diaphragme.

En conclusion, nous dirons que les maladies de l’estomac sont très fréquentes, douloureuses et ont une lourde répercussion sur l’état physique et moral du malade, entraînant parfois des états dépressifs graves.

Elles doivent par conséquent être soignées énergiquement dès leur début, la négligence pouvant entraîner l’obligation du traitement chirurgical. Signalons toutefois, pour rassurer les inquiets, que celui-ci n’a lieu qu’en dernière ressource.

Le véritable chemin pour toucher le coeur d'un homme passe par son estomac. (Proverbe chinois). Photo de Megan Jorgensen.
Le véritable chemin pour toucher le coeur d’un homme passe par son estomac. (Proverbe chinois). Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *