Sante

COVID-19 et personnes avec déficiences

COVID-19 et personnes avec déficiences

Soins aux personnes ayant une déficience ou un trouble du spectre de l’autisme

Les personnes en situation de handicap, dont celles ayant une déficiences physique (DP), une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA), figurent parmi les personnes vulnérables considérant qu’elles peuvent rencontrer des problématiques de mobilité, de communication, de compréhension de la situation ou de protection. De plus, ces personnes, selon leur condition médicale on comportementale, sont plus à risque de développer des complications à la suite de la contamination à la COVID-19 et leur prise en charge en soins aigus on intensifs peut être plus complexe.

Pour les personnes ayant des difficultés de compréhension ou de communication, les mesures de prévention, les précautions et les soins sont les mêmes que pour les adultes. Cependant, le soutien des parents, d’un proche aidant ou d’un intervenant est primordial pour assurer l’application des mesures préventives si elles rencontrent des difficultés.

À cet égard, il est important de prévoir la mise en place de moyens de communication adaptés aux besoins et aux caractéristiques des usagers pour s’assurer de leur compréhension de la situation pandémique actuelle, les moyens pour se protéger et les mesures mises en place (exemple : rester à la maison) et, le cas échéant, recourir au dépistage.

Je vois au confort de la personne

Les personnes ayant une DP, une DI ou un TSA sont plus particulièrement fragiles aux risques suivants :

  • Plaies : – Varier régulièrement les positions de la personne ;
  • Perte d’autonomie : – Lever la personne dès que son état le permet, la faire bouger le plus possible et lui laisser faire ses activités de soins (exemple: hygiène, habillement) et ses activités quotidiennes selon ses capacités, ce qui diminuera de façon importante le risque de complications.
  • Déshydratation : – Les personnes dépendantes à l’alimentation sont plus à risque de se déshydrater. Il est dont recommandé de les faire boire régulièrement.
  • Désorganisation des personnes ayant un trouble du comportement ou un TSA : – S’assurer de mettre en place des stratégies pour minimiser les troubles de comportement et faciliter les transitions vers de nouvelles routines quotidiennes.

Les parents ou les personnes proches aidantes doivent également appliquer les mesures préventives de contamination pour l’utilisation des équipements et appareils nécessaires aux besoins de l’usager.

Mesures d’hygiène et de prévention

Lavage des mains : Mouillez – savonnez – frottez de 15 à 20 secondes – nettoyez les ongles – rincez – séchez – fermez avec le papier.

Je me lave les mains souvent, surtout :

  • Quand elles sont visiblement sales ;
  • Après avoir éternué ou toussé ;
  • Après vous être mouché ;
  • Après être allé aux toilettes ;
  • Après avoir changé la couche d’un enfant;
  • Avant de préparer, de manipuler ou de servir des aliments ;
  • Avant de manger ;
  • Avant de mettre ou d’enlever vos verres de contact ;
  • Après avoir manipulé les ordures.

Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon ; le savon antibactérien n’est pas nécessaire.

S’il n’y pas de savon ni d’eau, vous pouvez utiliser les gels, mousses ou liquides antiseptiques à base d’alcool. La concentration d’alcool doit être d’au moins 60 %.

Prenez un peu de produit antiseptique (gel, mousse, liquide). Frottez le bout de vos doigts, l’intérieur et l’extérieur de vos mains, vos pouces et la région entre vos doigts. Continuez de frotter jusqu’à ce que vos mains soient sèches sans utiliser de papier essuie-mains.

Mise en garde : Les produits antiseptiques doivent être gardés hors de la portée des jeunes enfants. Ils doivent être utilisés à l’occasion seulement et sous supervision.

Hygiène respiratoire

  • Couvrez-vous : la bouche et le nez avec un mouchoir de papier lorsque vous toussez ou éternuez
  • Jetez votre mouchoir de papier à la poubelle
  • Toussez ou éternuez dans le pli de votre coude ou le haut de votre bras si vous n’avez pas de mouchoir de papier
  • Lavez-vous les mains souvent. En absence d’eau et de savon, utilisez un produit antiseptiques

Usage du masque antiprojections

Si vous faites de la fièvre, que vous toussez ou éternuez, portez un masque antiprojections lorsque vous êtes :

  • En présence d’autres personnes ;
  • Dans un lieu de soins tel que l’urgence ou la salle d’attente d’une clinique médicale ;
  • Dans un lieu public ;
  • Auprès d’une personnes malade qui ne porte pas de masque (exemple : un jeune enfant).

Si vous n’avez pas de symptômes et que vous devez être en contact étroit avec une personne qui fait de la fièvre, tousse ou éternue, par exemple pour lui donner des soins, vous devez porter un masque antiprojections.

Déposez votre masque utilisé dans le sac à déchets d,une poubelle fermée ou gardée hors de la portée des enfants.

Lavez-vous les mains après avoir enlevé votre masque.

Utilisez les masques antiprojections qui sont en vente libre dans les pharmacies ou autres points de vente.

Changez votre masque lorsqu’il est mouillé.

En tout temps, gardez vos mains à l’écart de vos yeux, de votre nez et de votre bouche.

Un foulard en tissu (ex. en coton) peut également être utilisé. Vous devrez alors laver ce foulard tous les jours.

fleurs
La plupart des bienfaits ressemblent aux fleurs qui n’ont d’odeur qu’autant qu’elles ont de nouvauté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *