Saguenay-Lac-St-Jean

Circuit patrimonial d’Hébertville

Circuit patrimonial d’Hébertville

Circuit patrimonial d’Hébertville

Complété par des panneaux d’interprétation, le circuit patrimonial d’Hébertville, cette municipalité située à 20 kilomètres au sud d’Alma, au lac Saint-Jean, propose la visite de deux parcours patrimoniaux: Le Berceau comprenant 23 étapes dans le village, commentées par le curé Hébert, fondateur du village et le circuit rural Le Grenier permettant la visite de douze étapes d’intérêt historique et patrimonial. La découverte du circuit patrimonial se réalise à travers des audioguides offerts en location.

Le circuit, outil de mise en valeur de l’histoire et du patrimoine d’Hébertville, berceau du Lac-Saint-Jean, témoigne de la richesse patrimoniale et de la beauté des paysages de la municipalité.

Pouvant être parcouru à pied, en vélo ou en voiture, le trajet fait découvrir l’histoire, l’architecture et différents personnages marquants de la région, en soulignant l’histoire de ces pionniers, qui chacun à la mesure de leurs compétences, ont travaillé à développer la région du Lac-Saint-Jean.

Notez qu’un audioguide est également disponible pour la visite de l’église Notre-Dame de l’Assomption.

D’ailleurs, le sentier pédestre de Kénogami relie Hébertville à Laterrière, proposant aux marcheurs des vues à couper le souffle. Vous pouvez explorer les berges du lac Kénogami, emprunter le pont suspendu et la nacelle autotractés, dans ce sentier d’une longueur de 45 kilomètres avec des points pour camping sauvage en chemin.

Rivière des Aulnaies

Affluent de la Belle Rivière qui se jette dans le lac Saint-Jean, la rivière des Aulnais, d’une longueur d’environ 10 kilomètres, coule sur le territoire d’Hébertville. Cette rivière prend sa soucre dans le lac Kénogamichiche et arrose le territoire de la municipalité d »Hébertville avant de se jetter dans le lac Saint-Jean. Dans son rapport de 1732, l’arpenteur Normandin utilise, pour désigner ce cours d’eau, le nom montagnais Pitchikaouénaniche ou Litchikaouénaniche, qu’il traduit par Rivière des Aulnes. Certains documents cartographiques ultérieurs font usage de variantes orthographiques comme Rivière des Aulnets et Rivière des Aulnoïs. Le mot aulnaie désigne un lieu planté d’aulnes.

Pour information, pour les cartes du circuit et pour la location des audioguides, contactez le Bureau d’accueil touristique d’Hébertville, situé au 251, rue Turgeon, dans l’édifice du presbytère.

Téléphone : 418 344-4884

Site Web d’Hébertville : hebertville.qc.ca.

Historique d’Hébertville

À la sortie de la réserve faunique des Laurentides, bordée par Lac-à-la-Croix et Hébertville-Station, la municipalité d’Hébertville marque le point de jonction entre l’est et le sud de la région du Lac-Saint-Jean, car la route s’y scinde en deux branches, l’une conduisant à Saint-Bruno, l’autre vers Métabetchouan. C’est la que débute le traditionnel tour du lac Saint-Jean.

Dans la région jeannoise, on ne comptait à l’origine qu’une municipalité, créée en 1857, sous la dénomination de Lac-Saint-Jean, laquelle se situait à la limite du Haut-Saguenay et du Lac-Saint-Jean, situation dont son originalité et sa prospérité sont tributaires. Deux ans plus tard, la municipalité mère du Lac-Saint-Jean donnait naissance à deux entités municipales dénommées Hébertville et Roberval. En 1972, la fusion d’Hébertville et de la municipalité du village de Notre-Dame-d’Hébertville, érigée en 1881, contribue à la création de l’actuelle municipalité.

C’est à l’abbé Nicolas-Tolentin Hébert (1810-1888) que la municipalité, tout comme la paroisse de Notre-Dame-d’Hébertville fondée en 1857, érigée canoniquement et civilement en 1868 et le bureau de poste, qui entre en service en 1888, doivent leur nom. Ce prêtre, ancien curé de Saint-Pascal-de-Kamouraska (1840) et de Kamouraska (1852-1888), était à la tête des premiers colons qui se sont installés, en 1849, sur le site d’Hébertville, dans le canton de La Barre.

Âme dirigeante de l’Association des comtés de L’Islet et de Kamouraska pour coloniser le Saguenay, organisme ayant pour mission d’établir des colonies viables, son action lui a valu le titre d’apôtre de la colonisation du Saguenay. En 1925, un monument à la mémoire du curé Hébert était érigé à Hébertville et marquait concrètement la reconnaissance des Hébertvillois à l’endroit de ce colonisateur. Paisible village installé sur les bords de la rivière des Aulnaies et situé près du lac Vert (anciennement Hébert).

Hébertville possède des terres fertiles et offre une panôple d’activités sportives comme la natation, le canotage, la pêche, la chasse, le ski de randonnée. La richesse du territoire agricole jeannois a par ailleurs valu à la région environnante le surnom ancien de Grenier du Canada.

Armoiries de Hebertville

Armoiries de Hebertville. Image libre de droits.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *