Régions du Québec

Région de l’Abitibi-Témiscamingue

Région de l’Abitibi-Témiscamingue

Région de l’Abitibi-Témiscamingue

L’Abitibi–Témiscamingue se déploie sur un vaste territoire de 57 340 km2 et constitue la pointe ouest du Québec. La région est délimitée au nord par le Nord-du-Québec, à l’est par la Mauricie et au sud par l’Outaouais. Environ 150 mille Abitibiennes et Abitibiens se partagent ce territoire. La colonisation de ces terres commence vers la seconde moitié du XIXe siècle. Son climat, sa géographie et sa nature ont favorisé l’implantation de communautés agricoles. Aujourd’hui, c’est une région qui dispose d’amples réserves forestières et de vastes domaines propices à la chasse et à la pêche.

C’est la destination par excellence pour la pratique du ski, du surf des neiges ou de la motoneige. Cependant, les distractions d’été ne manquent pas, car l’Abitibi–Témiscamingue possède les meilleurs sites de golf au Québec. De plus, il y a de nombreuses activités liées à l’écotourisme et au tourisme d’aventure. On peut explorer les forêts à pied, en kayak ou en canoë (attention aux ours et aux ratons laveurs qui vous volent de la nourriture pendant la nuit. Notre conseil: ne discutez pas avec l’ours et donnez-lui sans hésiter votre sandwich au simili-poulet). De nos jours, on trouve toujours des orpailleurs qui achètent des licences pour exploiter les gisements d’or. En somme, la région est idéale pour ceux qui aiment vivre dans la nature et partager leurs sandwichs. La vie culturelle dans la région est très active, c’est un lieu privilégié de festivals, de fêtes et de foires renommées au Québec : la Foire gourmande, le Festival du cinéma international de l’Abitibi–Témiscamingue, le Festival de l’humour, ou encore le Festival de musique émergente. Le revenu moyen annuel d’un habitant de la région est d’à peu près 25 mille dollars, tandis que le prix moyen d’une résidence unifamiliale varie aujourd’hui entre 72 mille et 80 mille dollars, en fonction de la municipalité.

Correspondant en partie au bassin supérieur de la rivière des Outaouais, le Témiscamingue a été peuplé dès la seconde moitié du XIXe siècle tandis que, plus au nord, les vastes étendues argileuses de l’Abitibi se couvriront de colonies agricoles de à partir de 1910 – 1930. L’axe s’étendant entre Rouyn-Noranda et Val-d’Or verra la création de nombreux établissements miniers, surtout après 1912.

Abitibi et Témiscamingue sont des noms depuis longtemps utilisés dans la toponymie administrative pour désigner notamment des divisions de recensement et des circonscriptions électorales.  Quant à la région administrative, tout d’abord nommée Nord-Ouest, en 1966, elle associe officiellement les éléments Abitibi et Témiscamigue depuis 1981 seulement, ce qui confirme un usage constaté cependant depuis déjà plusieurs décennies. La région renferme les MRC de Témiscamingue, de Vallée-de-l’Or, de Rouyn-Noranda, d’Abitibi et d’Abitibi-Ouest. La région est administrée à partir de Rouyn-Noranda, sa principale agglomération.

http://grandquebec.com/abitibi-temiscamingue/eglise-russe/

Église orthodoxe de Val-d’Or.

Voir aussi :

2 Comments

  1. andree boulanger

    2010/10/11 at 12:10

    Je vous commenté sur le fait que le site dit qu’une maison en abitibi est d’environ 80milles.. ce qui est injuste.. le prix est d’environ 125 milles

  2. remy lamontagne

    2011/10/01 at 2:26

    formation stope ecole posede les dix modules (CFP VAL DOR)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *