Autres terres

Persécution exercée par les Nazis

Persécution exercée par les Nazis

Le Canada, asile des Juifs victimes du nazisme allemand

Le nombre des Juifs exilés d’Allemagne et d’Autriche devient si considérable qu’il faut songer à régler e problème épineux qui se pose, de leur trouver un refuge. – Une grande conférence s’ouvrira à Evian, mercredi. – Trente nations y seront représentées. – Les mesures draconiennes prises contre le Juifs. – On n’entend pas changer les lois de l’immigration

On attend beaucoup de l’empire britannique

PARIS, 2 juillet 1938 – Une nouvelle parue au New York Herald Tribune annonce que mercredi prochain, dans la ville d’Evian, située sur les bords du lac Genève, l’association internationale des Réfugiés ouvrira une grande conférence devant les représentants de trente nations.

Depuis le Moyen âge

Depuis le moyen âge, les Juifs n’ont jamais été le sujet d’une persécution aussi intense que celle exercée sur eux par les Nazis. Le maréchal de camp Hermann Wilhelm Goering a déclaré que les 2.000.000 de Juifs demeurant en Autriche devraient s’exiler. L’Allemagne n’a pas été invitée à participer à cette conférence, et l’Italie, l’autre bout de l’axe Rome-Berlin, à décliné l’invitation du gouvernement américain.

L’Allemagne fera-t-elle sa part ?

Quoique absente de corps à la conférence d’Evian, l’Allemagne y sera présente d’esprit, dit-on. En effet. plusieurs personnes sont portées à croire que la récente vague d’antisémitisme qui à déferlé sur le troisième Reich et les mesures draconiennes prises par Goering dernièrement contre la même race, peuvent être attribuées au désir qu’ont les chefs nazis de faire pression auprès des 30 nations qui seront représentées à l’assemblée pour les inciter à ouvrir leurs portes aux Juifs afin de mettre une trêve à leurs souffrances.

Un double problème

Le problème à solutionner est double: où les émigrés juifs pourront-ils se réfugier. et qui payera les frais de ces déplacements? Au cours des récents mois, les mesures prises par Goering pour les forcer à transformer leurs propriétés en argent ont obligé les Juifs à accepter des sommes équivalant souvent à un peu plus de cinq pour cent seulement de la valeur de ce qui était en leur possession. Conséquemment, le problème qui se pose est trop vaste pour être réglé par des associations de bienfaisance : les gouvernements doivent intervenir pour l’amour de l’humanité.

Les lois de l’immigration

Il est entendu d’avance que les pays ne permettront l’entrée des émigrés juifs chez eux qu’en accord avec leurs lois d’immigration, et pour sa part, le président Roosevelt a déclaré vouloir se conformer à cette mesure, et des statistiques américaines démontrent que cette année les États-Unis ne peuvent recevoir qu’environ 17,000 Allemands et 1,000 Autrichiens, ce qui représente une partie infime des réfugiés.

L’empire britannique

Les Dominions britanniques – l’Australie, le Canada et l’Afrique du Sud, – seront représentés à Evian et joueront un grand rôle dans les délibérations. La délégation américaine, à élaboré, dit-on, un plan qui serait propre à résoudre la question posée. Il parait que ce projet prévoit l’émigration des Juifs dans les Dominions et les colonies britanniques, – le Canada. par exemple – qui disposent de beaucoup de terrain peu habité. Les frais pour le transport des réfugiés seraient couverts par trois sources différentes: le tiers par l’Allemagne, le second tiers par l’État acceptant l’arrangement, et le dernier tiers par la banque internationale de Paris, sous forme de prêt.

L’Allemagne

On demanderait à l’Allemagne d’agréer une émigration systématique de 50 à 70,000 personnes par année, mais de permettre aux Juifs d’apporter avec eux le tiers de la valeur de leurs propriétés. La délégation anglaise sera conduite par le comte Winterton, membre du cabinet britannique, et il jouera un grand rôle à la conférence puisqu’il représente la puissance qui ‘ dispose du plus de terrain à cause de ses possessions, tant en Amérique qu’en Europe et ailleurs.

Une image surprenante de la propagande nazie.

Un concours de photographes avait eu lieu afin de trouver la représentation parfaite de l’enfant aryen. L’image ci-dessus est celle qui a gagné et la femme qui la tient est ce petit bébé, qui a grandi. Elle s’appelle Hessy Levinsons Taft.

Pourquoi est-ce la plus intéressante? Parce que Hessy Levinsons Taft est juive, et le photographe le savait lors de la sélection de l’image. L’idée était en fait une blague, une petite désobéissance sociale de la part du photographe qui protestait en silence contre ce qui se passait dans la société à cette époque. On pense aussi qu’il n’a jamais pu concevoir que la photo aurait été choisie, mais elle l’a bien été.

La personne qui a choisi son image comme portrait montrant au monde à quoi ressemblerait le parfait enfant aryen? Joseph Goebbels, ministre de la Propagande.

L’ironie en est délicieuse.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *