Autres terres

Nouvelle route commerciale aérienne

Nouvelle route commerciale aérienne

Elle sera ouverte par le Graf Zeppelin entre l’Allemagne et l’Amérique du Sud

Le dirigeable se rendra au Brésil, au cours du mois de mai 1930

Pernambouco, Brésil, 10 mai. — Ingénieurs et ouvriers sont à aménager ici un immense terrain d’une superficie de 540000 verges (environ 335 milles), pour l’arrivée du « Graf Zeppelin » venant d’Allemagne. Les matériaux nécessaires à cette fin arrivent quotidiennement et le travail de construction du mât d’atterrissage avance rapidement.

Le « Graf Zeppelin » est attendu au cours de ce mois, de Friedrichishafen, via Séville. Ce sera le premier voyage au-dessus de l’Atlantique Sud par un vaisseau de l’air.

Le terrain d’atterrissage est situé à la sortie du village de Giquia, à environ quatre milles du village de Recife, et il fait partie d’une propriété connue sous le nom de « Logradouro », le long des voies du chemin de fer « Great Western ». L’État de Pernambouco l’a loué du Dr Hector Maia, pour une période de cinq ans, mais il s’est aussi réserve le privilège d’achat de ce terrain, car on espère que la Compagnie Zeppelin fera da Recife une des stations d’arrêt lorsqu’un service y régulier sera établi vers l’Amérique du Sud.

L’aérodrome lui-même est de coupe circulaire, situé près du centre de « Logradouro » et il a un diamètre de 600 verges, ce qui couvre une superficie de 283.000 verges carrées.

Environ 200 ouvriers. sous la direction des ingénieurs de l’État travaillent au nettoyage et au nivellement de ce terrain. On y a construit de petites bâtisses pour abriter les matériaux dont aura besoin le zeppelin à son arrivée. Les travaux d’installation des services de l’électricité, de l’eau et du gaz sont aussi commencés.

La ville de Recife s’occupe de mettre dans un état parfait les routes conduisant à Logradouro.

Les matériaux pour le « Graf Zeppelin » sont arrivés récemment d’Allemagne et des États-Unis, à bord des fréteurs « Sahsenwald » et “Gudmundra ». Le « Sahsenwald » a transporté une tour qui pèse sept tonnes, (à laquelle le zeppelin sera amarré), une gondole de rechange, de la gazoline, de l’huile et des équipements spéciaux pour les envolées. À bord de ce même vaisseau, est aussi arrivé Ernst Besch, l’ingénieur en charge de la construction de la tour et de plusieurs autres installations.

L’équipement nécessaire à la fabrication du gaz pour le zeppelin, est arrivé à bord du « Gudmundra », qui à aussi apporté des générateurs et différents outils et machineries.

Le vapeur « Albingia » est attendu avec un moteur de réserve et d’autres parties de rechange.

Suivant des rapports officiels, on dit que deux hydroplanes iront rencontrer le zeppelin en dehors des côtes du Brésil et lui feront escorte jusqu’à Recife. C’est à cette fin que l’État de Pernambouco à commencé le creusage de la petite baie de Pina, tout près du champ d’atterrissage, afin de permettre aux hydroplanes de s’envoler en toute sécurité. C’est l’ingénieur Ubaldo Gomez qui est en charge des travaux de creusage. Ces travaux ne se feront pas en vue d’une amélioration temporaire seulement, car on s’attend à ce que la Ligne Nyrba et le Syndicat Condor se servent aussi de cette petite baie comme endroit d’amerrissage.

L’Etat de Pernambouco accorde une très grande importance à l’envolée du zeppelin et est prêt à faire de fortes dépenses pour bien préparer l’arrivée du vaisseau aérien.

Jader de Andrade, secrétaire d’État du Transport et des Travaux publics, a expliqué, au cours d’une entrevue, la part de Pernambouco dans le voyage du zeppelin.

“Le gouvernement de Pernambouco, dit-il, est à équiper le champ d’atterrissage près de Recife et défraie les dépenses de construction du mât d’ancrage et du transport des réservoirs de gaz, arrivés à l’Allemagne pour le zeppelin, L’État se charge aussi des dépenses du montage de l’appareil pour fabriquer du gaz et établira aussi sur le champ les services de l’électricité, de l’eau et du gaz, sans charger quoi que soit à la compagnie Zeppelin.

« L’Etat s’attend de fournir environ 200 hommes dont on aura besoin à l’arrivée et au départ du vaisseau aérien, ainsi qu’un corps de police suffisant pour la garde du champ d’atterrissage. C’est aussi Pernambouco qui paiera le coût de creusage de 1a baie de Pina ».

Le Dr Andrade fit remarquer que les officiers du gouvernement espèrent faire de Recife une des stations d’arrêt régulières pour les dirigeables et les aéroplanes qui viennent au Brésil.

Recife est sur le parcours de trois compagnies de transport aérien dans le nord: la Nyrba, la Compagnie Française Générale Aérospatiale et le Syndicat Allemand Condor.

Réalisant immense impulsion que donnera à l’aviation dans tout le pays, le voyage du zeppelin, aussi bien que la publicité qui en résultera pour l’État tout entier, le gouvernement est heureux d’avoir l’opportunité à aider la Compagnie Zeppelin à faire un voyage des plus heureux.

Le voyage du “Comte-Zeppelin” est retardé

BERLIN, 17 mai 1930. — D’après une information de la “Deutsche Tages Zeitung”, le départ du Zeppelin pour son voyage en Amérique du Sud n’aura pas lieu avant le 18 mai.

Le Graf-Zeppelin, qui ouvrira la nouvelle route commerciale au-dessus de l’Atlantique Sud. Timbre poste des États-Unis de 1930. Image libre de droit.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *