Autres terres

Moncton

Moncton

Moncton

La population actuelle de l’agglomération de Moncton est de plus de 111 mille résidents. La ville de Moncton compte près de 60 mille habitants. La majorité de la population est anglophone, mais un tiers des habitants sont des francophones.

C’est en juin 1766 qu’une dizaine de familles, originaires de Pennsylvanie, s’y établissent et nomment le village Moncton en l’honneur du colonel britannique Robert Moncton qui prit possession du Fort Beauséjour lors de la guerre de Sept ans.

Au début du XIXe siècle, lors des guerres napoléoniennes, on y fonde des chantiers navals et la localité est constituée civilement en municipalité en 1855. En 1871, Moncton devient un centre ferroviaire et elle est incorporée en ville en 1890.

Aujourd’hui, Moncton est la plus grande ville du Nouveau-Brunswick.

Parmi les attraits touristiques de Moncton, on peut citer le Magnetic Hill, qui est le troisième site naturel le plus visité au Canada. Le Magnetic Hill (ou la Colline Magnétique) est un endroit légendaire et on raconte des tas d’histoires sur les phénomènes qui y ont lieu. Ainsi, on y a vu des barils et des voitures roulant mystérieusement vers le haut de la pente. C’est un fait prouvé que les forces magnétiques se manifestent bizarrement sur cette colline, et parfois, on peut voir des wagons entiers remonter la pente sans aucun effort.

Une autre curiosité de Moncton est le mascaret, un phénomène causé par les marées de la baie de Fundy qui sont considérées comme les plus hautes au monde. Le mascaret se manifeste deux fois par jour, quand le flux de la marée de la baie remonte le cours de la paisible rivière Petitcodiac. Une vague de près de 60 centimètres se forme alors et le lit de la rivière se remplit rapidement d’un puissant courant. Le niveau de la rivière monte ensuite de plus de 7 mètres en l’espace d’une heure. Le mascaret peut être observé à partir de plusieurs endroits de la région de Moncton.

Entre les divers bâtiments qui constituent le patrimoine architectural de Moncton, on remarque le majestueux Théâtre Capitol, construit en 1922, qui offre des représentations durant toute l’année, ou encore la Maison Thomas Williams, au 103 de la rue Park, qui est une ancienne résidence de style gothique victorien, devenue un musée d’histoire.

moncton colline magnetique

Wharf Village, Moncton. Photo : © Voyageaucanada.

Le Musée de Moncton, au numéro 20, chemin Mountain, témoigne de l’histoire de Moncton depuis son origine jusqu’à nos jours. À côté du musée de Moncton, se trouve le Temple libre, le plus ancien immeuble de la ville de Moncton, érigé en 1821.

Le Musée acadien est situé dans l’Édifice Clément Cormier, sur le campus de l’Université de Moncton. Le Musée du patrimoine de Lutz Mountain, au 3143, chemin Mountain, abrite une collection d’objets anciens et des documents sur les colons non Acadiens de Moncton.

Un lieu intéressant à visiter est le Centre Culturel Aberdeen Coopérative au 140, rue Botsford. Ce centre culturel offre aux visiteurs des représentations de théâtre et de danse, ainsi que des expositions d’artisanat, de peinture, de sculpture et de photographie.

Le Baptist Heritage Center, situé sur le campus de l’Atlantic Baptist University au 333, chemin Gorge, retrace l’histoire de la confession religieuse baptiste sur la côte est du Canada.

Parmi les nombreux parcs et espaces verts de Moncton, citons le Parc du Centenaire, près du boulevard St. George, au centre-ville de Moncton. Un réseau de sentiers pédestres, des aires des jeux et une pataugeoire y sont aménagés.Le Parc Mapleton se trouve assez près du parc du Centenaire, au nord-ouest de Moncton. On organise, dans le pavillon Rotary du Parc Saint-Anselme, des concerts les mercredis soirs. Le Parc Riverain longe la rivière Petitcodiac du côté de la ville de Riverview. On y trouve des espaces pour pique-niquer et une estrade pour les concerts en plein air, ainsi qu’un sentier pittoresque donnant une vue unique sur le mascaret.

parc Magic Mountain moncton

Parc aquatique d’attractions Magic Mountain. Photo : © Voyageaucanada.

Le parc aquatique d’attractions Magic Mountain propose aux visiteurs un labyrinthe de glissoires d’eau, un mini-golf, une salle de jeux électroniques, des boutiques de cadeaux et des aires de pique-nique. Tout près se trouve le Zoo de Magnetic Hill avec de nombreux animaux venus de tous les continents.

Une visite au Wharf Village, la réplique d’un village de pêcheurs de la région de l’Atlantique, s’impose, tout comme un voyage dans l’Express de la Côte magnétique, un train à vapeur miniature qui rappelle, sur un parcours de 2 kilomètres, l’histoire du chemin de fer de Moncton. Le train s’arrête à la gare centrale où on peut voir une réplique miniature de l’ancienne gare du Canadian National de Moncton.

La promenade Boardwalk, face au parc Magnetic Hill, où on peut faire du karting, le Palais Crystal, au 409, rue Paul à Dieppe/Moncton et plusieurs autres lieux intéressants attendent les visiteurs.

Notons qu’à Moncton on trouve également de nombreux terrains de golf: le Country Meadows Golf Course, le Lakeside Golf & Country Club, le Magnetic Hill Golf & Country Club, le Maplewood Golf & Country Club, le Moncton Golf & Country Club et le golf de Stonehurst.

Ville de Dieppe

La ville de Dieppe est la plus jeune du Nouveau-Brunswick. Elle se trouve à quelques kilomètres à l’est de Moncton, deuxième ville de la province, et fait d’ailleurs partie de l’agglomération du Grand Moncton.

Dieppe a été incorporée en ville en janvier 1952, après la fusion des villages de Lakeburn, Léger Corner, Saint-Anselme, Fox Creek (connu également comme Ruisseau-des-Renards), Dover et Chartersville.

Tous ces villages furent fondés par des Acadiens qui habitaient sur le territoire de la ville actuelle à partir de 1730.

La population de la ville de Dieppe est d’environ 20 mille habitants. Elle est composée à 80 % de francophones et à 20 % d’anglophones.

Le nom de la ville fut choisi pour honorer les soldats canadiens tombés durant la tentative de débarquement des troupes alliées le 19 août 1942 sur les côtes normandes, en France. En effet, plusieurs Acadiens de ces localités composaient les troupes d’assaut et sont enterrés dans le cimetière de Dieppe, en Normandie.

Plusieurs monuments ou édifices témoignent des moments importants de l’histoire de Dieppe et permettent d’entretenir la mémoire collective.

Citons la maison Melanson, située à l‘intersection des rues Marguerite, Fox Creek et Amirault. Ce lieu fut habité par Paul-Honoré Melanson et sa femme, Marie-Josèphe Breau, en 1748. Le couple dû s’exiler en Louisiane en 1764.

Le monument du Bicentenaire mérite une visite. Il est installé au coin des rues Sunset et Paul, à l’emplacement de la première colonie permanente de la région. Il a été érigé à l’occasion de la fête du Bicentenaire de la province du Nouveau-Brunswick.

Le Village-des-LeBlanc, sur la rue Denys, fut un refuge pour les familles acadiennes LeBlanc et Boudreau en 1777, après qu’ils eurent été chassés de Jolicoeur car ils avaient pris les armes aux côtés des insurgés américains.

La maison Joseph-Doiron, au 1150, rue Amirault, construite en 1847, servait autrefois de lieu de rassemblement et de salle des fêtes pour les habitants de Saint-Anselme. Son sous-sol abritait l’école du village.

La chapelle de Petcoudiac, construite en 1802, fut la toute première chapelle catholique édifiée sur ce territoire.

C’est à Dieppe que se trouve l’une des plus importantes places commerciales des Maritimes, ainsi que le fameux Parc d’amusement du Palais du Cristal (Crystal Palace Amusement Park). Notons que le terrain de golf de Fox Creek est considéré comme l’un des meilleurs des Maritimes.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *