Autres terres

Ligne du temps : 7 septembre

Ligne du temps : 7 septembre

Ligne du temps : 7 septembre

C’est arrivé un 7 septembre. Événements et faits les plus importants qui ont eu lieu un 7 septembre au XXe siècle

7 septembre 1901 : Un protocole de paix met fin à la révolte des Boxeurs. Avec des renforts de troupes, les Occidentaux mettent fin à la révolte de la secte des Boxers, une société secrète opposée à la présence étrangère; la Chine doit aussi verser une indemnité pendant 40 ans. L’Empire du Milieu est une dernière fois humilié.

7 septembre 1910 : Sentence du tribunal de La Haye sur la question des pêcheries côtières de l’Atlantique du Nord. Accords commerciaux conclus avec l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et l’Italie.

7 septembre 1939 : Au septième jour d’invasion de la Pologne, les Allemands occupent la Poméranie et la Silésie.

7 septembre 1940 : Londres est victime du Blitz. Suite à l’échec des attaques aériennes contre l’Angleterre, Hitler inaugure une nouvelle tactique destinée à abattre le moral de l’ennemi : 364 bombardiers allemands, escortés par 515 chasseurs, bombardent Londres de 17h à 4h30 du matin, faisant 430 morts, surtout dans les quartiers populaires de l’East End.1940. Le pilonnage de Londres par l’aviation nazie continuera et: 1300 habitants seront tués les trois premières nuits de bombardement.

7 septembre 1949 : Première session du nouveau parlement allemand, à Bonn.

7 septembre 1949 : Au Canada, un incendie d’un navire fait 130 morts, à Toronto.

7 septembre 1950 : En Hongrie, le régime communiste dissout les ordres religieux.

7 septembre 1952 : Le général Neguib oblige le premier ministre égyptien Aly Maher à démissionner, et il assume tous les pouvoirs.

7 septembre 1953 : Au tennis, Maureen Connolly complète son grand chelem en gagnant le tournois de Forest Hills.

7 septembre 1953 : Le 7 septembre 1953, les Américains découvrent le film Singing in the rain (Chantons sous la pluie), avec l’acteur Gene Kelly. Ce chef-d’oeuvre du réalisateur Stanley Donen apparaît comme le modèle le plus parfait de la comédie musicale, un genre inédit à l’image de la société de consommation exubérante et follement créatrice.

7 septembre 1953 : Nikita Khrouchtchev devient Premier secrétaire du Parti communiste de l’Union soviétique.

7 septembre 1968 : Le président portugais Salazar est opéré pour un hématome crânien.

7 septembre 1973 : Intensification de la campagne déclenchée contre l’académicien Sakharov et l’écrivain Soljénytsine, en URSS.

7 septembre 1974 : L’accord pour un cessez-le-feu est signé au Mozambique entre les troupes portugais et les partisans de la FRELIMO qui luttent pour l’indépendance.

7 septembre 1977 : Nouveau traité du canal du Panama permettant à Panama de recouvrer graduellement des Américains la souveraineté sur l’ensemble des territoires de la zone du canal et la restitution du canal. À Washington, ces traités sont signés par les présidents Jimmy Carter et Omar Torrijos.

7 septembre 1983 : Quelque 100 000 personnes assistent aux funérailles organisées à Seoul en l’honneur des passagers du B-747 coréen abattu par la chasse soviétique.

7 septembre 1986 : Au Chili, le dictateur Augusto Pinochet échappe à un attentat au bazooka et à l’arme automatique qui fait cinq morts: l’état de siège est proclamé au pays.

7 septembre 1990 : À l’appel des États-Unis, l’Arabie saoudite et le Koweït acceptent de financer les forces américaines face à l’Irak.

7 septembre 1991 : La praesidium du Soviet suprême de Russie a décidé de rendre à Leningrad son ancien nom de Saint-Pétersbourg, a-t-on appris auprès du secrétariat du président du Parlement russe. La décision a été prise à l’unanimité des membres du praesidium, a-t-on précisé de même source.

7 septembre 1993 : En Afrique du Sud, le gouvernement de Frédérik De Klerk et l’ANC de Nelson Mandela s’entendent pour instaurer un Conseil exécutif de transition.

7 septembre 1999 : Un séisme de 5,9 sur l’échelle de Richter dans la région d’Athènes. Ce séisme fait 139 morts à Athènes et ses environs.

7 septembre 1999 : Le Timor Oriental à feu et à sang. Terreur au Timor oriental. Le Timor sous la terreur semée par l’armée et les milices pro-indonisiennes après le référendum sur l’indépendance La ville de Dili est vidée progressivement de ses habitants, qui partent de gré ou de force. “La situation à Dili est affreuse, elle frise l’anarchie avec des fusillades et des pillages”, a déclaré le porte-parole de l’ONU, Nick Birnback. Selon une organisation australienne, plus de 170 personnes ont été tuées hier par les miliciens anti-indépendantistes. Les États-Unis avaient haussé le ton plus tôt face à Jakarta, en sommant les autorités indonésiennes de rétablir l’ordre au Timor oriental dans les plus brefs délais ou d’accepter une aide de la communauté internationale. Le Parlement indonésien ne doit entériner qu’en octobre le référendum sur l’indépendance. Le président indonésien Joseph Habibie a accepté de “prendre de nouvelles mesures” pour restaurer l’ordre au Timor oriental en proie au chaos, a fait savoir l’ONU. D’autre part, les Timorais ont fui encore hier la terreur semée par l’armée et les milices pro-indonésiennes qui refusent de reconnaître l’écrasante victoire au référendum en faveur de l’indépendance.

« Une idée sans exécution est un songe. » (Luc de Rouvroy, Duc de Saint-Simon, né en 1675 et décédé en 1755, Mémoires). Illustration : Megan Jorgensen.
« Une idée sans exécution est un songe. » (Luc de Rouvroy, Duc de Saint-Simon, né en 1675 et décédé en 1755, Mémoires). Illustration : Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *