Autres terres

Ligne du temps : 7 avril

Ligne du temps : 7 avril

Ligne du temps : 7 avril

Événements les plus marquants qui ont eu lieu un 7 avril au XXe siècle

7 avril 1901 : Une manifestation est réprimée, en Suisse. Elle a été organisée pour protester contre l’extradition d’un anarchiste italien ayant été soupçonné d’avoir participé à un attentat contre le roi d’Italie Umberto Ier le 29 juillet 1900.

7 avril 1903 : Wilkesbarre – Explosion dans une mine. Pas de pertes de vieé La galerie située au sud de la Leigh & Wilkesbarre Coal Co a été détruite par la plus terrible explosion qui ait jamais eu lieu dans cette région minière, si l’on en croit les rapports obtenus jusqu’à ce moment. L’explosion a eu précisément lieu dans une partie de la mine où 50 mineurs s’étaient rendus au travail, ce matin, et on les suppose tous engloutis sous le sol. L’on ignore le moment précis de l’explosion, et les rapports même officiels sont absolument vagues. Une foule surexcitée entoure les barricades élevées autour de l’entrée de la mine, et attend avec une anxiété fiévreuse des nouvelles venant du fond de ce gouffre. À 2.45 heures, l’explosion a eu lieu et la nouvelle en fut immédiatement donnée au bureau principal de la compagnie, situé au centre de la ville. Un surintendant reçut l’ordre et se rendit immédiatement à la charbonnière. Au delà de ces derniers détails, l’on ne connaît rien aux quartiers généraux de la compagnie. Immédiatement après l’accident, le contremaître chargé de la surveillance en dehors de la mine, fit fermer les barrières entourant l’entrée de la mine afin que personne ne put entraver le travail de ceux qui se portaient au secours des malheureux. Une des autorités de la compagnie dit que généralement une cinquantaine d’hommes travaillent dans cette partie des mines, du moins en autant qu’il se rappelle, et que pas un seul de ces malheureux n’a réapparu depuis l’explosion. L’on craint fort que ces cinquante hommes ne soient complètement enterrés et tous les efforts que l’on a, jusqu’à présent, tentés pour arriver jusqu’à eux ont été absolument sans résultat, attendu que la fumée et le gaz qui s’exhalaient de la mine bloquaient tous les efforts. Les contremaîtres Pech et Evans ne désespérant tout de même pas de pouvoir arriver aux pauvres malheureux, ont expédié dans la mine une équipe de mineurs choisie afin de tâcher de se faire un chemin jusqu’à la partie de la mine où l’on suppose que l’explosion a eu lieu. Des pleins wagons de bois sont amenés sur les lieux et il paraît évident que le but de ceux qui se portent au secours est de créer des courants d’air dans les galeries. Mais tous ces préparatifs vont faire qu’un temps considérable s’écoulera avant que l’on arrive aux malheureux. Des milliers de personnes se sont transportées sur les lieux, attirées par la nouvelle de ce désastre, et tous les environs de la charbonnière en sont envahis. On dit que cette mine est réputée comme contenant le plus de gaz de toute cette vallée minière et comme étant la plus dangereuse à exploiter.

7 avril 1903 : Wilkesbarre, Pa. – L’équipe de mineurs qu’on croyait ensevelie sous les décombres de l’explosion a été retrouvée saine et sauve.

7 avril 1919 : En Bavière, une République des conseils (soviets) est proclamée à avec les communistes à la tête.

7 avril 1926 : Le premier ministre d’Italie Benito Mussolini, échappe de justesse à la mort lors d’un attentat.

7 avril 1933 : Levée dans 19 États américains ainsi que dans le district fédéral de l’interdit qui frappait la vente de la vraie bière et de l’alcool. C’est la fin pratique de la prohibition aux États-Unis.

7 avril 1939 : Albanie est occupée par l’armée italienne.

7 avril 1945 : Le cuirassé Yamato, fleuron de la flotte japonaise, est coulé par la marine américaine.

7 avril 1947 : Henry Ford, considéré comme étant le plus grand industriel du monde, est terrassé par une hémorragie cérébrale, à l’âge de 83 ans.

7 avril 1948 : L’Organisation mondiale de la santé est fondée.

7 avril 1956 : Signature à Madrid par l’Espagne et Maroc du document qui accorde l’indépendance au Maroc espagnol, placé sous la souveraineté du sultan Ben Youssef.

7 avril 1965 : Lancement du satellite de télécommunications Early Bird, le premier satellite commercial au monde.

7 avril 1966 : On retrouve enfin la bombe hydrogène américaine perdue dans la Méditerranée depuis 89 jours.

7 avril 1968 : Mort tragique de Jim Clark. Le plus fameux Écossais depuis Robert Burns est mort. Sa mort est survenue le 7 avril 1968 sur une piste détrempée, dans un bolide qui filait à 175 milles à l’heure. Il était timide et nerveux au point de s’en rogner les ongles. Il était le plus fameux Écossais depuis Robert Burns. Jim Clark n’a jamais mésestimé le danger, avec lequel il flirtait régulièrement, à titre d’homme le plus rapide au monde sur roues. Mais les roues, et non l’homme aux réflexes d’une libellule, ont été responsables de sa mort, survenue le 7 avril 1968 sur une piste détrempée, dans un bolide qui filait alors à 175 milles à l’heure. Il s’est tué alors qu’il filait seul, sur une section droite, et non dans une de ces courbes traîtresses, ou encore dans une de ces empilades d’autos impliquées dans un accident spectaculaire. C’est une façon ironique de mourir pour l’homme tranquille au casque bleu qui a dit : « Lorsque je prends une courbe, je ne conduis vraiment pas une auto. C’est moi-même qui prends cette courbe. L’auto me transporte et c’est moi qui la conduit, mais je suis une partie d’elle-même comme elle est une partie de moi-même.» Surnommé L’Écossais volant, Clark, qui était âgé de 32 ans, a gagné le championnat mondial des pilotes d’auto en deux occasions. Dans le court laps de sept ans, il a gagné 25 grands prix. Un exploit incroyable si on le compare au bilan de 14 victoires en huit ans pour le Britannique Stirling Moss, et à celui de 24 en plus d’une décennie, pour le légendaire Juan Fangio, d’Argentine. Clark participait à une épreuve pour formules 2 comptant pour le championnat européen. Après la première tranche, il occupait le 7e rang. Seule sur la piste, sa Lotus-Ford rouge et or a soudainement quitté la piste pour aller donner violemment contre un arbre dans la forêt qui borde la piste. Et c’est là qu’un policier de faction l’a trouvé. « Le pauvre homme était assis, ses courroies toujours bien en place », a-t-il dit. « Les parties avant et arrière ont volé dans des directions différentes. Seule la principale section est demeurée près de l’arbre. » Des médecins ont déclaré que Jim Clark est mort sur le coup, victime d’une fracture du cou et de plusieurs fractures du crâne. Des dirigeants de la piste ont dit que l’auto de Clark a été tellement démolie qu’on ne saura peut-être jamais ce qui est vraiment survenu. Mais une enquête auprès des autres conducteurs permet de croire qu’il faut chercher une erreur mécanique plutôt qu’une erreur humaine.

7 avril 1970 : L’explosion d’un moteur fait 98 morts et une centaine de blesses, à Osaka, Japon.

7 avril 1972 : Le mafioso Joe Gallo est tué d’un coup de pistolet dans un restaurant de la Petite Italie, à New York.

7 avril 1977 : En Allemagne, le procureur général fédéral Siegfried Buback à Karlsruhe par des terroristes de la Fraction armée rouge.

7 avril 1977 : À cause de poursuites judiciaires dont il est la cible, le premier ministre Yitzhak Rabin, d’Israël, démissionne.

« Tout homme est une histoire sacrée. » (Patrice de La Tour du Pin, poète français né en 1911 et mort en 1975). Illustration de Megan Jorgensen.
« Tout homme est une histoire sacrée. » (Patrice de La Tour du Pin, poète français né en 1911 et mort en 1975). Illustration de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *