Autres terres

Ligne du temps : 5 avril

Ligne du temps : 5 avril

Ligne du temps : 5 avril

C’est arrivé un 5 avril au cours du XXe siècle sur notre planète

5 avril 1915 : Cowboy Jess Willard : Champion de la boxe. Compte rendu du combat de la boxe entre Jess Willard et Jack Johnson à La Havane qui s’est terminé par la victoire du cowboy Jess Willard sur Jack Johnson, le noir réputé invincible. Jess Willard, Cowboy américain, est le nouveau champion de la boxe. Il a triomphé hier, le 5 avril 1915, du noir Jack Johnson qui avait conquis en 1908 en battant Tommy Burns en 14 rounds en Australie. La phénoménale endurance de Willard et son courage indomptable l’ont conduit à la victoire et en font le digne successeur des John L. Sullivan, des Corbett, des Fitzsommons et des Jeffries, qui ont laissé un nom si glorieux dans les annales du sport. Certes, il était désirable que le titre du champion passât en d’autres mains. Après avoir été employé aux besognes les plus basses, Johnson, après avoir conquis le titre de champion, affecta le plus grand luxe et mena une vie de dissipation et de désordres qui lui attirèrent une lourde condamnation aux Etats-Unis, condamnation qu’il évita en fuyant à l’étranger. Hier encore, la justice le guettait, prête à mettre la main sur lui. Il était grandement temps qui pareil champion disparût pour faire place à un homme qui saurait faire honneur au sport. Le colosse noir, tour à tour, Johnson battit Stanley Ketchel, Jim Jeffries, en 15 rounds, à Reno, en 1910; Jim Flynn et Frank Moran. Tous succombèrent devant lui. Il appartenait à Jess Willard, cowboy du Kansas, de reconquérir le titre du champion du monde, ce qu’il a fait hier en battant Johnson en 26 rounds à La Havane. Jack Johnson, exilé de son pays, a maintenant perdu son titre de champion du monde. Jess Willard, le plus solide athlète qui soit jamais entré dans l’arène, a vaincu le noir et lui a enlevé son titre. Johnson, sa femme et un petit groupe d’amis partiront demain pour la Martinique, d’où ils s’embarqueront pour la France. L’ancien champion se propose de mener là une vie tranquille, celle du fermier. Il élèvera des porcs, des poulets. Or n’y a aucun doute qu’il en a fini avec la boxe. À la conquête de la fortune : Willard, le nouveau champion, va retourner aux Etats-Unis pour gagner la fortune qu’il n’a pu obtenir hier, alors que Johnson a pris la grosse part du gâteau, recevant $30, 000 avant même d’avoir mis les gants pour la première ronde. Willard n’a reçu qu’une maigre part des recettes. Le montant exact, nous l’ignorons. Le combat d’hier est certainement unique dans l’histoire de la boxe. Pendant vingt rounds, Johnson a frappé Willard. Il a bûché sur lui sans relâche pendant une heure, mais ses coups perdaient de leur force à mesure que le combat avançait. Les choses traînèrent ainsi jusqu’au point où Johnson se trouva impuissant à continuer ou ne voulut plus continuer. Johnson a cessé d’attaquer pendant trois ou quatre rondes, le combat entre les deux colosses fut une série de poses plastiques de deux gladiateurs. Le combat traîna ainsi jusqu’à la 25ième ronde, alors que Willard porta ses furieux moulinets de la droite dans la région du cœur de Johnson. Ce fut là le commencement de la fin. A la fin de cette ronde, Johnson fit dire à sa femme qu’il était complètement épuisé, et lui dit de s’en aller chez elle. Elle sortait justement et passait à côté de l’arène à la 26e ronde lorsqu’un formidable coup de la gauche au corps et un terrible coup de la droite à la mâchoire, couchèrent Johnson sur le carreau, à moitié en dehors des câbles. Le referee compta alors les dix secondes fatales, puis éleva la main de Willard en l’air, indiquant par là qu’il était le vainqueur et le nouveau champion du monde. Les champions : James L. Sullivan 1882 – 1892 ; Jim Corbette 1892 – 1897 ; Fitzsimmons 1897 – 1899 ; Jeffries 1899 – 1906 ; Tommy Burns 1906 – 1908 ; Jack Johnson 1908 – 1915 ; Jess Willard – 1915 – …

5 avril 1939 : En France, Albert Lebrun est réélu président de la République française.

5 avril 1945 : Insurrection des troupes géorgiennes (légion géorgienne) sur l’île de Texel contre les Allemands, aux Pays-Bas. Les combats dureront jusqu’au 20 mai 1945. On qualifie ces événements comme « le dernier champ de bataille européen» lors de la Deuxième guerre mondiale.

5 avril 1946 : Le docteur Marcel Petiot, surnommé le Barbe Bleue de Paris et accuse d’avoir exploité une usine de meurtres dans sa villa de rue LeSueur, à Paris, a été condamné à mort après un procès de trois semaines.

5 avril 1948 : Alfred Krupp von Bohlen und Halbach et onze autres dirigeants du cartel Krupp sont acquittés par un tribunal militaire américain d’accusations de crimes de guerre.

5 avril 1951 : Les époux Rosenberg sont condamnés à mort pour espionnage au profit de l’Unions Soviétique.

5 avril 1955 : Sir Winston Churchill démissionne comme premier ministre d’Angleterre. Sir Anthony Eden lui succède.

5 avril 1973 : Sioux et gouvernement: confrontation terminée. Les Sioux ont finalement enterré la hache de guerre à Wounded Knee. Le 5 avril 1973, l’occupation de Wounded Knee par des Indiens insurgés prend fin. Wounded Knee, Dakota du Sud. L’occupation de Wounded Knee commencée il y a 27 jours par des Indiens insurgés prendra fin samedi, à annoncé le 5 avril 1973 soir un porte-parole des troupes fédérales qui encerclent le petit village. Un accord conclu dans l’après-midi et signé dans la soirée stipule en effet que les rebelles se rendront samedi au moment où M. Russell Means, l’un des dirigeants du mouvement indien américain, commencera des entretiens à Washington avec des représentants de la Maison Blanche. Les deux parties ont convenu que les Indiens devraient remettre leurs armes aux troupes fédérales et que leurs noms seraient relevés, mais le gouvernement n’effectuera pas d’arrestations massives. Quatre autres points sont précisés dans l’accord : Une enquête fédérale sur les affaires indiennes dans la réserve de Pine Ridge, où se trouve Wounded Knee, sera effectuée. Le département de la Justice sera chargé de surveiller le respect des droits des Indiens de la tribu des Sioux Oglalas, dont sont issus les insurgés, par le gouvernement tribal et les autorités fédérales. Une commission présidentielle sera remise en place pour réexaminer le traité signé en 1868 entre le gouvernement et la nation Sioux. Les leaders indiens auront des entretiens avec des représentants de la Maison Blanche au mois de mai à Washington sur les questions indiennes. L’accord a été signé près du village, sous le teepee où se sont déroulées toutes les négociations. De côté des Indiens, trois dirigeants du Mouvement indien américain, Mm Russell Means, Clyde Bellecourt et Carter Camp, ainsi que M. Pedron Bissonnette, vice-président de la tribu des Sioux Oglalas et M. Tom Bad Cobb, un chef traditionnel Sioux, ont opposé leur paraphe. Le gouvernement était représenté par M. Kent Frizzel.

5 avril 1975 : Décès à Taipeh, capitale de Taiwan, de Tchang Kai-Chek, président de la République de Chine. Il était âgé de 87 ans.

5 avril 1976 : Mort à l’âge de 70 ans de l’excentrique millionnaire américain Howard Hughes. Il vivait en reclus à Acapulco.

5 avril 1992 : Début du siège de Sarajevo.

5 avril 1999 : Le transfert vers les Pays-Bas des deux suspects libyens dans l’attentat de Lockerbie a mis fin à un long bras de fer entre la Libye et la communauté internationale. Les sanctions de l’ONU contre la Libye ont été suspendues.

« La mort n’est pas un événement de la vie. La mort ne peut être vécue. » (Tractatus logico-philosophicus par Ludwig Wittgenstein, philosophe autrichien, né en 1889 et mort en 1951). Illustration : © Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *