Autres terres

Ligne du temps : 30 juillet

Ligne du temps : 30 juillet

Ligne du temps : 30 juillet

Faits et événements les plus marquants au cours du 20e siècle

30 juillet 1932 : Cent mille personnes aux Jeux olympiques de Los Angeles. Los Angeles – une foule de 100, 000 personnes a assisté samedi à l’ouverture des dixièmes Jeux Olympiques renouvelés de l’ancienne Grèce. C’est au son du canon, aux notes sonores des fanfares et pendant que des milliers de pigeons voyageurs prenaient leur vol, que Charles Curtis, vice-président des États-Unis, a fait l’ouverture officielle des Jeux. La multitude accourue de tous les points de l’Amérique et même de pays éloignés remplissait l’immense amphithéâtre et offrait un coup d’œil impressionnant. Deux mille athlètes représentant l’élite de la jeunesse de 39 pays a pris part à la parade des nations, défilant devant la foule et leurs drapeaux, déployés aux accords d’une fanfare monstre. À son arrivée au stade, le vice-président Curtis fut reçu par les membres du comité olympique international parmi lesquels le comte Henri de Baillet-Latour et William May Garland. Après que le vice-président eut pris place dans sa loge, les athlètes défilèrent devant lui pendant qu’un chœur de mille voix entonnait le Star Spangled Banner. Le vice-président déclara les jeux ouverts puis les trompettes se firent entend et la torche olympique qui brûlera pendant 16 jours, s’alluma au haut du péristyle. Le Dr. Robert Gorden Sproul, président de l’université de Californie donna sa bénédiction, puis le lieutenant George C. Calnan, de la Marine des États-Unis, entouré des porte-drapeaux de chaque nation, prêta le serment olympique. Dans la parade, les représentants de la Grèce marchaient en première place. Ils étaient vêtus de blanc et de bleu et ont été chaleureusement applaudis par la multitude. Les Finlandais ont aussi reçu une très enthousiaste ovation. Cinq records olympiques ont été brisés lors de la journée d’ouverture des Jeux olympiques. La victoire de McNaughton, de Vancouver, a été l’une des sensations de la journée. Avant samedi, on croyait généralement que George Spitz, de New York, détenteur du record du monde d’intérieur était invincible, mais ce n’était pas le cas. Quatre sauteurs sont arrivés égaux pour la première place, mais Spitz n’était pas du nombre. Dans le détail McNaughton l’a emporté avec un saut de 6 pieds 5 5-8 pouces.

30 juillet 1945 : L’édifice empire State, le gratte-ciel le plus élevé de l’univers, a rouvert ses portes aujourd’hui après avoir été ébranlé jusque dans ses fondations samedi, lorsqu’un bombardier de huit tonnes s’est écrasé sur lui, a tué 13 personnes et a pratiqué une trouée de 30 pieds de largeur dans sa muraille du côté nord. C’est le lieutenant-général Hugh A. Drum, président de l’Empire State Inc. qui a annoncé la nouvelle de la réouverture. Il a ajouté que seule la tour d’observation restera fermée au public pour l’instant. Il a précisé qu’une inspection n’a pas révélé le moindre dommage à la structure proprement dite. Une commission d’enquête militaire s’est rendue sur les lieux pour déterminer les causes véritables de l’accident, survenu au 79e étage de la bâtisse, à 913 pieds au-dessus de la cinquième avenue. Le général Drum, qui tout d’abord avait évalué les dégâts à $500,000, a déclaré que les dommages ne peuvent pas être calculés de façon précise en ce moment. Les autorités militaires ne sont pas encore prêtes à se prononcer à ce sujet.

30 juillet 1955 : Louison Bobet remporte le Tour de France pour la 3e année consécutive. Paris – Louison Bobet, de France, que ses admirateurs se plaisent à appeler « le Napoléon du cyclisme », est devenu samedi, 30 juillet 1955, le premier homme à gagner trois fois de suite le tour cycliste de France, le plus grand marathon cycliste au monde. Le fameux cycliste de 32 ans a fait son entrée triomphale au stadium du Parc-des-Princes aux applaudissements de milliers et de milliers de spectateurs qui avaient tenu à assister à la fin de cette épreuve de 22 étapes, une distance de 2,704 milles à travers la Belgique, le Luxemburg, la Suisse, l’Allemagne, Monaco et la France. Le tour avait commencé le 7 juillet, au Havre. La marge de la victoire de Bobet – sur Jean Brankart, de Belgique, – fut cependant une des plus minces dans l’histoire de cette classique dont l’origine remonte à 1903. Bobet pédala le parcours, dont plus d’un tiers se fait en montagne, en 130 heures, 29 minutes et 26 secondes, soit quatre minutes et 53 secondes de moins que Brankart. Même si Bobet remporta les honneurs de la course, il ne gagna pas la dernière étape de 142 milles sur terrain plat, de Tours à Paris. Miguel Poblet, d’Espagne, remporta les honneurs de cette étape. Philippe Thys, de Belgique, avait déjà gagné le tour à trois reprises, mais deux seulement de ses victoires furent consécutives. Des 130 cyclistes qui commencèrent la cours, au Havre, 69 seulement firent leur arrivée au stadium du Parc-des-Princes.

30 juillet 1971 : La collision d’un B-727 des All Nippon Airways et d’un chasseur de l’armée japonaise, au Japon, se traduit par la mort de 161 personnes.

30 juillet 1974 : L’impeachment devient une réalité. Dans le geste final de ces huit mois d’enquêtes et de débats sur le scandale de Watergate, la Commission judiciaire de la Chambre a adopté un troisième article d’accusation contre le président Nixon, et on a rejeté deux autres. D’ici six jours, la Commission transmettra son rapport final contenant les trois résolutions d’impeachment à la Chambre des représentants qui ouvrira son débat sur la question le 12 août. Si le programme établi est respecté, le vote final sur l’impeachment du président aura lieu le 23; dans le cas où il serait favorable, le procès de M. Nixon devant le Sénat devrait débuter vers le 16 septembre. La dernière des séances historiques de la Commission a été loin d’avoir le décorum et le ton de gravité des premières. De fait, le naturel est revenu à galop, et les 38 avocats qui composent l’organisme, s’en sont donnés à cœur joie. Le troisième article, adopté 21 à 17, accuse M. Nixon d’outrage au Congrès pour avoir refusé de livrer les enregistrements de ses conversations à la Commission. Sa principale distinction est d’être le seul qui ait été proposé par un républicain, membre du parti du président, Robert McClory de l’Illinois. Il a aussi marqué la première occasion où des démocrates (James Mann et Walter Flowers) désertaient le bloc de leur parti pour s’opposer à une résolution d’impeachment. Un silence lourd et grave s’est abattu sur l’assemblée quand le président Peter Rodino a, pour la dernière fois, fait sonner son marteau. Au-delà du brouhaha, de la fatigue et des blagues, on ne pouvait qu’être conscient de la portée de ce qui venait de se passer là, et du pathétique que la Commission judiciaire venait de faire franchir à la vie politique américaine. Il y a quelques jours, ce n’était que des mots, des prédictions, des probabilités. Maintenant, pour la première fois en plus de cent ans, le président des Etats-Unis, Richard M. Nixon, est officiellement accusé d’avoir violé son serment d’office, d’avoir nui à l’exercice de la justice, d’avoir abusé de ses pouvoirs et d’avoir fait outrage à la législature.

30 juillet 1976 : Recordman mondial au décathlon, l’Américain Bruce Jenner devient millionnaire quais instantanément.

30 juillet 1984 : John Vibaldo Garrido s’est juré de ne plus sourire à qui que ce soit dans sa bonne ville de Quillotta, à 60 mille à l’ouest de Santiago-de-Chile, tant qu’il n’aura récupéré son dentier. On le lui a volé… dans la bouche tandis qu’il faisait la sieste et dormait paisiblement… la bouche ouverte, à l’ombre d’un arbre.

On ne peut réfléchir sur les préceptes de la morale, sans être étonné de les voir tout à la fois estimés et négligés(Abbé Prévost Manon Lescaut.) Photographie de Megan Jorgensen.
On ne peut réfléchir sur les préceptes de la morale, sans être étonné de les voir tout à la fois estimés et négligés(Abbé Prévost Manon Lescaut.) Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *