Autres terres

Ligne du temps : 3 octobre

Ligne du temps : 3 octobre

Ligne du temps : 3 octobre

Ça, c’est arrivé un 3 octobre au 20e siècle sur la planète Terre

3 octobre 1906 : Les lettres S.O.S. (Save our souls) deviennent le signal officiel de détresse, à la place de C.D.Q. (Come damn quick).

3 octobre 1918 : Via la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche proposent aux États-Unis un armistice, lequel sera conclu le 11 novembre.

3 octobre 1929 : Naissance du royaume de Yougoslavie. Le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes prend le nom de Yougoslavie, Alexandre Ier Karageorgévitch se proclame dictateur.

3 octobre 1930 : Révolution au Brésil. À Porto Alegre, la révolution commence par la prise du quartier général de la 3e Région Militaire. L’attaque est commandée par Osvaldo Aranha et Flores da Cunha. C’est pendant cette attaque qu’on dénombra les premiers morts de la révolution de 1930.

3 octobre 1932 : Proclamation de l’indépendance de l’Irak. Au terme du mandat britannique, l’Irak obtient l’indépendance et entre à la Société des nations.

3 octobre 1935 : L’Italie fasciste envahit l’Éthiopie (à l’époque l’Abyssinie).

3 octobre 1935 : Campbell fait 304 milles à l’heure. Bonneville, lac Salé, Utah. Sir Malcolm Campbell, le célèbre conducteur automobile anglais, a brisé cet avant-midi, son propre record de vitesse sur terre. Sa moyenne de vitesse pour l’aller et le retour sur le lit desséché du grand lac Salé de l’Utah a été de 299, 875 milles à l’heure. Cependant, à l’aller, sir Malcolm a atteint la vitesse fantastique de 304, 11 milles à l’heure sur un mille mesuré. Il a donc parcouru un mille en 11,93 secondes. À l’aller, Sir Malcolm a brisé son propre record par 38 milles. L’an dernier, il avait parcouru un mille mesuré à une moyenne de vitesse de 276, 816 milles à l’heure, à Daytona Beach. Pour que son record soit reconnu officiellement, Sir Malcolm a dû parcourir la piste, aller et retour. La moyenne de temps de deux courses a ensuite été enregistrée et constitue maintenant le record officiel.

3 octobre 1940 : En France, le gouvernement de Vichy adopte le premier statut des Juifs en France. Ce Statut leur interdit les postes de fonction publique et artisanale.

3 octobre 1942 : En Allemagne, le lancement de la première fusée V2 depuis Peenemünde.

3 octobre 1952 : Explosion de la première bombe atomique britannique. La première bombe atomique britannique éclate dans les îles de Monte Bello, au nord-ouest de l’Australie.

3 octobre 1955 : Norodom Sihanouk se proclame Premier ministre au Cambodge.

3 octobre 1962 : L’Américain Walter Shirra fait six fois le tour du monde, en neuf heures à bord du vaisseau spatial Sigma VII.

3 octobre 1966 : Le Lesotho, jadis la colonie anglaise du Basutoland en Afrique australe, accède à l’indépendance.

3 octobre 1967 : L’avion X-15 piloté par William Joseph Knight atteint mach 6 (7 272,68 km/h).

3 octobre 1968 : Au Pérou, le président Fernando Belaunde Terry est renversé par le putsch militaire de Velasco Alvarado.

3 octobre 1977 : En Inde, l’ancienne première ministre Indira Gandhi est arrêtée pour corruption ; libérée, elle sera réélue en janvier 1980.

3 octobre 1980 : Un attentat fait trois morts et 20 blessés dans une synagogue de Paris.

3 octobre 1981 : À la prison de Maze, en Ulster, les détenus de l’IRA arrêtent une grève de la faim de sept mois, dont dix d’entre eux sont morts.

3 octobre 1985 : Rock Hudson meurt du Sida. Il devient ainsi la première vedette victime du Sida. Il est mort dans son lit, à son domicile à Beverley Hills, dans la banlieue de Los Angeles. À l’âge de 59 ans. Rock Hudson aura traversé plus de 30 années de cinéma sans que se ternisse son image du parfait héros romantique.

3 octobre 1989 : Une tentative de putsch est écrasée à Panama, par le dictateur Manuel Antonio Noriega, qui sera évincé en décembre puis condamné à la prison à vie, en Floride, pour trafic de stupéfiants.

3 octobre 1990 : Réunification allemande est un fait, onze mois après la chute du mur de Berlin, avec Berlin comme capitale de l’Allemagne réunifiée. L’Allemagne a retrouvé à minuit, heure locale, le 3 octobre 1990, son unité et sa souveraineté, dans l’allégresse et les feux d’artifice, après avoir fait des adieux sans regrets à la RDA qui entraîne dans sa tombe quatre décennies de la division de l’Europe. La foule berlinoise réjouie, pavoisée aux couleurs nationales noir-rouge-or, était massée sous l’Arche de la porte de Brandebourg, symbole de l’unité retrouvée de la cité, et devant le Reichstag, l’ancien parlement allemand. Plusieurs centaines de milliers d’Allemands se sont retrouvés en famille, souvent engoncés dans un manteau ou un imperméable pour couper une brise frisquette, sur la grande avenue du 17 juin, qui, il n’y a pas si longtemps, était encore divisée en deux par un certain mur. Des millions d’autres citoyens ont suivi la cérémonie sur leur téléviseur. Comme les patriotes berlinois, ils ont, sans doute, versé une larme de bonheur, ou d’émotion lorsque l’hymne national a retenti et que toutes les cloches du pays se sont mises à sonner. La cloche de la liberté, offerte par les Américains à Berlin-Ouest à l’époque de la guerre froide, a retenti dans les deux parties de la ville désormais réunifiée. Des spectacles et concerts de rue se sont tenus dans la plupart des grandes villes allemandes et la bière coulait à flot au milieu des odeurs de saucisse grillée. « Nous avons accompli l’unité et la liberté de l’Allemagne dans l’autodétermination libre », a proclamé le président Richard von Weizsaecker. « Nous voulons servir la paix du monde dans une Europe unie ». Le chancelier Helmut Kohl, qui devient le premier chancelier du nouvel état allemand, a déclaré dans une allocution diffusée quelques heures avant l’unification que son peuple avait tiré une leçon de son passé : « Nous sommes un peuple épris de paix et de liberté et nous n’abandonnerons jamais notre démocratie aux ennemis de la paix et de la liberté ». Ainsi termine la petite histoire de la chute du mur de Berlin.

3 octobre 1990 : Caroline de Monaco est en deuil. Stéfano Casiraghi est mort, le 3 octobre 1990, victime de sa passion : à 30 ans, l’époux de la princesse Caroline de Monaco, champion du monde d’offshore, la Formule 1 de la mer, a péri en fin de matinée sur la côte d’Azur au large de Saint-Jean-Cap Ferrat alors que son catamaran, le Pinot di Pinto, filait en tête de la deuxième manche du championnat du monde.

3 octobre 1991 : La république de Serbie et l’armée fédérale affirment avoir le droit de diriger seules toute la Yougoslavie.

3 octobre 1995 : Après son procès à Los Angeles, O. J. Simpson est acquitté par un jury des meurtres au couteau de Nicole Brown et de l’ami de celle-ci, Ronald Goldman, commis en juin 1994.

3 octobre 1996 : Le prix Nobel de littérature est attribué à la poétesse polonaise Wislawa Szymborska.

3 octobre 1997 : Le Congo-Kinshasa chasse de la région de Goma les agences de secours aux réfugiés et ferme la frontière avec le Rwanda.

3 octobre 1999 : Le Parti libéral, formation d’extrême droite conduite par Joerg Haider, décroche la deuxième place aux élections législatives autrichiennes.

3 octobre 1995 : O.J. Simpson a été acquitté de l’accusation du double meurtre dont il faisait l’objet. Un jury a acquitté aujourd’hui, le 3 octobre 1995, le célèbre footballeur O.J. Simpson du meurtre de son ex-épouse et de l’ami de cette dernière, permettant au tribunal de le libérer aussitôt et de lui permettre de refaire une vie plongée dans l’ignominie depuis maintenant plus d’un an. Tel est le résultat d’une affaire criminelle que les médias américains ont transformé en « procès du siècle » et qui a captivé l’Amérique entière ainsi qu’une partie du monde. En entendant le verdict, Simpson s’est tourné vers le jury et a murmuré deux mots : thank you (merci). Il s’est ensuite tourné vers les membres de sa famille, a serré les poings et a arboré un sourire crispé. Il a alors donné l’accolade à son principal défenseur, l’avocat Johnnie Cochran, et à son ami et conseiller juridique, Robert Kardashian. « Il doit maintenant refaire sa vie », a plus tard affirmé Cochran. Quant au chef de police de Los Angeles, Willie Williams, Nicole Brown n’a aucunement exprimé l’intention de rouvrir le dossier. « Cela ne signifie pas pour autant qu’il y ait un autre meurtrier, a-t-il dit succinctement. Simpson n’en a pas pour autant terminé avec les tribunaux. Des poursuites au civil ont en effet été intentées contre lui par les familles des victimes, Nicole Brown et Ronald Goldman. Simpson a aussi fait savoir qu’il demandera au tribunal de la jeunesse de lui confier à nouveau la garde de ses deux plus jeunes enfants, Sydney, 9 ans, et Justin, 7 ans. Le tribunal de la jeunesse du comté d’Orange avait confié l’an dernier la garde de ceux-ci aux parents de Nicole Brown Simpson, Lou et Juditha Brown. Après avoir entendu durant neuf mois de très nombreux témoignages, le jury à majorité noire a mis moins de quatre heures, lundi, pour décider de l’innocence de Simpson dans le double meurtre commis le 12 juin 1994. Le verdict avait été remis sous scellé au juge Ito qui l’a rendu public à 13 heures. Dans toutes les villes américaines, les populations noires jubilaient tandis que les quartiers blancs semblaient plongés dans une totale incompréhension.

La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons (Robert Lalonde). Photographie de Megan Jorgensen.
La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons (Robert Lalonde). Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *