Autres terres

Ligne-du-temps : 22 janvier

Ligne-du-temps : 22 janvier

Ligne du temps : 22 janvier

Ces événements ont eu lieu un 22 janvier au XXe siècle

22 janvier 1901 : Victoria, reine du Royaume-Uni de 1837 à 1901 , meurt à Londres. Elle était née le 24 mai 1819.

22 janvier 1905 : À Saint-Pétersbourg, la capitale de la Russie, l’armée tire sur une manifestation d’ouvriers et de paysans devant le Palais d’hiver. Des dizaines, voire des centaines de personnes sont mortes.

22 janvier 1905 : À Paris, l’enterrement de Louise Michel, une révolutionnaire bien connue, est suivi par un cortège de plus de cent mille personnes.

22 janvier 1910 : À Édimbourg, la France rencontre pour la première fois l’Écosse dans le cadre du Tournoi des Cinq Nations de Rugby le grand tournoi est en marche.

22 janvier 1917 : Woodrow Wilson, président des États-Unis, propose aux belligérants européens une « paix sans victoire ».

22 janvier 1918 :  La Rada centrale (le Parlement) de l’Ukraine proclame l’indépendance complète de la République populaire d’Ukraine (UNR). En 1919, l’UNR et la République populaire d’Ukraine Occidentale seront réunifiées.

22 janvier 1924 :  En Grande Bretagne, les élections donnent le pouvoir aux travaillistes. Leur chef est un ancien instituteur écossais d’origine paysanne : Ramsay MacDonald. Pour ne pas effrayer les classes moyennes, il forme, ce jour, un cabinet modéré.

22 janvier 1939 :  L’aviatrice française Maryse Bastié termine un périple de vingt mille kilomètres au-dessus de l’Afrique.

22 janvier 1941 : Les Alliés chassent les Allemands de Tobrouk.

22 janvier 1943 : la Nouvelle Revue Française publie Pilote de guerre d’Antoine de Saint-Exupéry.

22 janvier 1944 : Les forces alliées débarquent à Anzio, en Italie.

22 janvier 1949 : L’armée rouge de Mao Tse Tung prend Pékin.

22 janvier 1957 : L‘armée israélienne évacue la péninsule du Sinaï, mais continue d’occuper la bande de Gaza.

22 janvier 1963 : Signature à l’Élysée du traité d’amitié entre le président français Charles de Gaulle et le chancelier de l’Allemagne fédérale Konrad Adenauer.

22 janvier 1969 : Tentative d’assassinat de Léonid Brejnev, le secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique, par un déserteur de l’armée soviétique.

22 janvier 1973 : L’écrasement d’un Boeing 707 de la Royal Jordanian Airlines au Nigeria fait 176 victimes.

22 janvier 1977 : le président Jimmy Carter, assermenté deux jours plus tôt, proclame l’amnistie pour les déserteurs de la guerre du Viêt Nam.

22 janvier 1979 : Abou Hassan, le criminel qui a organisé le massacre des Jeux olympiques de Munich en 1972, est liquidé à Beyrouth par l’explosion d’une charge télécommandée.

22 janvier 1986 : Trois Sikhs, déclarés coupables de l’assassinat d’Indira Gandhi, chef du gouvernement indien, sont condamnés à mort.

22 janvier 1991 : Saddam Hussein utilise des prisonniers de guerre comme boucliers humains. L’Irak a annoncé avoir placé une vingtaine d’aviateurs alliés faits prisonniers comme « boucliers humains » sur des sites stratégiques, un traitement dénoncé avec virulence par le camp occidental. Mais ce retour à une stratégie déjà employée avec des civils, n’a pas empêché les forces alliées de continuer leurs bombardements aériens, pour la cinquième journée consécutive. Les analystes militaires doutent cependant que cette stratégique suffise à faire plier Saddam Hussein. L’Irak a, de son côté, lancé deux nouveaux missiles sur l’Arabie Saoudite, l’un tombant au large de Bahrein et l’autre étant intercepté in extremis dams le ciel de Ryad par un missile Patriot. Les autorités saoudiennes ont par ailleurs, reconnu hier que douze personnes ont été « légèrement blessées » dimanche à Ryad par des éclats à la suite de l’interception de cinq ou de six missiles SCUD irakiens par des Patriot. Quelque 20 prisonniers de guerre ont été placés depuis dimanche soir sur des objectifs économiques et des installations scientifiques irakiens, a affirmé Radio-Bagdad en qualifiant cette mesure de « défensive » après les raids qui, selon la radio, ont « visé les populations civiles et les intérêts vitaux » de l’Irak. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’est élevé contre cette mesure, affirmant qu’elle constitue une violation flagrante des conventions de Genève sur les prisonniers de guerre. Une condamnation reprise aussi bien à Washington, Londres, Ottawa que Paris. Selon le Pentagone, Washington a d’ores et déjà prévu des mesures pour traîner Saddam Hussein et d’autres Irakiens devant un tribunal pour crimes de guerre, après la fin des hostilités dans le golfe. Selon l’organisation de défense des droits de l’homme Middle East Watch, l’Irak avait maltraité beaucoup des 70 000 Iraniens capturés en huit ans de guerre. En octobre dernier, M. Bush avait menacé Saddam Hussein d’un procès pour crimes de guerre pour le « sac du Koweït », en comparant le chef de l’État irakien à Adolf Hitler. Le chef du Pentagone a indiqué que les Etats-Unis avaient « des raisons de croire » que les Irakiens détenaient « au moins trois Américains », mais qu’il ne pouvait confirmer le chiffre d’une vingtaine de prisonniers cité par Radio Bagdad. Londres a reconnu que deux de ses aviateurs .étaient aux mains des Irakiens. Au moins, un Américain, un Britannique et un Italien ont été identifiés. Sur le front politico-diplomatique, l’Irak a rejeté un plan de paix de Mikhail Gorbatchev et dénoncé le traité de non-agression le liant à l’Arabie Saoudite. L’Égypte, elle, semble intensifier ses efforts pour trouver une issue diplomatique alors que la pression de la rue s’accentue. Selon un journaliste proche du président Hosni Moubarak, le Caire souhaite voir accorder à Bagdad un cessez-le-feu temporaire pour permettre à Saddam Hussein d’annoncer et d’engager le retrait de ses forces à Koweït. L’OLP était en concertations avec l’Algérie, la Jordanie, la Libye, le Yemen, la France, l’Union soviétique et la Chine pour constituer « un barrage politique contre la guerre », a-t-il précisé.

22 janvier 1992 : Lancement de la navette Discovery, début des travaux de l’aménagement du laboratoire cosmique Spacelab. Sept astronautes, dont la neurobiologiste canadienne Roberta Bondar, sont à bord de la navette Discovery lancée de Cap Canaveral. La mise en orbite réussie du vaisseau permet à l’équipage de mettre en route le laboratoire Spacelab, dans le cadre d’un programme scientifique international.

22 janvier 1995 : En Cisjordanie, un kamikaze palestinien tue dix-neuf personnes à un arrêt d’autobus.

22 janvier 1998 : Le gouvernement algérien fournit le premier bilan officiel des massacres perpétrés depuis janvier 1992 à décembre 1997 en Algérie : 26 536 tués, 21 137 blessés.

22 janvier 1998 : Theodore Kaczynski, alias « Unabomber », dont les colis piégés avaient fait trois morts aux États-Unis, écope de la prison à vie.

22 janvier 1999 : le pouvoir roumain cède face à la marche sur le pouvoir des quinze mille mineurs. Leurs salaires sont revalorisés de 30 %.

Drago

Drago dans les rues de Toronto. Photographie par GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *