Autres terres

Ligne du temps : 2 juillet

Ligne du temps : 2 juillet

Ligne du temps : 2 juillet

C’est arrivé un 2 juillet au cours du XXe siècle sur la planète Terre

2 juillet 1900 : On apprend que l’ambassadeur allemand à Pékin, le baron von Kettel a été assassiné par des soldats chinois.

2 juillet 1918 : À cette date, plusieurs conférences réunissant les dirigeants du Reich impérial, parfois en présence de représentants austro-hongrois, sont convoquées à Spa en Belgique, siège de l’Oberste Heeresleitung (OHL), le commandement suprême de l’armée impériale allemande. Ces conférences sont toutes présidées par l’empereur allemand Guillaume II, avec le concours du chancelier du Reich, et co-présidées par l’empereur-roi Charles Ier de l’empire astro-hongroi lorsqu’il est présent. Réunissant également des responsables ministériels et des militaires de haut rang, aussi bien du Reich que de la double monarchie, ces conférences sont supposées définir la politique menée par le Reich et ses alliés, notamment en effectuant un partage des conquêtes, par les armées des puissances centrales, en territoires à annexer par le Reich et la double monarchie, tout en définissant au sein de leurs conquêtes respectives les zones d’influence allemande et austro-hongroise.

2 juillet 1919 : Le dirigeable anglais R-34 quitte l’Écosse pour tenter de traverser l’Atlantique jusqu’aux États-Unis.

2 juillet 1921 : L’Américain Jack Dempsey conserve sa couronne des poids lourds à la boxe en battant le Français Georges Carpentier.

2 juillet 1934 : Fondation de l’Armée de l’air française.

2 juillet 1934 : En Allemagne, Ernst Röhm, chef des SA , est assassiné. La fin de la Nuit des longs couteaux.

2 juillet 1942 : Sébastopol tombe aux mains des Allemands après un siège de plus de sept mois et demi.

2 juillet 1950 : Se déroule la bataille navale de Chumunjim, en Corée. Le USS Juneau patrouille le long des côtes, en compagnie de deux navires de la Royal Navy : le croiseur HMS Jamaica et la frégate HMS Black Swan. Au large de Chumunjim, la petite escadre intercepte un convoi de 10 petits cargos nord-coréens chargés de munitions et escorté par quatre torpilleurs classe G-5 de construction soviétique et deux canonnières/chasseurs de sous-marin classe Od-200. Dès l’apparition des bâtiments alliés et nonobstant la disparité de puissance, les vedettes nord-coréennes engagent le combat, pendant que les cargos et les canonnières tentent de fuir. Deux vedettes sont alors coulés par les navires alliés tandis qu’une troisième est endommagée et doit s’échouer pour éviter le même sort. La flottille alliée s’en prend ensuite au convoi, dont ils détruisent sept cargos. Les pertes humaines coréennes sont inconnues ; deux marins sont recueillis par le Jamaica. Aucun des bâtiments alliés n’est touché lors de l’engagement, qui est par ailleurs la seule action purement navale du conflit qui implique un navire américain. La propagande nord-coréenne prétend avoir coulé le croiseur USS Baltimore alors que ce navire n’a pas participé à cette bataille.

2 juillet 1953 : Des nationalistes font sauter un pont et causent l’interruption du service d’électricité dans la capitale de l’Irlande du Nord pendant la visite royale.

2 juillet 1954 : Au tennis, Jaroslav Drobny parvient finalement à remporter la victoire à Wimbledon.

2 juillet 1961 : Sun Valley, Idaho. Un des plus grands romanciers de notre époque est mort. Ernest Hemingway, pionnier de la littérature américaine contemporaine, s’est tué, de façon accidentelle, en nettoyant un fusil de chasse. La tragédie s’est produite vers 7h30 hier matin, alors qu’il était seul dans sa résidence de Kitchem, Idaho. Le corps du romancier a été découvert par sa quatrième femme, Mary. Le coroner du district, M. Ray McGoldrick, a déclaré que la mort a été instantanée. Il a écarté la possibilité d’une enquête. Les funérailles auront lieu vendredi, à Ketchum. M. Hemingway avait quitté la semaine dernière, la clinique Mayo de Rochester, où il avait reçu des traitements destinés à rétablir sa pression sanguine.. De la clinique, Hemingway avait immédiatement gagné son domicile en compagnie de sa femme. Il avait, semble-t-il, décidé d’aller à la chasse et s’était mis en frais de fourbir ses armes.

2 juillet 1963 : Le président Kennedy, au dernier jour de sa visite en Europe, est reçu en audience par le pape Paul VI.

2 juillet 1963 : Arrestation de quatre espions soviétiques, aux États-Unis.

2 juillet 1966 : Ont lieu les premiers essais nucléaires français en Polynésie, baptisés Aldébaran.

2 juillet 1986 : Cela fait 25 ans que, par un beau dimanche matin, le romancier américain Ernest Hemingway, Prix Nobel de Littérature 1954, s’était enlevé la vie, comme son père l’avait fait,, parce qu’il se croyait atteint du cancer, alors qu’il souffrait réellement de dépression. En 1961, Para Hemingway comme on l’appelait, avait été hospitalisé par deux fois à la clinique Mayo de Rochester où il avait été traité pour diabète et hypertension. À deux reprises, on lui avait administré des traitements de chocs électriques contre la dépression. Il avait tenté de s’enlever la vie par deux fois, mais chaque fois, des amis étaient intervenus à temps. À la fin de juin, il se trouvait encore à Mayo et il avait convaincu ses médecins qu’il était rétabli. Sa femme Mary l’avait ramené en auto à Ketchum, Idaho, où ils habitaient. Durant son absence, Mary avait mis sous clé toutes les armes à feu de la maison. Mais papa s’était éveillé vers six heures du matin le 2 juillet et avait enfilé sa plus belle robe de chambre, qu’il appelait la « robe de l’empereur ». Il était descendu sans bruit au sous-sol et avait facilement retrouvé la clé de l’armoire où étaient cachés ses fusils. Il avait choisi un fusil à baril double qu’il utilisait pour la chasse aux pigeons et y avait glissé deux cartouches. Il était ensuite remonté au salon. C’est là que, dans le soleil levant, il a appuyé l’arme sur son front au-dessus des sourcils, posé la crosse par terre et appuyé sur les deux détentes en même temps. Il aurait eu 62 ans le 21 juillet. Il a été inhumé le 5 juillet en présence de quelques amis. C’était, croyait-on, la fin de sa production littéraire. On ignorait qu’il laissait autant d’œuvres non publiées. Le roman que son éditeur a publié en mai dernier est sa dixième œuvre posthume.

2 juillet 1992 : La millionième Corvette a terminé son périple sur la chaîne de confettis et un tonnerre d’applaudissement. Ce chiffre est fort éloquent quand on songe que cette Chevrolet ultra-sportive n’est pas une mini à prix réduit, mais bien une sportive offerte à une prix presque aussi élevé que ces performances. En fait, si Chevrolet a pue en produire autant en peu moins de quarante ans, c’est que le public nord-américain est toujours en amour avec cette voiture qui jouit d’une clientèle très fidèle.

2 juillet 1993 : Les États-Unis annoncent la suspension totale des essais nucléaires.

J’ai une vague souvenance de vous avoir envoyé le mois dernier une lettre sans queue ni tête, ni rime ni raison.(Pierre Loti Figures et choses qui passaient). Jamaïque, un 2 juillet. Photographie de Megan Jorgensen.
J’ai une vague souvenance de vous avoir envoyé le mois dernier une lettre sans queue ni tête, ni rime ni raison.(Pierre Loti Figures et choses qui passaient). Jamaïque, un 2 juillet. Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *