Autres terres

Ligne du temps : 19 janvier

Ligne du temps : 19 janvier

Ligne du temps : 19 janvier

C’est arrivé un 19 janvier au cours du XXe siècle sur notre planète

19 janvier 1901 : Voici comment réussir cette “coiffure du jour”, tel que suggéré dans La Canadienne du 19 janvier 1901. Séparer les cheveux en quatre parties, et faire ensuite une petite fondation sur le sommet de la tête. Crêper les deux parties du devant pour former le bandeau. Crêper les deux parties de la nuque et les rouler, comme l’indique le modèle (vignette), en ramenant les pointes sur le sommet. Placer ensuite une branche de 60 centimètres, avec pointes bouclées, et traverser les deux rouleaux avec. Pour la monture de la branche (vignette), faire une grosse coque lisse, avec la pointe, faire des bouclettes sur le cou.

19 janvier 1909 : Centenaire d’Edgar Poe. Aujourd’hui, 19 janvier 1909, il y a cent ans que le célèbre poète, littérateur, critique et journaliste américain Edgar Allan Poe est né à Boston. Ce centenaire est célébré partout, car l’auteur du Corbeau et des histoires fantastiques si universellement connu appartient à cette catégorie de penseurs qui n’ont pas de patrie littéraire. Edgar Allan Poe, excellant dans tout ce qu’il entreprenait : journalisme, poésie, narration, critique et, dans un ordre secondaire, l’on pourrait ajouter l’athlétisme, comme les annales sportives de l’Université de Virginia en font foi. La célébration de l’anniversaire a commencé samedi dernier à cette université ou le jeune Poe termina ses études. La société littéraire Jefferson, dont il était membre, a donné une soirée en son honneur. Ce soir, la célébration prend les proportions d’une solennité internationale. Pour les amateurs de petite histoire, ajoutons qu’Edgar Allan Poe devait mourir à Baltimore le 7 octobre 1849.

19 janvier 1913 : Des célébrations marquent à New York le centième anniversaire de naissance de sir Henry Bessemer, à qui on doit le procédé de fabrication de l’acier

19 janvier 1945 : L’écrivain et collaborateur français Robert Brasillach est condamné à mort.

19 janvier 1947 : Les naufrages de deux navires font mille morts.19 janvier 1956 : Le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte une résolution condamnant l’État d’Israël pour agression à l’égard de la Syrie en décembre 1955

19 janvier 1960 : Les États-Unis et le Japon signent le traité de coopération mutuelle et de sécurité

19 janvier 1961 : Un avion mexicain s’écrase à New York, entraînant la mort de quatre des 106 passagers.

19 janvier 1961 : Arthur Michael Ramsey, archevêque de York, devient le 100e archevêque de Canterburry.

19 janvier 1962 : Formation d’un gouvernement de coalition, au Laos, sous l’égide du chef neutraliste, le prince Souvanna Phouma.

19 janvier 1966 : Mme Indira Gandhi, fille de Nehru, succède à Lal Bahadir Shastri comme premier ministre de l’Inde.

19 janvier 1970 : Les évêques néerlandais publient un document dans lequel ils manifestent leur opposition au célibat des prêtres.

19 janvier 1974 : Le gouvernement français décide de sortir le franc du « serpent européen » et de le laisser flotter.

19 janvier 1979 : L’acteur français Paul Meurisse meurt à 65 ans d’une crise cardiaque.

19 janvier 1983 : Klaus Barbie, un criminel nazi, est arrêté.

19 janvier 1994 : Tonya Harding faisait partie du complot contre Nancy Kerrigan. Tonya Harding était au courant du projet d’agression contre sa rivale Nancy Kerrigan, et elle s’est même plainte de ce qu’on tardait à passer aux actes, révèle son garde du corps, Shawn Echardt, dans une interview publiée hier, le 19 janvier 1994 par The Oregonian, un quotidien de Portland. Kerrigan a subi une agression le 6 janvier dernier à coups de barre de fer par un inconnu, disait-on alors. Son assaillant avait pu s’enfuir, mais on a arrêté quelques jours plus tard Jeff Gillooly, soupçonné d’être son agresseur. Les blessures de Kerrigan n’étaient pas graves cependant et elle avait pu quitter le lieu de l’agression en marchant. L’attaque avait pour but, semble-t-il, d’empêcher Kerrigan de participer aux Jeux d’hiver de Lillehammer. Eckardt affirme également que l’ex-mari de Harding Jeff Gillooly, l’instigateur présumé de l’agression du 6 janvier, avait proposé un chèque de 10 mille dollars, tiré sur l’association américaine de patinage artistique, comme boni si l’agression était commise rapidement (Les meilleurs patineurs américains bénéficient d’une aide financière de cet organisme). Eckardt aurait déclaré au journal qu’il avait rencontré Gillooly à plusieurs reprises pour préparer l’agression. Lors d’une de ces rencontres, à minuit vers le 31 décembre, ils discutaient pendant que Harding s’entraînait devant eux. Shane Stant, qui devait commettre l’agression, était alors à Boston, cherchant le meilleur moment d’attaquer la patineuse, en compagnie de Derrick Smith, le chauffeur de la voiture qui devait assurer la fuite de l’assaillant. À un certain moment, Tonya Harding s’est approchée de son mari et d’Eckardt et leur a déclaré qu’elle était déçue que ces types n’aient pas encore fait ce qu’ils avaient dit qu’ils allaient faire. Eckardt ajoute que Gillmooly lui montra un chèque de 10 mille tiré sur l’association. Selon le document accompagnant le mandat d’arrêt contre l’ex-mari de Harding, Shane Shane Stant et Derrick Smith devaient recevoir 6500$. Il aurait été convenu que Stant frapperait la jambe droite de la patineuse, car c’est sur cette jambe qu’elle retombe après les sauts, a dit Eckardt aux autorités.

Ligne du temps, janvier

« La paix à n’importe quel prix, ce n’est plus la paix. » (Ève Curie) Illustration : Megan Jorgensen et grandquebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *