Autres terres

Ligne du temps : 19 août

Ligne du temps : 19 août

Ligne du temps : 19 août

Faits et événements les plus saillants qui ont marqué le cours de notre civilisation au XXe siècle

19 août 1920 : Aux États-Unis le IXe amendement de la Constitution accorde le droit de vote aux femmes.

19 août 1920 : L’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique est créée.

19 août 1942 : Les Canadiens débarquent à Dieppe, en France. Le débarquement échoue, plus de 1000 soldats meurent. Cependant, il s’agit d’une expérience positive quant à l’apprentissage des détails concernant les débarquements futurs.

19 août 1944 : Le camp de concentration de Dancy est libérée par les troupes alliées.

19 août 1985 : Dans une directive aux forces armées, diffusée par l’Élysée, le président Mitterrand a affirmé: Les essais nucléaires dans le Pacifique continueront autant qu’il sera jugé nécessaire pour la défense du pays, par les autorités françaises et elles seules.

18 août – 21 août 1991 : Dimanche, 18 août. Fin d’après-midi. Le chef du KGB Krioutchkov ordonne de couper toutes les communications entre Gorbatchev, en vacances en Crimée, et le monde extérieur. Cinq putchistes rencontrent Gorbatchev et lui lancent un ultimatum: ou bien il proclame l’état d’urgence, ou bien il transfère ses fonctions au vice-président Ianaïev. Gorbatchev refuse carrement. Lundi, 18 août. 6.18, heure de Moscou. Un communiqué de l’agence TASS annonce que Gorbatchev ne peut plus remplir ses fonctions “pour raisons de santé”, et qu’un Comité d’Urgence” vouerne maintenant le pays, dirigé par le vice-président Ianaïev. L’état d’urgence est proclamé à Moscou, Léningrad et dans les républiques baltes. 7 heures. Partis politiques et journaux d’opposition son suspendus par un décret spécial. L’ordre d’arrêter le président de la Russie, Eltsine, est probablement donné à ce moment, mais, mystérieusement, il n’est pas exécuté. Eltsine et ses acolytes parviennent à se rendre au parlement russe, “la Maison Blanche”, dans la matinée. 9 heures : Des troupes de l’armée soviétique entrent à Moscou et vont se stationner à divers endroits, dont le parlement russe. 12.30 Eltsine grimpe sur un tank, stationné en face du parlement russe, et lance un appel à une grève générale.L’appel ne sera pas suivi, mais la résistance de Eltsine encourage des milliers de moscovites à venir défendre le parlement russe. Les troupes du ministère de l’intérieur ne bougent pas. Certaines troupes d’armée passent du côté de Eltsine et défendent le parlement. Le putsch a déjà avorté. Mardi 20 août. Le parlement de Russie, présidé par Eltsine, est en session, défiant ouvertement les putschistes. Eltsine signe les décrets plaçant toutes les troupes sous son autorité. Les leaders de l’Ukraine et du Kazakhstan sortent de leur attentisme et appuient Eltsine. L’Estonie proclame son indépendance. Soirée. Une attaque du parlement russe semble imminente. Trois personnes sont tuées par des tanks, presque par accident, mais aucune attaque n’a lieu. Eltsine savait peut-être déjà qu’il n’aurait pas d’attaque, mais la nuit de mardi passe à l’Histoire comme la nuit de l’Héroïsme des défenseurs du parlement. Mercredi 21 août. Avant-midi. Le Collège du Ministre de la Défense décide de retirer l’armée de Moscou et de suspendre le couvre-feu imposé la veille. Le putsch est terminé. Après-midi. Une équipe du président Eltsine se rend en Crimée pour libérer Gorbatchev. Inexpliquablement, quatre putschistes, dont le chef du KGB et le ministre de la Défense, s’envolent également vers la Crimée, mais Gorbatchev refuse de les voir. Ils sont arrêtés.

19 août 1992 : La datcha (chalet) de l’ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev à Foros, qui se trouve au sud de la Crimée en territoire ukrainien, va être mise en location en divises, a annoncé le président ukrainien Léonid Kravtchouk. L’Ukraine n’étant pas en état d’assumer les coûts d’entretien qui se montent à plus de 100 millions de roubles (600 mille dollars) par an.

Cet homme était venu de Florence avec la reine, et s’était tellement enrichi dans son trafic, que sa maison paraissait plutôt celle d’un grand seigneur que d’un marchand. (Comtesse de La Fayette La princesse de Clèves.). Photographie par Megan Jorgensen.
Cet homme était venu de Florence avec la reine, et s’était tellement enrichi dans son trafic, que sa maison paraissait plutôt celle d’un grand seigneur que d’un marchand. (Comtesse de La Fayette La princesse de Clèves.). Photographie par Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *