Autres terres

Ligne du temps : 16 octobre

Ligne du temps : 16 octobre

Ligne du temps : 16 octobre

Événements les plus importants survenus au cours du XXe siècle un 16 octobre

16 octobre 1913 : Lancement à Portsmouth, en Angleterre, du premier navire mu au pétrole, le cuirasse Queen Elizabeth.

16 octobre 1916 : À New York, la militante des droits Margaret Sanger ouvre une première clinique de contrôle des naissances.

16 octobre 1916 : Les alliés occupent Athènes lors de la Première Guerre mondiale.

16 octobre 1923 : Création de The Walt Disney Company par Walt Disney.

16 octobre 1925 : Signature des Accords de Locarno, une ville suisse sur les bords du lac Majeur. Les accords sont signés entre les représentants des principaux États-parties : l’Allemagne (Gustav Stresemann), de la Belgique (Émile Vandervelde), de la France (Aristide Briand), de la Grande-Bretagne (Austen Chamberlain), de l’Italie (Benito Mussolini), de la Pologne (Aleksander Skrzyński) et de la Tchécoslovaquie (Edvard Beneš). Les accords seront ratifiés le 1er décembre 1925. Ils visent à assurer la sécurité collective en Europe et les frontières de l’Allemagne. La Conférence de Locarno, qui décrète la démilitarisation de la zone du Rhin et garantit les frontières franco-allemande et belgo-allemande.

16 octobre 1941 : Le maréchal Pétain condamne sept personnalités politiques à la détention pour une période indéfinie, après les avoir jugé coupables de la défaite des armées françaises face aux nazis.

16 octobre 1945 : Lors d’une réunion à Québec, création de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la FAO.

16 octobre 1946 : Dix Nazis pendus. C’est à onze heures moins le quart hier soir que Hermann Goering parvenait à se donner la mort par un tour de force qui restera dans les annales de la justice criminelle, à l’instar de Himmler, qui, lui aussi, réussit à échapper au châtiment des hommes. Peu de temps après, le colonel Burton C. Andrus, commandant de la prison, se rendait dans les cellules des dix autres condamnés à mort et leur donnait simplement lecture de la sentence du tribunal militaire international qui, le premier octobre, leur infligea la peine suprême. Le souper fut ensuite servi aux prisonniers. Il se composait d’une salade de pommes de terre, de saucisses, de pain noir et de thé. Et se furent les ultimes préparatifs en vue des exécutions, qui allaient commencer à 1 heure 11 du matin, le 16 octobre 1946, au moment où Joachim von Ribbentrop, les yeux complètement éteints, fit son entrée dans la salle des pendaisons, les mains derrière le dos, encadré par deux gardes précédés par un officier supérieur de l’armée américaine. Les dix exécutions se déroulèrent à l’intérieur du préau, qui, jusqu’à dimanche dernier, servait de salle de basket-ball aux gardiens de la prison. Une mort sordide. Nul n’aura donc vu la corde se tendre au cou de Reichsmarschall. Par sa mort lâche, sordide, Goering se priva de la dignité que, face au bourreau, montrèrent certains de ses complices, reconnaissons-le. Son suicide, au contraire, lui retirera le peu d’éclat qu’il avait pu garder aux yeux de ses fanatiques. Au plus profond d’une nuit à jamais mémorable, il fut donc donné aux représentants de quatre nations victorieuses de l’empire du mal, et à deux personnalités de l’Allemagne conquise, d’assister à l’épilogue de onze vies d’infamie. L’exécution des chefs nazis, les premiers hommes dans l’histoire à payer de leurs vies, sur l’ordre d’un tribunal mondial, des crimes que l’on a considérés comme ayant une portée universelle, s’est accomplie rapidement et avec précision. Il ne s’écoulée qu’une heure et 41 minutes entre le moment où Joachim von Ribbentrop, ministre des affaires étrangères, monta sur l’échafaud et que le bourreau, le sergent-chef John C. Woods, de San-Antonio, Texas, lui ajusta la corde autour du cou jusqu’à celui du Arthur Seyss-Inquart, gouverneur nazi de la Hollande, le dixième condamné, fut condamné mort. Ceux qui ont été pendus entre ces deux cas sont: le fjeld maréchal Wilhelm Keitel; Ernst Kaltenbrunner, chef de la police de sécurité nazie; Alfred Rozenberg, philosophe du parti nazi; Hans Frank, gouverneur général de la Pologne; Wilhelm Frick, protecteur de la Bohême-Moravie, Julius Streicher, l’adversaire des Juifs; Fritz Sauckel, chef de la main d’oeuvre asservie; et le colonel général Alfred Jodl.

16 octobre 1949 : Les communistes étant vaincus au bout de trois ans, la guerre civile est déclarée terminée en Grèce.

16 octobre 1951 : Au Pakistan, le premier ministre Ali Khan est assassiné.

16 octobre 1953 : Le porte-avions américain Leyte est démoli par une explosion. On dénombre 32 morts.

16 octobre 1964 : La Chine fait exploser sa première bombe atomique, au site de Lop Nor, dans le désert d’Asie centrale.

16 octobre 1968 : Les sprinters noirs américains Tomie Smith et Juan Carlos causent un scandale aux Jeux olympiques de Mexico, en brandissant un poing ganté de noir sur le podium d’honneur, pendant l’hymne national pour dénoncer le sort fait aux noirs aux États-Unis.

16 octobre 1969 : Les incroyables Mets de New York gagnent la Série mondiale de base-ball.

16 octobre 1973 : Henry Kissinger et Le Duc Tho obtiennent conjointement le prix Nobel de la Paix.

16 octobre 1973 : Atlanta élit Maynard Jackson, le premier Noir à accéder à la mairie d’une ville du Sud des États-Unis.

16 octobre 1978 : Élection du pape Jean-Paul II. À Rome, le cardinal de Cracovie, Karol Wojtyla, est élu pape ; Jean Paul II devient le premier pontife non italien depuis 1542.Jean Paul II, premier Polonais sur 264 papes. Un 56e pape non italien. Cité du Vatican. 16 octobre 1978.- À la surprise générale, les 111 cardinaux, enfermés dans la Chapelle Sixtine ont choisi comme pape un prélat polonais, le cardinal Karoo Wolfram, posant ainsi un geste spectaculaire, dont la portée est immense, tant sur le plan religieux que politique. Jean Paul II est le premier pape non italien depuis l’élection en 1522 d’Adrien VI, un prélat d’origine hollandaise. Dans l’histoire de l’Église, sur 264 papes, 209 ont été des Italiens dont 112 Romains. Parmi les 55 étrangers, il y a eu 15 Grecs, 15 Français, y compris ceux d’Avignon, 6 Allemands, 6 Syriens, et deux originaires d’actuel État d’Israël. Placer à la tête de l’Église catholique un évêque qui n’a cessé au cours des dernières années de réclamer une véritable liberté de conscience et de religion pour son peuple – profondément croyant et pourtant soumis à la loi de l’athéisme d’État – c’est plus qu’un acte de foi, estiment les observateurs, c’est un acte politique. L’élection de Jean-Paul II, outre qu’elle est un hommage indirect à tous les croyants des pays de l’Est dont la foi a résisté à toutes les pressions ou persécutions, introduit un élément tout à fait nouveau dans l’évolution des idées, et peut-être dans l’équilibre des forces, depuis la Seconde Guerre mondiale. Un pape jeune. Jean-Paul II, qui est le premier pape polonais, est né le 18 mai 1920. Il est donc à 58 ans, relativement jeune pour un souverain pontife. Le nouveau pape était l’archevêque de Cracovie. Il est considéré comme un libéral dont les vues se situent à mi-chemin entre le conservatisme et le progressisme. Il a été élu au deuxième jour du Conclave, au huitième tour de scrutin, après certaines hésitations entre les deux principaux courants de pensée au sein du Sacré Collège des cardinaux. La durée moyenne des Conclaves a été de près de 4 jours depuis le début du XXe siècle, si on tient compte de la date officielle d’ouverture. Le Conclave actuel est donc ainsi dans sa 3e journée. Il est encore inférieur à la moyenne. Pie X fut élu en 1903 après cinq journées et sept scrutins. Benoît XV, en 1941, après 4 jours et 10 scrutins. Pie XI, en 1922, après 9 jours et 14 scrutins. Pie XII, en 1939 après 2 jours et 3 scrutins. Jean XXIII, en 1958, après 4 jours et 11 scrutins. Paul VI, en 1963, après 3 jours et 5 scrutins. Jean Paul I, en 1978, après 2 jours et 4 scrutins. Le conclave ouvert le 14 octobre 1978 est le 53e qui s’est déroulé au Vatican.

16 octobre 1981 : Décès à l’âge de 66 ans du général Moshé Dayan, héros israélien des guerres et victoires de 1966 et 1973 aux dépens des Arabes.

16 octobre 1984 : Vingt ans après Martin Luther King (1964) et 24 ans après son compatriote Albert Lutuli (1960), l’évêque noir sud-africain Desmond Tutu a obtenu à son tour à Oslo, le prix Nobel pour son combat non violent contre la discrimination raciale.

16 octobre 1991 : Vingt-deux personnes (14 femmes et huit hommes) ont été tuées et une vingtaine d’autres blessées par un tueur fou qui a ouvert le feu sur les clients d’un restaurant de Killeen, dans le centre du Texas, avant de se suicider.

16 octobre 1991 : Le juge Clarence Thomas est confirmé de justesse à la cour suprême des États-Unis par le Sénat, au terme d’une bataille mouvementée qui a vu le débat politique s’élargir à un problème de société, de harcèlement sexuel. Le juge Thomas qui a été accusé de harcèlement sexuel par son ex-collaboratrice Anita Hill, entrera cependant à la Cour suprême avec le nombre le plus important de votes négatifs dans l’histoire de cette institution. Ce conservateur sera le seul Noir des neuf juges de la Cour, qui sont nommés à vie.

16 octobre 1991 : Au Texas, un forcené assassine 22 personnes dans une cafétéria, avant de se suicider.

16 octobre 1992 : Une Guatémaltèque qui dénonce l’oppression des Indiens, Rigoberta Menchu, gagne le prix Nobel de la paix.

16 octobre 1996 : Dans un stade comble au Guatemala, lors d’un match de qualification en Coupe du monde, une bousculade fait 83 morts.

16 octobre 1997 : Ancien président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso évince par la force son successeur Pascal Lissouba.

16 octobre 1998 : L’ancien dictateur Augusto Pinochet est arrêté à Londres, à la demande d’un juge espagnol enquêtant sur ses exactions au Chili. L’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet a été mis en état d’arrestation aujourd’hui, à Londres, 25 ans après le coup d’État sanglant qui l’avait porté au pouvoir à Santiago, à la demande de la justice espagnole qui enquête sur les morts ou disparition des ressortissants espagnols sous le régime de la junte. Le général Pinochet est ainsi menacé pour la première fois de devoir répondre en justice des crimes commis sous sa dictature. La fille de l’ancien président socialiste chilien Salvador Allende, a accueilli avec satisfaction l’annonce de l’arrestation du général Pinochet. Salvador Allende s’était suicidé pendant le bombardement du palais présidentiel de La Moneda le jour du coup d’État.

Gustave Flaubert. Salammbô: Le palais, bâti en marbre numidique tacheté de jaune, superposait tout au fond, sur de larges assises, ses quatre étages en terrasses.
Gustave Flaubert. Salammbô: Le palais, bâti en marbre numidique tacheté de jaune, superposait tout au fond, sur de larges assises, ses quatre étages en terrasses. Photographie de Versailles par Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *