Autres terres

Ligne du temps : 15 mai

Ligne du temps : 15 mai

Ligne du temps : 15 mai

C’est arrivé un 15 mai au 20e siècle. Ces événements ont marqué le cours de la civilisation humaine un 15 mai

15 mai 1905 : Las Vegas est érigée en ville. Le premier village fut fondé en 1855 par les Mormons qui gardent le nom Las Vegas qui avait été donné par des espagnols et signifiait vallée fertile. L’Armée américaine y construit le fort Baker en 1864. Une voie de chemin de fer y passera plus tard et marquera une étape entre Los Angeles et Albuquerque.

15 mai 1909 : T. G. Masaryk, élu à la Diète d’Empire autrichien-hongrois depuis mai 107, attaque les pratiques de la justice autrichienne lors du procès de Zagreb contre un complot grand-serve. Il en fait de même pour les faux de l’historien H. Friedjung.

15 mai 1911 : Le Parlement Canadien approuve l’Acte des Indiens (Indian Act).

15 mai 1917 : Le général Pétain remplace le général Nivelle comme commandant en chef français.

15 mai 1918 : L’incident de Tchéliabinsk déclenche les hostilités entre les légions tchécoslovaques et les autorités bolcheviques sur le chemin de fer Transsibérien, en Russie, où la guerre civile fait rate.

15 mai 1921 : La Bachellerie (Dordogne) : entre Périgueux et Brive, l’express Paris-Toulouse, détourné de son parcours habituel suite au déraillement de la veille, aborde la gare à une vitesse excessive. La machine et son tender restent sur la voie, mais le reste du convoi se renverse, certaines voitures s’écrasant contre le bâtiment. On dénombre 8 morts et une cinquantaine de blessés.

15 mai 1930 : Ellen Church, américaine, devient la première hôtesse de l’air. Née en 1904, elle embarque sur le vol entre San Francisco et Chicago, de la compagnie B.A.T, Boeing Air Transport, future United Airlines. L’essai est concluant et au bout de trois mois BAT embauchera 20 nouvelles hôtesses. Cette idée sera reprise par les autres compagnies aériennes. Madame Church décédera en 1965.

15 mai 1940 : Fin de la bataille des Pays-Bas ; rafle des femmes indésirables.

15 mai 1943 : En France, le Conseil national de la résistance (CNR) est créé.

15 mai 1944 : Famille Ovitz. La famille Ovitz était originaire du nord de la Roumanie. Le père, Shimson Ovitz, était un rabbin itinérant, il eut dix enfants dont sept étaient atteints de nanisme. Ces derniers fondèrent leur propre troupe baptisée Lilliput. Ils chantaient et jouaient de la musique, sans cesse en tournée en Roumanie, en Hongrie et en Tchécoslovaquie, au cours des années 1930 et 1940. Ceux de taille normale aidaient dans les coulisses leurs frères et sœurs nains. Le 15 mai 1944, toute la famille fut arrêtée par la police hongroise et déportée vers les camps d’extermination. À son arrivée au camp d’Auschwitz, la famille Ovitz fut remarquée par le médecin du camp Josef Mengele (baptisé l’Ange de la mort), qui établissait une collection de déportés présentant des particularités physiques afin de mener sur eux des expérimentations, entre autres sur l’hérédité. Il prit la décision de séparer les Ovitz du reste des prisonniers afin de les inclure dans sa collection personnelle. Il était intrigué par le fait que la famille comporte à la fois des membres de petite taille et d’autres de taille normale. Il leur fit construire, à l’intérieur du camp, des bâtiments spéciaux afin de bien pouvoir les contrôler et s’arrangea pour qu’ils jouissent de bonnes conditions d’hygiène, de nourriture en quantité et en qualité suffisantes. C’était ce qu’il nommait son zoo humain.Les Ovitz furent soumis à différentes expériences. Les membres de l’équipe de Mengele   des prélèvements de moelle osseuse, de dents et de cheveux afin de trouver des indicateurs de maladies génétiques. Ils versèrent de l’eau alternativement chaude et froide dans leurs oreilles et les aveuglèrent en versant des produits chimiques dans leurs yeux. Le petit Shinshon Ovitz, âgé de 18 mois, subit le pire traitement car il était né prématuré de parents de taille normale. Mengele préleva du sang des veine situées derrière ses oreilles et de ses doigts. Les Ovitz ont rapporté qu’à cette époque, deux nains extérieurs à leur famille avaient été tués et ébouillantés afin que leurs os puissent être exhibés dans un musée. À l’occasion d’une visite de dignitaires nazis, Mengele demanda aux Ovitz de se présenter nus devant eux. Il tourna un film qui fut présenté pour faire rire le Führer Adolf Hitler. Après la libération du camp d’Auschwitz le 27 janvier 1945, ce qui restait de la famille Ovitz se mit en marche pendant sept mois pour rejoindre leur village natal en Roumanie. Là, ils constatèrent que leur maison avait été pillée. En mai 1949, ils s’installèrent en Israël et recommencèrent avec succès leurs tournées. En 1955, ils se retirèrent de la scène et se mirent à produire des spectacles de théâtre. Quelques années plus tard, un livre fut publié relatant l’incroyable odyssée de la famille Ovitz sous le titre « Nous étions des géants ».

15 mai 1945 : La France devient membre du Conseil de sécurité de l’ON.

15 mai 1948 : Les armées des pays arabes envahissent la Palestine. La ville de Tel-Aviv est bombardée et presque cernée.

15 mai 1955 : Le traité d’État autrichien est signé. La Grande-Bretagne, la France et les États-Unis signent à Vienne, le traité de paix autrichien qui reconnaît à Autriche sa complète neutralité, en plus de proposer un système de sécurité qui comporterait un désarmement graduel.

15 mai 1958 : Le général Salan fait acclamer De Gaulle à Colombey. Le général De Gaulle se déclare prêt à assumer le pouvoir.

15 mai 1958 : Mise sur orbite du satellite soviétique Spoutnik III.

15 mai 1960 : Les Soviétiques placent sur orbite Spoutnik IV, un satellite transportant un mannequin d’homme vêtu d’une combinaison spatiale.

15 mai 1963 : Mise en orbite de la capsule spatiale américaine Faith VII transportant l’astronaute Gordon Cooper.

15 mai 1867 : Fin des négociations connues sous le nom de Kennedy Round par la signature d’un accord tarifaire accepté par 53 pays, et qui touche les quatre cinquièmes du commerce mondial.

15 mai 1968 : En France, le président Pompidou ordonne la réouverture de la Sorbonne et de l’Odéon.

15 mai 1972 : Le gouverneur de l’Alabama, George Wallace est grièvement blessé lors d’un attentat, en pleine campagne électorale.

15 mai 1974 : 16 jeunes élèves israéliens, enfants innocents, meurent, assassinés par des terroristes palestiniens quand l’armée décide de mettre fin à une prise d’otages dans une école d’un kiboutz.

15 mai 1987 : L’actrice Rita Hayworth, dont la crinière rousse a émoustillé toute une génération de cinéphiles dans les années 1940, est morte dans la solitude après avoir lutté pendant plusieurs années contre la maladie d’Alzheimer qui a fini pour lui ôter tout souvenir de sa gloire hollywoodienne.

15 mai 1988 : Début du retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan.

15 mai 1990 : La population mondiale qui a atteint aujourd’hui 5,8 millions de personnes, s’accroît de trois personnes chaque seconde et l’avenir de l’humanité se jouera peut-être durant cette décennie indique un rapport du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).

15 mai 1998 : Frank Sinatra meurt à 82 ans. L’hommage de New York à Frank Sinatra, mort d’une crise cardiaque à l’âge de 82 ans le 15 mai 1998, reflète une émotion réelle. Même si le chanteur a vécu la majeure partie de sa vie en Californie, il occupait une place unique dans le cœur de la ville, dont il a contribué à entretenir la mythologie grâce à son dernier grand succès, New York, New York. Il débuta vraiment le 30 décembre 1942. Ce soir-là, au théâtre Paramount de New York, il chantait pour la première fois à titre de vedette. Il venait de quitter l’orchestre de Tommy Dorsey. Il avait 27 ans. Il était maigre comme un clou. Mais son arrivée sur scène déclenche l’hystérie parmi les jeunes femmes de l’auditoire. C’était la mélancolie profonde de sa voix qui touchait le plus. Sa musique était synonyme de sophistication, de femmes, de nœuds papillons, de bonne vie, de bonne boisson, mais sa voix mélancolique était celle des hommes malchanceux qui se retrouvent, tard le soir, avec seulement dix dollars dans les poches, cherchant une façon de s’en sortir…

Les femmes ont des antennes. (Georges Simenon, Les scrupules de Maigret). Photo : Megan Jorgensen.
Les femmes ont des antennes. (Georges Simenon, Les scrupules de Maigret). Photo : Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *