Autres terres

Ligne du temps : 14 mai

Ligne du temps : 14 mai

Ligne du temps : 14 mai

Les événements les plus marquants qui ont eu lieu au XXe siècle, un 14 mai dans l’histoire de l’humanité

14 mai 1900 : Levi Bresson un Franco-Américain de North Foster, Rhode Island, devient l’heureux papa de son 41e enfant, un garçon de dix livres, le quatorzième enfant qu lui donne sa troisième épouse. Il a été marié trois fois, et les jumeaux naissent fréquemment. Bresson a eu 15 enfants de sa première épouse et 12 de sa deuxième. Ces enfants sont plutôt robustes, puisque 32 d’eau vivent encore.

14 mai 1940 : Les Alliés aménagent leur position de résistance sur la Meuse dont approchent les Allemands.

14 mai 1945 : Plus de 500 bombardier B-29 participent à un raid sur Nagoya et lâchent quelque 3500 tonnes de bombes.

14 mai 1945 : L’Autriche proclame son indépendance de l’Allemagne.

14 mai 1948 : Déclaration d’indépendance de l’État d’Israël. Proclamation de l’indépendance d’Israël de la Grande Bretagne par David Ben Gourion ; de nombreux sépharades venus d’Europe et des pays arabes s’établissent dans le nouvel état.

14 mai 1948 : EEUU reconnaissent l’Etat d’Israël. Washington reconnaît l’État d’Israël proclamé par David Ben Gourion. À la surprise générale, le président Truman a reconnu l’Etat d’Israël quelques minutes après sa proclamation, le 14 mai 1948. C’est à Sarona, banlieu de Tel-Aviv, que le chef juif David Ben Gourion a proclamé hier la nouvelle république d’Israël. Cette décision de Ben Gourion survenait quelques moments à peine qu’eut pris fin le mandat que la Grande Bretagne avait exercé pendant 30 ans, sans trop de succès d’ailleurs.Et le 29 novembre 1947 l’ONU avait décidé de partager la Palestine en deux état indépendants arabe et juif, ce qui avait eu pour effet d’engender encore plus la violence. Les sionistes ont été fort heureux de la décision américaine, les arabes aterrés, l’ONU en a été fort agitée. En effet, M. Truman appuie maintenant du prestige américain le rétablissement d’un État juif en Palestine. Voici le texte du communiqué de Monsieur Truman : Le gouvernement américain est informé qu’un Etat juif a été proclamé en Palestine. Le gouvernement provisoire dudit Etat a demandé d’être reconnu. Les Etats-Unis reconnaissent le gouvernement provisoire comme le gouvernement de fait du nouvel Etat d’Israël. L’expression “de fait” signifie que les Etats-Unis reconnaissent que c’est le gouvernement provisoire qui exerce le pouvoir, dans le territoire de l’Israël. La reconnaissance “de droit” signifierait que les Etats-Unis considèrent le gouvernement comme une autorité légalement constituée. Grand émoi à l’ONU : L’Assemblée générale de l’ONU a appris la nouvelle au moment ou elle rejetait un projet américain de tutelle pour Jérusalem. Elle en a été fort émue. Le délégué britannique, sir Alexander Cadogan, n’a rien dit. À Washington, M. Walter Georg, démocrate de Georgie, ancien président de la Commission sénatoriale des affaires étrangères, a déclaré à un journaliste: “Je suppose que la mesure est opportune. Je ne conçois aucune raison pour que le président ne reconnaisse pas la Nation juive comme État de fait”. Au moment du communiqué présidentiel, quelques centaines de personnes assistaient au déploiement du drapeau de l’Israël sur l’édifice de pierr que l’Agence sioniste occupe depuis longtemps dans le quartier des ambassades. Le communiqué pose la question si les États-Unis lèvent l’embargo sur les armes destinées au Moyen-Orient. Les diplomates disent que la reconnaissance de fait de l’État de l’Israël ne comporte pas en soi la levée de l’embargo. M. Truman a répété que les États-Unis poursuivront leurs efforts pour obtenir la trêve entre Juifs et Arabes. Il souhaite que le gouvernement juif tende au même but. Les questions de droit qui se posent : Ni le département d’État ni les autres administrations américaines n’avaient prévenu ls agences d’information du communiqué Truman. Ce dernier pose de nombreuses questions. Quel est le statut de la partie de Palestine que l’ONU n’a pas dévolu à l’Etat juif, dans son partage ? Sur quel droit se fondent les Etats-Unis pour reconnaître l’État d’Israël ? Le communiqué qu’a publié M. Charles G. Ross, secrétaire de presse du président, après le communique principal, dit : “La proclamation de l’État juif ne diminue en rien le désir qu’on les Etats-Unis d’obtenir le trêve en Palestine. Nous souhaitons que le nouvel Etat juif s’unisse à la commission de trêve du Conseil de Sécurité et redoublé d’efforts pour mettre fin au combat, comme ça été le grand but du gouvernement américain pendant que l’ONU a étudié le cas de la Palestine”.

14 mai 1955 : Signature du pacte de Varsovie par l’Union Soviétique et les sept pays socialistes d’Europe de l’Est.

14 mai 1956 : L’URSS prétend avoir démobilisé 63 divisions, soit 1 200 000 soldats.

14 mai 1958 : Pierre Pflimlin devient président du Conseil en France.

14 mai 1970 : Création de l’organisation terroriste la Fraction de l’armée rouge (allemand : Rote Armee Fraktion) en Allemagne.

14 mai 1973 : Lancement et mise sur orbite du Skylab, premier laboratoire spatial américain.

14 mai 1991 : Winnie Mandela, l’épouse du dirigeant nationaliste noir Nelson Mandela, a été reconnue coupable par la Cour Suprême de Johannesburg, de l’enlèvement de quatre jeunes du ghetto noir de Soweto, près de Johannesburg, le 28 décembre 1988.

14 mai 1992 : Pour la première fois de l’histoire de la conquête spatiale, trois astronautes sont sortis en même temps dans l’espace et se sont saisis d’un satellite errant afin de le renvoyer sur son orbite originale. « Houston, je crois qu nous avons capturé un satellite », a transmis joyeusement le commandant de la navette Endeavour, Dan Brandenstein, après que les astronautes Pierre Thuot, Rick Hieb et Tom Akers se furent saisis de satellite de communication Intlsat-6 t eurent immobilisé de leurs mains gantées cette masse de 4 mille kilogrammes. Les astronautes devront fixer au satellite une fusée qui le propulsera sur son orbite originale.

À quoi que ce soit que l'homme s'applique, la nature l'y destinait (Denis Diderot). Photographie de Megan Jorgensen.
À quoi que ce soit que l’homme s’applique, la nature l’y destinait (Denis Diderot). Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *