Autres terres

Ligne du temps : 12 août

Ligne du temps : 12 août

Ligne du temps : 12 août

Ce que s’est passé un 12 août au XXe siècle, événements qui ont façonné la face de la Terre

12 août 1953 : L’URSS fait exploser sa première bombe H.

12 août 1960 : En l’espace de quelques heures, les techniciens des États-Unis ont réussi un triple exploit dans l’espace. Le premier annoncé de ses hauts faits a été la récupération de la capsule éjectable du satellite Discoverer XIII, dans le Pacifique ; le deuxième a été la mis en orbite d’une ballon réflecteur géant, d’un diamètre de 100 pieds, autour de la terre; et le troisième, annoncé au début de l’après-midi, à été la montée d’un avion expérimental à une altitude excédant 24 milles.

12 août 1982 : Henry Fonda qui est mort aujourd’hui dans un hôpital de Los Angeles à l’âge de 77 ans, était un des derniers « grand » du cinéma américain.

12 août 1985 : Sept survivants ont été retrouvés ce matin sur le mont Osutaka, où un Boeing 747 des Japan Air Lines s’est écrasé hier soir dans une région montagneuse, à 120 kilomètres à l’ouest de Tokyo, avec 524 passagers et membres d’équipage à son bord.

12 août 1985 : Les six Bugatti Royale réunies. Concours d’élégance de Pebble Beach. Pour la première fois dans l’histoire de l’automobile, les six Bugatti Royale entre 1926 et 1930 des ateliers du célèbre constructeur français, seront rassemblées à l’occasion d’un concours d’élégance, à Pebble Beach, en Californie, a annoncé, le 12 août 1985, la direction du Musée national de l’automobile de Mulhouse (Est de la France), propriétaire de deux des inestimables voitures. Le Musée de Mulhouse présentera à Pebble Beach son Coupé Napoléon, un coupé chauffeur 1930, voiture personnelle d’Ettore Bugatti, considérée comme l’automobile le plus prestigieux de tous les temps, et sa limousine 1933, carrossée en Grande-Bretagne par Park Ward, actuel carrossier Rolls-Royce.La Joconde de l’automobile, selon le directeur du musée Mulhouse, le Coupé Napoléon n’a pas de prix. Il mesure six mètres de long, pour un poids de 2,6 tonnes. Son moteur de 12,7 litres de cylindrée lui permet d’atteindre 180 kilomètres/heure.

12 août 1991 : Une nouvelle loi britannique imposant un contrôle strict est entrée en vigueur. Cette loi oblige les propriétaires de pit-bulls et du seul Tosa du pays de museler ces animaux et de les maintenir en laisse en public. Ces chiens devront par ailleurs être châtrés d’ici le 1er décembre 1991, sous peine d’être abattus.

12 août 1993 : Les époux Rosenberg sont acquittés. 42 ans plus tard, les époux Rosenberg sont acquittés. À l’issue d’un faux procès de deux jours, à New York, des jurés ont acquitté Julius et Ethel Rosenberg qui ont été exécutés en 1951 pour avoir transmis à l’Union Soviétique les secrets de la bombe atomique américaine. Julius et Ethel Rosenberg, qui sont passés sur la chaise électrique le 19 juin 1951 à la prison de Sing Sing, en pleine guerre froide, étaient interprétés par les acteurs Lonny Price et Tovah Feldshuh. “Il n’y avait absolument aucune preuve qui les liait à ce complot. Tout n’était que ouï-dire”, a déclaré le président du jury sous les applaudissements du public. Le fil des Rosenberg, Michael qui était âgé de dix ans au moment de l’exécution de ses parents, a déclaré : “Je suis très satisfait que des gens ordinaires aient étudié ce cas et aient conclu à un acquittement”. Ce procès en révision sans aucune valeur juridique était organisé par l’Association des avocats américains (ABA), qui souhaitait refaire le procès d’espionnage du siècle avec les lois de l’année 1990. Pour reconstituer le procès de 1951, un véritable juge fédéral présidait les débats, un avocat de Chicago jouait le rôle du procureur et un avocat de New York assurait la défense tandis que le jury était composé de six citoyens ordinaires. Alors qu’en 1951, les Rosenberg avaient invoqué le 5e amendement de la Constitution des Etats-Unis qui permet à un citoyen de ne pas témoigner contre lui-même, cette fois les deux accusés ont reconnus être membres du Parti communiste. “Vous pouvez être un Américain loyal et croire au système communiste, a affirmé l’actrice jouant le rôle d’Ethel Rosenberg, tandis que “Julius Rosenberg” a souligné : “Je pensais que cela me permettrait d’être un meilleur Américain… Il y a des gens concernés par les pauvres travailleurs, et j’étais sans aucun doute un de ceux-là”. Toutefois, les deux “époux” ont nié catégoriquement avoir espionné au profit de l’URSS.Les Rosenberg sont les derniers Américains à avoir été exécutés pour espionnage.

12 août 1994 : Vingt milliards de préservatifs : c’est ce qu’il faudra pour arrêter la propagation du virus du sida durant la prochaine décennie, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé, présentées lors de la 10e conférence internationale de Yokohama.

12 août 1984 : L’homme ne survivrait pas à un conflit nucléaire. Carl Sagan se pose la question si la civilisation survivrait à une guerre nucléaire. Le célèbre astronome Carl Sagan et ses collègues répondent par la négative, en raison de la «catastrophe climatique» qui en résulterait. L’homo sapiens a-t-il ou non une chance de survivre à un conflit nucléaire majeur entre les Etats-Unis et l’URSS? De nombreux savants américains, conduits par le célèbre astronome Carl Sagan, répondent par la négative, en raison de la « catastrophe climatique » qui en résulterait. L’astronome Carl Sagan, le biologiste Paul Ehrlich, de l’Université de Stanford (Californie), le professeur Donald Kennedy et Walter Roberts affirment qu’une guerre atomique entre les deux supergrands entraînerait la mort immédiate de 1,1 milliard d’individus. Un nombre égal de personnes serait blessé mortellement, ajoutent-ils. Dès lors, note Sagan, « près de la moitié de la population de la planète serait tuée ou sérieusement blessée par les effets directs » d’un conflit nucléaire. « Les désordres sociaux, le manque d’électricité, d’essence, de moyens de transport, de nourriture, de communications et d’autres services publics, l’absence de soins médicaux, la dégradation des conditions sanitaires, le développement de maladies et de désordres psychiques entraîneraient certainement un nombre important de victimes supplémentaires », écrit-il encore. En plus de cette hécatombe (la population du globe est actuellement d’environ 4,5 milliards d’individus), les fumées provoquées par un chapelet d’explosions atomiques seraient tellement importantes qu’elles obscurciraient complètement les rayons du soleil, plongeant la terre et les personnes qui auraient survécu dans un véritable « hiver nucléaire ». Sans lumière, sans chaleur (la température tomberait, selon eux, en-dessous de moins 40 degrés centigrades dans certaines zones continentales), les survivants seraient condamnés à errer comme des zombies dans un monde de ténèbres glacées où toute forme de végétation et de vie animale aurait à jamais disparu. Surtout, ajoutent-ils, le niveau de radiation serait tel que les rescapés n’auraient virtuellement aucun espoir de survivre très longtemps. Carl Sagan, qui a déposé au début du mois de juillet 1984 devant les deux Commissions économiques du Congrès, a souligné que plusieurs experts soviétiques (dont Andréi Sakharov) sont parvenus à la même conclusion qu’une guerre nucléaire « causerait, à peu près sûrement, la destruction de l’homme en tant qu’espèces biologique.

12 août 1999 : L’Allemande Steffi Graf, 30 ans, annonce sa retraite sportive au terme d’une carrière unique dans le tennis féminin. En plus de 22 titres du Grand chelem, Graf a remporté 107 victoires sur le circuit WTA en 17 ans d’une carrière professionnelle commencée à l’âge de 13 ans, en 1982.

« Savoir écouter, c’est posséder, outre le sien, le cerveau des autres. » (Léonard de Vinci). Illustration par Megan Jorgenen.
« Savoir écouter, c’est posséder, outre le sien, le cerveau des autres. » (Léonard de Vinci). Illustration par Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *