Autres terres

Ligne du temps : 1er novembre

Ligne du temps : 1er novembre

Ligne du temps : 1er novembre

C’est arrivé un 1er novembre au cours du 20e siècle

1er novembre 1929 : En Afrique, la ville de Léopoldville devient capitale du Congo belge à la place de Boma.

1er novembre 1934 : En France, la ligne du Tramway d’Eu-Le Tréport-Mers est définitivement fermée.

1er novembre 1936 : En Italie, Mussolini annonce la création de l’Axe Rome-Berlin-Tokyo.

1er novembre 1945 : Les Soviétiques retirent leurs troupes de la Mandchourie.

1er novembre 1950 : Le plus éminent auteur dramatique de notre temps, prix Nobel de la littérature, George Bernard Shaw, est décédé.

1er novembre 1954 : Déclenchement de l’insurrection algérienne par le Front de libération nationale (FLN).

1er novembre 1956 : Début de l’intervention de l’Armée rouge en Hongrie pour réprimer l’insurrection populaire. Cette intervention permettra à Janos Kadar de s’installer au pouvoir.

1er novembre 1961 : L’ouragan Hattie détruit la ville de Belize, au Honduras.

1er novembre 1963 : Le président Ngô Dinh Diêm est tué à Saigon, lors d’un coup d’État militaire.

1er novembre 1968 : Arrêt total des bombardements au Nord-Vietnam

1er novembre 1973 : Léon Jaworski est nommé procureur spécial du Watergate.

1er novembre 1976 : Président du Burundi depuis dix ans, Michel Micombero est détrôné.

1er novembre 1984 : Indira Gandhi, le premier ministre de l’Inde, a été assassinée. Elle n’était pas seulement une mère, mais la mère de toute la nation. Elle a servi le peuple indien jusqu’à la dernière goutte de son sang, a déclaré le nouveau premier ministre de l’Inde, Rajiv Gandhi.

1-8 novembre 1989 : Une masse d’Allemands de l’Est fuient vers l’ambassade d’Allemagne de l’Ouest à Prague, en Tchécoslovaquie, d’où ils espèrent gagner la RFA.

1er novembre 1990 : Le père de la mitraillette russe vit peu fortuné. Mikhail Kalachnikov, père de la plus célèbre mitraillette du monde, aurait pu être millionnaire s’il avait vécu en Occident, mais en URSS il n’a pratiquement rien touché pour « ses multiples inventions » et il souffre aujourd’hui de la solitude et du désintérêt complet de ses concitoyens, révèle l’agence soviétique Novosti. « Si je vivais en Occident, je serais depuis longtemps millionnaire », a déclaré Kalachnikov à Novosti en avouant qu’il n’avait même pas eu suffisamment d’argent pour s’acheter un costume avant son départ aux États-Unis en mai dernier. Novosti rappelle que l’on produit des Kalachnikov en URSS depuis 1948 et qu’actuellement l’Armée rouge et les armées de 55 autres pays en sont équipées. Jusqu’à ces derniers temps, ajoute Novosti, son adresse était tenue secrète et la presse ne mentionnait pas son nom. Aujourd’hui, opposé par la solitude, sevré de l’attention de ses compatriotes, il parle, mais ni ses collègues ni ses supérieurs ne semblent s’intéresser à cet homme qui a armé son pays et même la moitié du monde.

1er novembre 1994 : Une religieuse bouddhiste de 71 ans a semé la panique parmi les moines venus l’accompagner à sa dernière demeure : elle s’est réveillée lors de ses propres funérailles. Buaphan Paenchaturas, transportée à l’hôpital Hua Hin, à quelque 250 km au sud-ouest de Bangkok, était bien vivante et en bonne santé, selon un médecin de l’établissement qui a expliqué que la religieuse avait subi une attaque de diabète et s’était effondrée, inconsciente.

« Il y a une hérédité de nous à nous-mêmes. » (Louis Jouvet, metteur en scène et acteur français, né en 1887 et décédé en 1951, Le comédien désincarné). Photographie d'une loutre par Megan Jorgensen.
« Il y a une hérédité de nous à nous-mêmes. » (Louis Jouvet, metteur en scène et acteur français, né en 1887 et décédé en 1951, Le comédien désincarné). Photographie d’une loutre par Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *