Autres terres

L’homme sur la Lune avant 1970

L’homme sur la Lune avant 1970

Appel dramatique du président John F. Kennedy

Le président Kennedy demande des sacrifices au peuple pour envoyer un homme sur la Lune avant 1970

Washington. Le président John Kennedy a lancé aujourd’hui (25 mai 1961) un dramatique appel à la nation américaine pour qu’elle consente à de nouveaux sacrifices qu’imposent la situation internationale et la survie du pais face au péril communiste. Renforcer la puissance militaire, accroître l’aide à l`étranger, s’attaquer au chômage et affecter d’ici cinq ans de $7 `$8 milliards de crédits pour devancer Moscou dans la course à la Lune, tels sont les principaux points du message spécial qu’il a lu devant les deux Chambres réunies.

« Ce ne sera pas un seul homme, mais une nation toute entière qui ira dans la Lune », a affirmé M. Kennedy, qui a exhorté tous les Américains à travailler à la réalisation de cet objectif. Il a souligné que les États-Unis devront entreprendre un vigoureux effort pour rattraper et, si possible, surpasser l’URSS dans le domaine spatial. Il s’attend que les Soviétiques « exploitent leur avance pendant quelque temps en aboutissant à des succès encore plus impressionnants que les précédents ».

Le président a fixé pour avant 1970 la possibilité de l’envoi d’un homme dans la Lune et de son retour sur la Terre. Il a affirmé que la « survivance de l’homme qui le premier effectuera ce voyage audacieux » est un objectif que les États-Unis ne négligeront pas.

M. Kennedy a demandé au Congrès des crédits supplémentaires de $531 millions, notamment pour l’accélération de la mise au point d’une « capsule lunaire appropriée ». Il a exprimé sa décision de développer des propulseurs beaucoup plus puissants que ceux qui sont actuellement en existence. Il s’agira de fusées à carburant liquide. Le président a signalé qu’il demandera « des sommes encore plus fortes à l’avenir ». Il a reproché à son prédécesseur de ne pas avoir attaché l’urgence voulue aux programmes spatiaux à long terme.

Autres objectifs annoncés par le président américain

Voici les autres points principaux de son message :

Défense des États-Unis : Réorganisation de la structure de l’armée et de sa capacité de feu conventionnelle pour augmenter sa mobilité tactique ainsi que pour stationner en Europe des divisions mécaniques modernes et des brigades aéroportées…

La réorganisation de l’armée et de ses réserves générales vise à pouvoir déployer d’urgence 10 divisions dans un délai de huit semaines.

Défense de l’Occident : Le président Kennedy a promis de porter les fonds d’aide militaire à l’étranger de $1,500,000,000 à $1,885,000,000 afin de parer au péril communiste en Asie, en Amérique latine et en Afrique.

Aide à L’étranger : Le président a demandé la somme de $250,000,000 supplémentaires qui seraient mis à la disposition du gouvernement américain qui distribuerait ce montant à sa discrétion à un pays quelconque en cas d’urgence. Les pactes militaires ne sont pas suffisants pour résoudre les problèmes des pays où l’injustice sociale et le chaos économique encouragent la subversion.

L'humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité.  (John Fitzgerald Kennedy). Photo d'ElenaB.
L’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité. (John Fitzgerald Kennedy). L’installation Phare du Cosmos, installée dans le parc Jean-Drapeau. Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *