Autres terres

Explosion à Oklahoma City

Explosion à Oklahoma City

Cauchemar à Oklahoma City

Des dizaines de personnes ont péri dans une explosion criminelle à Oklahoma City

Au moins 78 personnes ont péri dans l’explosion qui a dévasté hier, le 19 avril 1995, un immeuble fédéral à Oklahoma City, dans le centre des États-Unis

Au moins 78 personnes ont péri dans l’explosion qui a dévasté hier, le 19 avril 1995, un immeuble fédéral à Oklahoma City, dans le centre des États-Unis (Note du site web GrandQuebec.com : le bilan total de l’attentat d’Oklahoma est de 168 morts, dont plusieurs enfants).

Des centaines de personnes ont par ailleurs été blessées dans l’explosion de cet immeuble de neuf étages qui abritait divers services administratifs fédéraux. Selon la police, des dizaines ont été hospitalisées dans un état critique.

La façade de l’immeuble fédéral a été totalement déchiquetée par l’explosion de ce que la police pense être un véhicule bourré d’explosifs.

A l’origine de l’explosion serait un camion contenant de 450 à 550 kg d’explosifs qui ont sauté peu après 9 heures, heure locale. Après la déflagration, de nombreuses alertes ont provoqué l’évacuation d’immeubles fédéraux dans tout le pays.

Cette explosion survient deux ans, jour par jour, après l’assaut, lancé le 19 avril 1993 contre les locaux de la secte des Davidiens à Waco, au Texas, lors duquel 71 personnes avaient péri.

Le FBI est à la recherche de trois suspects. Les trois hommes auraient été vus peu avant l’explosion à bord ‘un Chevrolet aux vitres fumées.

Le ministre de la Justice des Etats-Unis, Janet Reno a déclaré qu’il pourrait y avoir encore des centaines de disparus. Les autorités ont été informés de ce que 550 personnes étaient en fonction dans l’immeuble au moment de l’explosion et que 250 seulement avaient été recensées ultérieurement. Mais il est difficile de se faire une idée du nombre réel des victimes, car certaines personnes présentes dans l’immeuble au moment de l’explosion, ont pu quitter les lieux par eux-mêmes.

D’autre part, de nombreuses victimes sont toujours prisonniers des décombres de l’immeuble fédéral qui menace de s’effondrer.

“Nous sommes en mesure de passer le bras à travers les crevasses et de tenir la main des victimes, mais cela prendra très, très longtemps avant qu’on puisse les atteindre”, a déclaré le pompier, en estimant que s’était question d’au moins deux ou trois jours.

Les secouristes poursuivent leurs fouilles des décombres aidés de chiens spécialement dressés, aussi que d’appareils hydrauliques et de dispositifs capables de détecteur les soins.

Le président américain Bill Clinton a décrit l’attentat à la bombe comme une attaque contre des enfants innocents et des citoyens sans défense, un acte lâche et diabolique que les Etats-Unis ne toléreraient pas.

ruines bâtiment Oklakhoma city

Les ruines de l’édifice ravagé par cette explosion criminelle. Photographie libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *