Québec psychologique

Cerveau humain

Cerveau humain

Les deux hémisphères du cerveau humain

La psychologie s’intéresse évidemment à la structure et au fonctionnement du siège principal de la pensée : le cerveau. La branche qui s’occupe exclusivement de l’étude du cerveau s’appelle la neuropsychologie, mais toutes les autres branches abordent la question d’une façon ou d’une autre.

Ainsi, le cerveau humain comporte deux hémisphères : l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit. L’hémisphère gauche est généralement lié à notre habileté de locuteur, au langage, aux mathématiques et à la logique. Cet hémisphère a aussi une plus grande responsabilité quand il s’agit du contrôle des mouvements complexes. L’hémisphère gauche procède analytiquement vis-à-vis de l’information, ce qui signifie qu’il subdivise le tout d’un problème quelconque en parties plus simples et plus petites.

L’hémisphère droit, par contre, est l’hémisphère de l’art. C’est ici que se situent nos habiletés musicales et nos capacités à visualiser des objets dans l’espace. Cet hémisphère gère notre perception et notre raisonnement optique, des tâches telles que reconnaître des visages ou retrouver son chemin vers la maison. Quand il s’agit d’information, l’hémisphère droit analyse le tout globalement.

Bien sûr, ceci n’est qu’un aperçu très simplifié et approximatif, alors il ne faut pas trop s’attarder sur ces différences, ni en tirer de conclusions hâtives.

cerveau humain

Le cerveau humain. Photo : grandquebec.com

Crédulité

Facilité à croire que s’observe surtout chez les débiles mentaux et dans tous les états d’affaiblissement de l’intelligence. Présente une certaine importance en médecine légale, car elle peut diminuer la responsabilité pénale de sujets appartenant à l’une des catégories précédentes et ayant pu être poussés, par un mauvais plaisant, ou l’instigateur intéressé, à un délit plus ou moins grave *rébellion, désertion, violences, etc.) Plus souvent encore, c’est la victime du délit qui a fait preuve de crédulité (délits de lucre).

H. Aubin

Pensée déréelle, pensée déréistique

Construction intellectuelle en désaccord manifeste avec la réalité. Cette expression a été employée d’abord par Bleuler pour caractériser la pensée du schizophrène détaché du contact ambiant et replié dans son autisme.

Cette pensée déréïstique peut, déjà, être observée à l’état normal dans le rêve, les rêveries imaginatives et ludiques. Par la suite, l’expression a été étendue à d’autres états morbides, comme les « états passionnels », qui inhibent le jugement et polarisent le courant de la pensée dans le sens de l’affectivité et surtout aux délires chroniques dont la pensée déréelle à laquelle s’attache une croyance irréductible constitue le trouble fondamental.

A.P.

Psychogramme

Tableau ou graphique exprimant les résultats des investigations psychométriques entreprises sur un sujet.

A. P.

Rationalisme morbide

Expression introduite par Eugène Minkowski pour désigner l’un des facteurs essentiels de la structure schizophrénique.

Parce qu’il a perdu ce dynamisme, ce « sentiment d’harmonie du moi avec la vie », cet élan vital, au sens bergsonien, qui, par-delà le raisonnement et la logique, guide les démarches de l’individu normal et harmonise sa vie aux événements et aux hommes, le schizophrène se dépense dans les jeux stériles d’une raison qui tourne à vide et se replie sur elle-même au lieu de s’appliquer aux situations concrètes et d’en résoudre les problèmes. Arrêtée, comme le montre Mme Minkowska, la vie cède la place au plan, l’instinct au cerveau, le sentiment aux pensées, le mouvement à l’immobilité, la réalisation à la représentation, le temps à l’espace. Le rationalisme morbide est complété par le « géométrisme morbide » (E. Minkowski).

J.-M. S.

Desbiens

Comme il est bon et dangereux d’avoir un vrai ami (Daniel Desbiens, un auteur québécois). Illustration – Megan Jorgensen.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Caroline

    2014/12/02 at 8:24

    Je suis une étudiante en biologie et je suis surprise de voir un article si précis et détaillé sur la neuropsychologie. Vraiment très bien!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *