Outaouais

Château Montebello

Château Montebello

Château Montebello

Le Château Montebello est un vaste hôtel, le seul hôtel au monde construit entièrement en bois rond, situé sur la rive nord de la rivière des Outaouais dans la région des Outaouais, à mi-chemin entre Montréal et Ottawa. De plus, c’est le plus grand domaine hôtelier au monde avec une superficie de 65 000 acres et il possède la plus grande piscine en domaine hôtelier en Amérique du Nord.

Le Château Montebello fut érigé en 1930, après l’acquisition du domaine de l’ancienne Seigneurie des Papineau par le Seigniory Club. Le Château Montebello est construit selon les plans dressés par les architectes Lawson et Little en un temps record de 90 jours. Plus de 3000 travailleurs participèrent dans la construction qui se faisait sept jours sur sept sans interruption.

On raconte que la compagnie aurait payé au prêtre du village de Montebello un voyage à Rome de trois mois afin qu’il n’interdise pas les travaux le dimanche.

Lors de sa construction, on utilisa dix mille troncs de cèdres rouges de la Colombie-Britannique.

Les quatre ailes de l’hôtel furent baptisés avec des noms de Québécois célèbres: le ministre Lacombe, Samuel de Champlain, Frontenac et Papineau. C’est le 1er juillet 1930 que l’hôtel est inauguré. Son impressionnant hall central est doté d’une cheminée à six âtres, autour de laquelle sont situées les ailes.

Pendant 40 ans, le château a hébergé plusieurs personnalités, dont Beth Davis, Joan Crawford, Bing Crosby, Perry Commo, le prince Rainier III de Monaco et les membres de sa famille Grace, Caroline, Stéphanie et le prince Albert.

En 1970, le Canadien Pacific Hotels rachète le domaine et l’ouvre au public.

Château Montebello

Vue générale du Château Montebello. Photo libre de droits.

En 1981, une conférence du G7 a eu lieu au Château Montebello, avec la participation de Pierre Elliot Trudeau pour le Canada, Ronald Reagan pour les États-Unis, Margaret Thatcher pour la Grande-Bretagne, François Mitterrand pour la France, Helmut Schmitt pour l’Allemagne, Senko Susuki pour le Japon et Giovani Spadolini pour l’Italie.

Aujourd’hui, le Château Montebello est administré par la chaîne hôtelière Fairmont Holte & Resorts, mais il appartient à une corporation de l’Ontario.

Le Château possède 211 chambres.

Son adresse : 392, rue Notre-Dame.

Respectons nos grands morts (texte d’une valeur historique, publié en mai 1930)

Une vaste entreprise d’immeubles a mis la main sur l’édifice et les dépendances du manoir de Louis Joseph Papineau, à Montebello. La vénérable demeure, littéralement bourrée de souvenirs, de trésors historiques, se verra convertie en « club ».

Avons-nous raison de considérer comme une profanation l’usage que l’on veut faire de la maison du père de la liberté politique au Canada?

Pourquoi troubler la mémoire de l’illustre disparu qui fut, à lui seul et pendant longtemps, selon l’expression du poète, le « glaive et la cuirasse » de notre jeune peuple? Pourquoi, enfin, donner à ce vieux manoir, le plus beau du Dominion, le plus riche en souvenirs, l’aspect d’un vulgaire club de touristes?

Cependant, on peut encore tout sauver.

Car le syndicat qui exploite le château et la seigneurie de Papineau sous le nom très mal choisi de « Lucerne-in-Québec », compte, dans son conseil d’administration, des noms comme ceux des honorables L.-A Taschereau et F. – L. Béique.

Ces deux éminentes personnalités pourraient, si elles le voulaient, arrêter la profanation d’un édifice qui devrait depuis belle lurette faire partie du domaine national.

« Le Petit Journal » demande cette semaine à ces deux distingués représentants des Canadiens-français d’empêcher la transformation du manoir de Papineau en « club-house ».

Le puissant syndicat de « Lucerne-in-Québec » a les moyens d’ériger une maison de club toute neuve pour loger ses membres et trouverait d’autre part un avantage qui grandira chaque année en conservant à la maison du grand Papineau, ce caractère de musée national qu’il n’a pas encore perdu.

Il ne viendrait jamais à l’idée des honorables Taschereau et Béique de faire de la maison de Wilfrid Laurier à Arthabaska, un chalet de golf, un rendez-vous de touristes, bref, un établissement commercial.

Alors pourquoi laisseraient-ils la seigneuriale demeure de Montebello devenir un établissement exclusif de récréations pour les Américains et quelques riches citoyens de la province ?

fairmont chateau montebello

Fairmont Château Montebello en hiver. Photo : © tourismeoutaouais.com.

Pour en apprendre plus :

2 Comments

  1. Lise De Gagné dit :

    Bonjour,

    Nous aurons des visiteurs de France vers la fin septembre et aimerions passer prendre l’appéro chez vous est-ce possible?

    Merci de nous répondre.

    Lise De Gagné

  2. Roger Tétreault dit :

    J’aimerais obtenir 3ou 4 photo de l’exterieur du Château pour fin de design et construction d’un condominium pour les oiseaux ,
    Jài fais le Château Frontenac et le parlement d’ Ottawa
    Mon prochain projet serais le Château Montebello
    Merci Roger

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *