Oubliez le boulot !

Voyage à Trois-Rivières

Voyage à Trois-Rivières

Destinations touristiques au Québec : Voyage à Trois-Rivières

Trois-Rivières fut fondée en 1634, même si des postes de traite des fourrures et une mission évangélique s’y trouvaient depuis le début du siècle. Aujourd’hui, Trois-Rivières est reconnue pour la richesse de son patrimoine historique, culturel et naturel. La ville organise plusieurs festivals, carnavals et concerts.

Mentionnons à titre d’exemple, l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières qui est très connu dans le monde musical du Québec.

Parmi les attraits de Trois-Rivières, on peut citer les musées et centres d’interprétation, l’International de l’art vocal, le Festival international de la poésie, le Festival des amuseurs publics, le Grand Prix de Trois-Rivières et le Festival du cirque contemporain.

Un magnifique parc fluvial classé Réserve mondiale de la biosphère, incluant une marina et une plage publique a été aménagé sur l’île Saint-Quentin.

Des cabane à sucre, des galeries d’art privées et publiques, la promenade la poésie, un parcours qui permet de découvrir, à travers les rues du centre-ville, des extrait d’œuvres poétiques, en bref, les attraits de la ville de Trois-Rivières, une des premières villes du Canada, sont de nature très variée.

Delta du Saint-Maurice

Un delta est une construction complexe. Il est le fruit de la rencontre de deux cours d’eau ou d’un cours d’eau et de la mer. L’affluent, obligé de ralentir sa course, perd de son pouvoir de transport. Il dépose alors des alluvions de part et d’autre des chenaux qu’il perce pour rejoindre le cours d’eau principal ou la mer. Il en résulte une forme qui ressemble à la lettre grecque Δ, d’où le nom de delta.

Trois-Rivières est l’expression tangible d’un tel phénomène. En arrivant au Saint-Laurent, le Saint-Maurice se divise en différents bras qui enserrent des îles et îlots. Les gens en ont retenu qu’il a formé « trois rivières ». Relions Relations des Jésuites, de Paul Le Jeune en 1635 : « Les François ont nommé ce lieu les Trois Rivières, pour ce qu’il sort des terres un assez beau fleuve, qui se vient dégorger dans la grande Rivière de Sainct Laurens par trois principales embouchures, causées par plusieurs petites isles, qui se rencontrent à l’enttrée de ce fleuve, nommé des Sauvages Metaberoutin.

On aura compris que la Métabéroutin, c’était le Saint-Maurice, et que la « grande rivière », c’est le Saint-Laurent.

De même, sur la rive sud, presque en face, la rivière Yamaska dessine un delta en atteignant le fleuve à l’entrée du lac Saint-Pierre. Sis près de l’embouchure, la baie de Lavallière, qui est plutôt un marais, constitue un habitat très riche, notamment pour les ouaouarons et autres amphibiens.

Île Saint-Quentin

Faisant partie du groupe du groupe d’îles autrefois appelé Île des Chenaux, l’île Saint-Quentin est située à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice, cet important tributaire du Saint-Laurent. Ces îles, d’origine deltaïque, représentent la phase terminale d’un plus vaste delta comprenant les platons de Trois-Rivières et une bonne partie des rives du cour inférieur du Saint-Maurice.

Jacques Cartier fut le premier Français à explorer l’embouchure de ce cours d’eau. En effet, le 7 octobre 1535, il planta sur l’île Saint-Quentin sa troisième croix. De par leur positions, ces îles ont contribué à la désignation Trois-Rivières, donnée d’abord à la rivière puis à la ville implantée au sud et, enfin, à son embouchure.

De son côte, Champlain parle de ces îles dans ses récits de voyages, mais sans les nommer. Connue sous plusieurs appellations, Saint-Quentin porte le nom de Quentin Moral de Saint-Quentin, lieutenant du roi un temps, qui avait épousé Marie Marguerie en 1652. Celle-ci avait hérité de son père, François Margerie, des droits acquis sur l’île l’année de son mariage. Cependant, à cette époque et jusqu’à récemment, l’île fut plutôt désignée sous le nom d’île aux Cochons ou Commune aux Cochons comme l’attestent, par exemple, les cartes de Bouchette (1815 et de Bayfield (1848). Le nom Saint-Quentin paraît sur la carte topographique de Trois-Rivières en 1931.

En raison de sa position à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice, elle aurait également été appelée l’île du Milieu. Par ailleurs, d’après des actes notariés, elle avait reçu l’appellation d’Île de la Trinité, sans doute parce qu’elle forme un groupe de trois îles importantes avec les îles Saint-Christophe et la Poterie. Elle aurait été connue à un certain moment comme l’île Maillet, du nom d’un de ses propriétaires, puis comme l’île du Grand Mesnil.

L’île Saint-Quintin appartient aujourd’hui à Trois-Rivières et on y a aménagé un parc où se trouve le port de plaisance de la municipalité.

Parc de la Cathédrale de Trois-Rivières

Parc de la Cathédrale de l’Assomption de Trois-Rivières. Photo : GrandQuebec.com.

Piano à Trois-Rivières

Piano public en face du Musée québécois de culture populaire. Photo : GrandQuebec.com.

Rue de la Cathédrale

Rue de la Cathédrale. Photo : GrandQuebec.com.

rue Hart

Rue Hart. Photo : GrandQuebec.com.

Urbania

Urbania, l’hôtel, resto, lounge sur le boulevard Gene H. Kruger à Trois-Rivères. Photographie de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *