Oubliez le boulot !

Escapade à St-Faustin-Lac-Carré

Escapade à St-Faustin-Lac-Carré

Destinations touristiques au Québec : Escapade à Saint-Faustin-Lac-Carré

Le territoire de Saint-Faustin-Lac-Carré ressemble à une mer de lacs et de montagnes et son sommet le plus haut culmine à 557 mètres.

Durant l’été, trois terrains de golf déploient leurs verts: parcours de 9 trous et parcours de 18 trous à Mountain Acres, parcours de 18 trous Royal Laurentien.

Au CTEL, centre d’interprétation de la nature, pas moins de 35 kilomètres de sentiers invitent à profiter de beautés grandeur nature. Le Parc linéaire du P’tit train du nord traverse le territoire de la municipalité. En hiver, ça n’est pas la neige qui manque pour skier au Mont-Blanc. Pour les amateurs de plein air, trois patinoires y sont aménagées.

Située précisément à Saint-Faustin-Lac-Carré, la station de ski Mont-Blanc, d’une dénivellation de 300 mètres, possède une quarantaine de pistes.

En plus des beautés de la nature, Saint-Faustin-Lac-Carré cultive celles de la culture, à la Maison des Arts comme à la Bibliothèque du Lac.

Des églises e Sainte-Jeanne-d’Arc, construite entre 1943 et 1963 et Saint-Faustin (construite en 1894 et décorée en 1908 par Toussaint-Xénophon Renaud) méritent, elles aussi, une visite. Une cabane à sucre peut accueillir jusqu’à 250 invités.

Notons que la charmante Ville de Mont-Tremblant n’est qu’à 5 minutes et le populaire Parc aquatique Mont Saint-Sauveur se trouve à seulement 25 minutes au sud de Saint-Faustin.

Vous y trouverez l’hébergement pour toutes les bourses, particulièrement au village de Mont-Blanc, au pied de la montagne et en bordure du lac. Au fait, Mont Blanc est l’une des destinations les plus prisées de la région de Mont Tremblant.

Pour accéder à Saint-Faustin-Lac-Carré, il faut emprunter la route 117 ou l’Autoroute des Laurentides (15).

Historique de Saint-Faustin

Caractérisée par le grand nombre de lacs qui parsèment son territoire, tels les lacs Sauvage, Nantel, Cornu, du Cordon, la localité de Saint-Faustin prend place dans la région des Laurentides, à 22 km à l’ouest de Sainte-Agathe-des-Monts, voisine de Lac-Carré et d’Ivry-sur-le-Lac, zone de villégiature privilégiée de ce coin de pays. Le siège de la MRC des Laurentides a été implanté à cet endroit. Vers 1869, le célèbre curé Labelle incite un groupe de colons à défricher un espace d’abord connu, jusqu’en 1879, sous le nom de La Ripousse, appellation parfois également orthographiée Repousse, qui marque que les premiers habitants avaient dû se regrouper au-delà de trois élévations rapprochées passablement abruptes, qui les avaient repoussés plus loin. Si la paroisse de Saint-Faustin a été fondée dès 1878 et le bureau de poste homonyme ouvert l’année suivante, il faudra atteindre jusqu’en 1917 pour qu’elle soit érigée canoniquement et jusqu’en 1957 pour que la municipalité de Saint-Faustin-Sud voit enfin le jour. Cette dernière recevra sa dénomination actuelle trois ans plus tard. Les Faustinois doivent leur appellation collective à saint Faustin, martyrisé le même jour que son frère, Jovite, vers 120, à Brescia, sous l’empereur Hadrien. Comme la paroisse voisine à l’ouest portait le nom de Saint-Jovite, Saint-Faustin s’est tout naturellement imposé. Une importante station piscicole, qui a ouvert ses portes en 1932, propriété du gouvernement québécois, a pour vocation l’élevage de l’omble de fontaine.

Historique de Lac-Carré

Envisagée du point de vue de sa superficie, 2,5 kilomètres carrés, cette localité est considérée comme l’une des plus petites de la région administrative des Laurentides, ce qui ne l’empêche pas d’attirer un nombre significatif de villégiateurs chaque année, grâce à un somptueux décor de montagnes et à la présence du lac Carré sur la rive nord duquel elle a été établie. Enclavée entre Lac-Supérieur et Saint-Faustin, près de Saint-Jovite, cette entité remonte officiellement à 1922 avec la création de la municipalité de Saint-Faustin-Station qui a reçu ce nom en raison de la proximité de Saint-Jovite et de Saint-Faustin, pendant géographique de la parenté des saints Faustin et Jovite, frères dans la vie. L’élément Station souligne la présence du chemin de fer qui a joué un rôle non négligeable dans le développement des Pays-d’en-Haut ainsi que la construction d’une gare à cet endroit. Par ailleurs, Saint-Faustin-Station a elle-même été détachée du territoire de la paroisse de Saint-Faustin dont le nom remonte au moins à 1878. La modification de cette dénomination en Lac-Carré, dont on a tiré le gentilé Lac-Carréen, survenue en 1947, a permis, d’une part, la mise en valeur de cette importante ressources aquatique et, d’autre part, la consécration d’un usage de plus en plus répandu. Il s’agit d’un nom descriptif qui souligne la vague forme d’un losange, sorte de carré comprimé, que présente le lac observé des airs. L’identification du bureau de poste a connu une mutation analogue à celle de la municipalité, passant dd Saint-Faustin-Station (1900) à Lac-Carré (1946).

Saint-Faustin

St-Faustin Lac Carré. Photographie libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *