Accueil

Destination Lavaltrie

Destination Lavaltrie

Destination touristique : ville de Lavaltrie

La ville de Lavaltrie, située tout près de Montréal, est traversée par le Chemin du Roy (la route 138), dont la section la plus élevée au-dessus du niveau de mer se trouve précisément à Lavaltrie.

La ville est connue pour ses maisons victoriennes, ses parcs et ses galeries d’art. D’ailleurs, une vie culturelle intense la caractérise.

Parmi les attraits touristiques les plus intéressants de la ville, on compte le quai de Lavaltrie, à partir duquel on peut admirer la magnifique vue qui s’ouvre sur le fleuve Saint-Laurent. Pendant plus de deux siècles, ce quai historique a servi d’étape au transit des voyageurs qui montaient ou descendaient le long du Saint-Laurent. C’est également à cet endroit que la flotte anglaise fut vaincue par les Américains qui tentaient d’envahir le Canada en 1775.

À propos des espaces forestiers, citons le vaste Parc Gérard Lavallée, situé en bordure du Saint-Laurent où des aires de pique-niques sont aménagées, ainsi que des aires de jeux pour les enfants. Ce parc est un lieu de repos très apprécié des voyageurs qui empruntent le Chemin du Roy.

La forêt du Boisé, située au cœur de la ville, est parsemée de nombreux sentiers pédestres et de pistes cyclables. Des panneaux d’information et d’interprétation permettent d’identifier les différentes espèces végétales et animales présentes tout au long du parcours.

En hiver, Lavaltrie devient l’une des localités les plus connues pour la pêche blanche : un grand nombre de cabanes de bois sont installées sur la glace du fleuve par des pêcheurs qui viennent de Montréal et des villes avoisinantes.

À proximité de la ville, on retrouve des pourvoiries, des circuits de randonnée pédestre, des pistes de motoneige et de véhicules tout-terrain.

L’église de Lavaltrie, érigée en 1869 près du Saint-Laurent, mérite une visite.

N’oublions pas le Carnaval d’hiver de Lavaltrie et le Salon annuel des Artisans qui réunit des dizaines d’artistes depuis le début des années 1990.

Remarquons finalement que le Club de golf Le Bois Vert à neuf trous compte parmi les plus beaux parcours du Québec. Ce terrain de golf est ouvert au public et offre également des cartes pour en devenir membre.

Paroisse de Saint-Antoine-de-Lavaltrie

Paroisse mère de Lavaltrie – détachée en 1926, – qui occupe une modeste partie de son territoire, Saint-Antoine-de-Lavaltrie se situe tout près de Saint-Sulpice, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Saint-Gabriel-de-Brandon et à une vingtaine de kilomètres au sud de Joliette, dans Lanaudière. À l’instar de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup, ce sont des Récollets qui comme premiers desservants de la paroisse de Saint-Antoine de La Valtrie – forme qui figure aussi dans le Code municipale de 1871 – fondée en 1716 et érigée canoniquement en 1831, ont attribué la dénomination Saint-Antoine, en vertu de leur grande dévotion entretenue à l’endroit de saint Antoine de Padoue (1195-1231), patron des objets perdus.
L’élément spécifique Lavaltrie rappelle le sieur de Lavaltrie ou Lavalterye, Séraphin Margane (1644-1699), à qui Talon concède la seigneurie de ce nom en 1672. Il était arrivé au Québec en 1665, comme lieutenant au régiment de Carignan-Salières. Sa veuve, Louise Bissot, concédera, en 1700, une terre à Jean Riel, dit L’Irlande ou Lirlande, l’ancêtre du célèbre Métis Louis Riel. Sur le plan municipal, on assiste, en 1845, à la création de la municipalité de la paroisse de Lavaltrie, laquelle est abolie en 1847 et rattachée au territoire de la municipalité du comté de Berthier. Elle sera rétablie en 1855 sous le nom de Saint-Antoine-de-Lavaltrie.

Vue aérienne de la ville de Lavaltree. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *