Îles-de-la-Madeleine

Voyage aux Îles-de-la-Madeleine

Voyage aux Îles-de-la-Madeleine

Les Îles-de-la-Madeleine : Un rêve réalisable

Sitôt débarqué en ces terres au large du pays, à mi-chemin entre l’infini et la terre ferme, les gens du continent sentent qu’ils vont réaliser un rêve longtemps caressé : vivre en liberté au rythme des insulaires dans les îles fascinantes semées de havres secrets et de coins perdus avec la mer à perte d’horizon.

L’archipel des Îles-de-la-Madeleine est formé d’une douzaine d’îles, d’îlots et de rochers. Les plus grandes sont habitées et reliées entre elles par de longs lacets de sable. Havre-Aubert, Cap-aux-Meules. Havre-aux-Maisons. Grande-Entrée, Grosse-Ile, l’île de l’Est et l’île d’Entrée réservent à ses visiteurs de multiples sur-prises à nulles autres pareilles. Le climat de type maritime, les plages de sable blanc réputées les plus belles du continent, les maisons aux couleurs de bateaux et disposées comme des dés jetés du ciel et la langue authentique, si mélodieuse, des Madelinots.

La table madelinienne est l’une des plus délicieuses et des plus originales du Québec. Il ne faut pas manquer de savourer le « pot-en-pot» (délicieuse préparation de fruits de mer, cuite dans une sauce enrobée de pâte brisée), le croque-monsieur aux fruits de mer, la bouillabaisse, la quiche de chanterelles et de crabe, la viande de phoque préparée de façon bourguignonne ou en brochette, etc. En saison, c’est le temps de se régaler d’homard frais…

Aux Îles-de-la-Madeleine, quatre magnifiques aires, situées dans un environnement unique et à proximité de belles plages sablonneuses, sont à la disposition de l’habitué du camping. Ce chapelet de petites îles demeure pour plusieurs espèces d’oiseaux terrestres et aquatiques, le refuge souhaité. Même isolées, les Iles demeurent facilement accessibles.

Attraits particuliers :

  • Les « boucaneries » : pittoresques fumoirs à hareng (visite en juin et juillet)
  • Pêche et excursions en mer depuis Cap-aux-Meules, chaque jour de beau temps
  • Le Centre nautique de l’Istorlet, école pour croisières et dériveurs, à Baie de Bassin
  • Le musée de la Mer de Havre-Aubert
  • L’église de La Vernière, l’un des plus imposants temples de bois encore existants
  • L’éolienne de l’Île du Havre-aux-Maisons
  • L’usine de transformation du hareng, du homard ou de la morue, selon la saison
  • Le Rocher-aux-Oiseaux et son unique habitant, le gardien du phare.

Activités à surveiller :

  • Théâtre d’été : Au Vieux Treuil (Havre-Aubert)
  • Festival du homard, à l’île de la Grande Entrée
  • Festival du pêcheur en juillet.
  • Festival des fruits de mer (en juillet)
  • Festival du crabe (Havre-Aubert).
Célèbres dunes des Îles-de-la-Madeleine, destination touristique par excellence pour les mordus des promenades. Photo de Nina Boer.
Célèbres dunes des Îles-de-la-Madeleine, destination touristique par excellence pour les mordus des promenades. Photo de Nina Boer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *