Oubliez le boulot !

Voyage à Cowansville

Voyage à Cowansville

Destinations touristiques : Cowansville touristique

Cowansville, localité à proximité de Montréal, séduit par son architecture ancienne, son respect du patrimoine, ses arbres majestueux, son goût pour la musique et le théâtre, ses tables uniques, ses gîtes aménagés dans des immeubles patrimoniaux.

La ville se trouve sur le trajet touristique du Chemin des Cantons, la plus longue route signalisée mettant en valeur le patrimoine historique, dont les manifestations sont nombreuses à Cowansville. Un festival de musique, un grand nombre de concerts et de fêtes, dont Musique en Vue s’y tiennent tous les étés.

Une partie de la richesse du patrimoine de la ville se trouve dans la Maison Bruck, une maison historique qui présente une belle collection d’œuvres. Cependant, un circuit patrimonial a été créé et aménagé à Cowansville qu’on peut parcourir en carriole, en vélo ou à pied. Ce circuit a été créé grâce aux efforts de la Société d’histoire de Cowansville. Notons qu’au coin des rues Sud et Principale, une œuvre murale célèbre et identifie visuellement de façon artistique une partie historique de la ville.

Côté nature, les opportunités pour les vacanciers sont également nombreuses. On peut pratiquer le canot, le kayak ou le pédalo dans un environnement sans bateaux à moteur sur la rivière de Yamaska et dans le lac Davignon, ceinturé aussi par une piste cyclable Une plage municipale et un site récréo-touristique, où on peut jouer au volley-ball, à la balle, au tennis, au mini-golf ou s’entraîner au skatepark (ou planchodrome). La pêche dans la rivière et dans cinq lacs locaux, la randonnée, le camping et plusieurs autres activités y sont à l’honneur.

La route des vins et celle de la vallée de Dunham passent aussi par Cowansville.

D’ailleurs, Cowansville compte des terrains de golf dans un rayon de moins d’une demi-heure. L’hiver, on peut profiter d’une demi-douzaine  de stations de ski alpin, situées dans les environs.

Cowansville

La ville de Cowansville, au centre de la région de la Haute-Yamaska, sur les berges de la rivière Yamaska, trône entre Granby et Dunham, à peu de distance de la frontière américaine, depuis 1876, avec le statut de municipalité de village modifié en celui de ville de 1931. Toutefois, les lieux ont tour à tour porté les noms de Nelsonville et de Churchville, avant de recevoir leur appellation présente. À l’origine, on dénommait le village Nelsonville en l’honneur de lord Horatio Nelson (1758-1805), amiral, héros de Trafalgar. Ce nom a eu cours entre 1805 et 1845 surtout.

Un militaire originaire du comté de Dutchess (État de New York), établi sur le territoire à la fin du XVIIIe, le capitaine Jacob Ruiter, lui avait attribué cette appellation en raison de son enthousiaste admiration pour le foudre de guerre britannique. Considéré comme le premier pionnier en 1798, il faisait construire un moulin à farine en 1800. Entre 1831 et 1841 le nom de Churchville, désignation du bureau de poste, s’est étendu au village et rappelait un marchand de l’endroit, John Church. Or, une sérieuse confusion postale, entraîner par la proximité du nom primitif des lieux, Nelsonville, toujours en usage, avec celui de la localité de Nelson en Ontario, a provoqué la modification dénominative de la localité. D’abord attribuée au bureau de poste ouvert en 1841, l’appellation de Cowansville devait être adoptée officiellement pour l’entité municipale dans le troisième quart du XIXe siècle. Elle honore un ancien marchand local, l’Écossais Peter Cowan, né en 1818, et qui a été un temps shérif du district de Bedford. Il s’installe là avec son frère Andrew en 1836 et remplira la fonction de premier maître de poste.

En 1964, Cowansville annexait la municipalité du village de Sweetsburg (1875), dont le nom rappelait un des premiers habitants, Gardner Sweet. Un bureau de poste (1854-1866) et une paroisse, Sainte-Rose-de-Lima-de-Sweetsburg (1876), ont également immortalisé le patronyme. Le Cowansvillois habitent une ville industrielle et prospère, notamment dans la confection de meubles et de chaussures ainsi que dans le domaine de la soie artificielle, de l’industrie textile et du plastique.

Cowansivlle

Bécane Verte. Image libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *