Oubliez le boulot !

Voyage à Chibougamau

Voyage à Chibougamau

Destinations touristiques au Québec : Voyage à Chibougamau

La ville de Chibougamau s’intègre à la région administrative du Nord-du-Québec, vaste territoire qui s’étend jusqu’à la baie d’Ungava et au détroit d’Hudson en recouvrant près de 60% du territoire du Québec.

Chibougamau est située à 200 kilomètres au nord-ouest du lac Saint-Jean.

Le territoire de la municipalité comprend le lac aux Dorés et le lac Chibougamau. Tous ces plans d’eau, ainsi que de nombreux petits lacs et autres rivières, constituent des endroits idéaux pour la pêche d’été et pour la pêche blanche.

Par ailleurs, les lacs Mistassini et Albanel se trouvent à proximité.

À Chibougamau la neige enrobe les paysages grandioses d’une couche d’or blanc appréciée par les amateurs de sports hivernaux. En effet, on y trouve des sentiers d’une qualité supérieure, de grands espaces vierges et plusieurs centres d’intérêt que témoignent de la culture jamesienne et de l’histoire de ces lieux.

Parmi les attraits de Chibougamau, on peut recommander :

  • Les sites géomorphologiques, témoins du passage des glaciers, qui sont les formations rocheuses les plus anciennes de la planète. Ces sites se trouvent dans le parc Allard et dans le parc du Souvenir;
  • le Centre indien cri de Chibougamau qui propose de multiples services (médicaux entre autres). On peut voir de nombreux objets qui y sont exposés. Au deuxième étage, les visiteurs peuvent acheter bijoux, vêtements et souvenirs confectionnés par des artisans cris;
  • le très beau Parc Obalski avec ses sentiers pédestres, cyclables, pour la raquette et pour le ski de fond. On peut faire le tour du lac Gilman et taquiner le poisson (les poissons du lac Gilman sont de charmants animaux qui ne demandent qu’à s’amuser…). Des sentiers mènent à des points de vue extraordinaires sur le lac aux Dorés, le lac Chibougamau et sur l’ensemble de la région;
  • le Club de golf Chibougamau-Chapais qui avec ses 9 trous, ses 3 lacs naturels et ses immenses greens, constitue un magnifique décor en harmonie avec la forêt boréale;
  • la plage de Chibougamau, ouverte de fin juin à la mi-août, qui est située sur la rive ouest du lac Gilman, en bordure de la ville. Cette plage propose des locations de pédalos, de canots et de kayaks, des filets de volleyball, des tables de pique-nique, etc.;
  • le planétarium Quasar qui est un prototype unique au Québec, sinon au monde. On peut y observer des effets spéciaux particuliers et les constellations du ciel nordique. Ce mini-planétarium est installé à la Bibliothèque municipale. Le Club d’astronomie de Chibougamau possède aussi un observatoire situé sur une péninsule du lac aux Dorés;
  • l’excursion Découvrez Chibougamau en hélicoptère, avec des forfaits de 6 ou de 12 minutes par groupe de 5 personnes maximum, ou des trajets vers le lac Chibougamau, le lac aux Dorés, le mont Chalco avec son centre de ski, le mont Bourbeau, ancien site du radar, et le mont Berrigan;
  • l’équitation dans le Rancho-vallée, situé à 6 km de Chibougamau, sur la route 167 (ouvert pour l’équitation de mai à décembre). Le Rancho-vallée fait également l’élevage de chevaux pur sang utilisés par la Gendarmerie royale du Canada. La visite guidée des lieux est gratuite;
  • des promenades proposées par Alaskan du Nord avec des superbes chiens Alaskan et des attelages, pour d’inoubliables randonnées en traîneau à chiens ou en ski-joring (se faire tirer en skis plutôt qu’en traîneau). Il y a trois sentiers de 7, 14 et 35 kilomètres, avec des forfaits incluant souper, coucher et petit déjeuner.

Lac Relique

Le lieu-dit de Lac-Relique s’étend sur la rive nord de ce plan d’eau du canton de La Roncière, dans le Nord-du-Québec et est situé à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Chibougamau. Ce lac se jette au sud dans la baie Tush du lac Wachigabau qui est un élargissement de la rivière Opawica. Le géologue G. Shaw a proposé ce nom en 1938 parce qu’on a trouvé, sur la rive nord du lac, des artefacts amérindiens, essentiellement des couteaux en pierre, reliques ou vestiges d’une époque très lointaine. Variantes : Lac Harvey, Lac Rapide.

Canton de Lucière

Le canton de Lucière, situé dans la région administrative du Nord-du-Québec, se retrouve à 75 km au nord-ouest de Chibougamau. Les lacs Harnois et Ruth baignent ce territoire que traversent la rivière Omo et le ruisseau Naomi. Désigné en 1955, il évoque Dominique de La Motte de Lucière (1636-1700), arrivé en Nouvelle-France en 1678 avec Robert Cavelier de La Salle, Nommé, en 1678, commandant du fort Conti, sur la rivière Niagara, il obtient, en 1683, la seigneurie de La Lussaudière, initialement concédée, en 1672, à Pierre Dorfeuille de La Lussodière. Lorsque La Salle quitte le pays, en 1683, il est grandement endetté à l’endroit de Lucière qui, incapable de conserver sa seigneurie et de la mettre en valeur, finira ses jours dans la plus grande misère. Le poste de commandant suppléant des fermes du Roi à Montréal, qu’on lui offrit quelques mois avant son décès, arriva trop tard.

Île Lorenzo

Cet anthroponyme désigne l’une des nombreuses îles émergeant des eaux du lac Chibougamau et relevant de la municipalité de Baie-James, dans le Nord-du-Québec. Comptant une superficie de 1 km carré, cette étendue de terre avoisine des îles ont été attribués lors de l,expédition organisée par la Commission minière de Chibougamau en 1910, laquelle devait évaluer les richesses minières de la région. L’île Lorenzo doit probablement son nom à Lorenzo Sioui, l’un des canotiers de l’expédition, originaire de Wendake (Village-des-Hurons) près de Loretteville.

Canton de Queylus

Traversé en entier par la route et la voie ferrée reliant Roberval et Chibougamau, le canton de Queylus, désigné peu avant 1920, est situé au sud du lac Chibougamau dont les baies arrosent le territoire. Gabriel Thubières de Levy de Queylus (1612-1677), prêtre sulpicien et membre de la Société de Notre-Dame-de-Montréal, arrive en Nouvelle-France en juillet 1657 pour exercer la fonction de grand vicaire de l’archevêque de Rouen. Cette nomination, qui n’était pas agréable aux Jésuites, créa quelques difficultés lorsque monseigneur de Laval arriva à Québec en 1659 avec le titre de vicaire apostolique. Aussi M. de Queylus fut-il rappelé en France en 1661. En 1668, ce sulpicien revint à Montréal à titre de supérieur du Séminaire de Saint-Sulpice, qu’il avait fondé lors de son premier séjour. Il rentra définitivement en France en 1671.

Lac Njaw

Le lac Njaw, dont la forme rappelle sensiblement celle d’un Y, se trouve dans le canton de Guyart, à environ 75 km au sud-ouest de Chibougamau. Orientées nord-sud, les deux parties supérieures de Y sont d’une largeur identique. Ce nom fut attribué au lac en 1960. La grande pointe qui s’avance dans ses eaux et sépare les deux bras a justifié sa dénomination. Njaw était présenté à l’époque comme la forme correcte du mot montagnais signifiant « pointe qui s’avance dans l’eau ». Ce mot serait plutôt orthographié « neiau » aujourd’hui.

Chibougamau

Centre-ville de Chibougamau. Photographie par Vintotal

Et bien d’autres attraits dont parle notre site Web:

3 Comments

  1. Marianne

    2017/12/24 at 1:27

    Bonjour , j’ai amene ma famile Australienne au Quebec et j’aimerais savoir si vous offrez des tours en chiens de traineaux entre Le 2 et Le 4 janvier. J’ai 6 enfants, svp faites moi savoir. Marianne

  2. Délia Girard

    2019/02/16 at 3:20

    Il faudrait faire une mise à jour. Le Centre d’intérêt minier est fermé depuis une dizaine d’année et Alaskan du nord n’existe plus non plus.

    • admin

      2019/02/17 at 1:21

      Bonjour Mme Girard, on a mis le texte à jour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *