Oubliez le boulot !

Centre de villégiature Mont-Tremblant

Centre de villégiature Mont-Tremblant

Centre de villégiature Tremblant

À peine arrivé, on sent qu’on est dans un endroit hors de l’ordinaire. Au cœur du village piétonnier, les surprises sont à chaque détour : boutiques, terrasses, festivités, plages, golfs, pour savourer l’été.

L’été venu, la montagne se transforme en un vaste terrain de jeu. Des sensations fortes que vous procurent la luge alpine ou l’escalade, aux moments inoubliables que vous vivrez à vélo et en famille sur le minigolf, votre seule préoccupation sera de vous amuser.

Ski et planche à neige, raquette, glissade sur tubes, la randonnée en carriole, l’escalade de glace, l’équitation hivernale, célébrations pour découvrir le meilleur de l’été.

En toute saison, la légendaire vie nocturne contribue à faire de Tremblant une destination vacances qu’on vit à plein. Les spas et massages sont évidemment disponibles en tout temps, pour relaxer après une journée remplie d’activités, ainsi que des survols panoramiques en hélicoptère.

On peut y vivre l’expérience ultime de la glisse au Québec. Du haut de ses 875 mètres, Tremblant offre une centaine de pistes de tous les calibres et deux parcs à neige répartis sur quatre versants. L`École sur Neige propose des moniteurs passionnés qui optimiseront vos performances. Au-delà des sports de glisse, des aventures excitantes et des activités de détente vous attendent : traîneaux à chien, patinage, randonnées en motoneige, ski de fond, observation de chevreuils, compétition, musique, spas et massages et bien plus.

Vous pouvez découvrir la montagne et le plus grand parc national au Québec grâce aux sentiers de randonnée de tous les niveaux. En prenant la télécabine panoramique jusqu’au sommet, l’on y retrouve une tour d’observation 360 haute de douze mètres, des spectacles d’oiseaux de proie, et bien plus. Et à quelque pas de la montagne se trouve le lac Tremblant, où tous les sports nautiques sont à l’honneur.

Le Centre d’activités Tremblant, situé au cœur de l’action sur la place Saint-Bernard à Tremblant, est la référence pour réserver toutes vos aventures : rafting, équitation, pêche, canot, escalade, parcours Acrobranche et beaucoup plus sont au rendez-vous.

Quant aux amateurs de golf, ils seront également bien servis. Le Diable et Le Géant, un parcours offrant des plateaux sculptés à flanc de montagne, offrent une démesure à votre mesure. Des événements estivaux permettront de vous éclater : Le Festival international de blues de Tremblant, les Rythmes Tremblant, le Festival du film de Tremblant, la Féerie musicale de Tremblant

Le Circuit de course automobile ouvert depuis 1964, accueille diverses compétitions automobiles telles que courses d’endurance, courses de voitures historiques « Le Sommet des Légendes », courses de voitures Ferrari « Festival Ferrari », ainsi que courses de motos et de clubs automobiles. Le Circuit Mont-Tremblant est aussi l’hôte de la célèbre École de Pilotage Jim Russell qui compte, par ses gradués, un membre de la célèbre famille Villeneuve.

À maintes reprises, Tremblant a été voté Centre de Villégiature #1 de l’Est de l’Amérique du Nord, selon SKI Magazine.

À Tremblant, vous serez à court d’énergie avant d’être à court d’idées, mais la nuit venue, les établissements hôteliers procureront un repos bien mérité.

Via ferrata du Mont-Tremblant

La via ferrata du Parc national du Mont-Tremblant est un beau circuit d’escalade et la cinquième au Québec.

Pourquoi aime-t-on tant la station touristique du Mont-Tremblant, au Québec ? Peut-être pour ses ruelles sinueuses, bordées de cafés, qui rappellent celles de la ville de Québec ?

Oui, bien sûr, mais la raison la plus récente d’éprouver un coup de cœur se trouve tout près de là, au Parc national du Mont-Tremblant, maintenant doté d’un système d’escalade grandiose, de style européen, appelé via ferrata.

Ce circuit, dont le nom italien veut dire « voie ferrée » en italien, est composé de câbles et d’échelles d’acier fixes. C’est le cinquième au Québec. Ailleurs au Canada, il n’en existe que deux autres, l’un à Whistler et l’autre dans les Bugaboos, en Colombie-Britannique.

Pic Johannsen

Le sommet le plus élevé du mont Tremblant, qui culmine à 968 m d’altitude dans la municipalité de la paroisse de Saint-Jovite, ç été ainsi dénommé en 1935 par souligner l’engagement exceptionnel de Herman Smith Johannsen (1875-1987) dans la promotion du ski.

Surnommé Jackrabbit, ce skieur unique en son genre est né à Horten, en Norvège. Ingénieur, il travaille aux États-Unis et ouvre un bureau à Montréal vers 1910. Au sortir de la Première Guerre mondiale, Johannsen anime de nombreuses randonnées à ski dans la région des Laurentides, qui apprivoise alors ce nouveau sport. Établi à Shawbirdge, il explore les vallées du bassin de la rivière du Diable et organise en 1928 le premier slalom du Canada, au mont Tremblant. En 1932, il entreprend avec une équipe le traçage de la piste Feuille-d’Érable (alors Maple Leaf), parallèle sur 128 km à la voie ferrée qu’emprunte le « p’tit train du Nord », soit entre Shabridge et Labelle.

C’est également Jackrabbit qui dirige, dans les années 1930, avec Harry Pangman, l’aménagement des pistes du mont Tremblant pour le compte de la compagnie The Atlas Construction Company Limited. C’est à la suggestion de A. Sidney Dawes de cette compagnie que leurs noms ont été accolés aux plus hauts pics de cette montagne célèbre pour ses installations de ski et ses compétitions internationales. Toute sa vie, Johannsen a oeuvré pour le ski, influençant même certains Amérindiens, qui ont ajouté les skis aux raquettes dans leur équipement de trappe hivernale. Centenaire, il continuait la pratique quotidienne du ski de randonnée, auquel il attribuait sa longévité. Une piste reliant Sainte-Marguerite et Shawbridge porte également son nom.

tremblant

Le village. Photo : © Lucie Dumalo.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *