Oubliez le boulot !

Voyage à Rivière-Rouge

Voyage à Rivière-Rouge

Destinations touristiques au Québec : Voyage à Rivière-Rouge

Situé au cœur même de la gare patrimoniale de L’Annonciation, construite en 1903, le Centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge offre au public des expositions d’arts visuels (peinture, dessin, photo, etc.), de même que des prestations multimédias et des conférences.

Dans le secteur de L’Annonciation, le Centre sportif et culturel de la vallée de la Rouge, communément appelé « l’aréna » offre ses services. Il s’agit d’une patinoire intérieure. Le complexe possède d’ailleurs trois salles qui peuvent être louées pour différents usages.

L’Ascension est un secteur situé au nord de Rivière-Rouge. Villégiateurs, chasseurs et pêcheurs renouèrent avec la nature dans ce décor d’une grande beauté, serpenté par la rivière Rouge dont deux accès publics sont maintenant aménagés, ce qui offre un parcours familial de 13 kilomètres aux canotiers et kayakistes. Piste fédérée pour les motoneigistes qui peuvent se rendre aux chutes du lac Currières et à la Tour d’Hydro-Québec pour profiter d’une vue panoramique. C’est l’accès à la ZEC de la Maison-de-Pierre, magnifique territoire de pêche et de chasse et les sentiers pour les quadistes y sont aménagés. C’est également l’accès à la Réserve Rouge-Matawin qui offre de nombreuses activités de plein air.

Le centre de camping du village-relais Sainte-Véronique est un camping municipal qui propose le camping sauvage ou l’hébergement en roulotte.

La région de Rivière-Rouge est riche en cours d’eau. Outre la rivière du même nom, on y dénombre la rivière Nominingue, le réservoir de Kiamika et des centaines de lacs, dont Tibériade, Lanthier, Cloche, Malo, Lacoste, aux Bois-Francs, Paquet, Jaune, Castor, Boileau…

Plusieurs pourvoiries de chasse et pêche se retrouvent dans le voisinage de la ville. On peut y chasser l’orignal, cerf de Virginie, ours, loup, gelinotte huppée, tétras des savanes, bernache, canard et lièvre. Les mordus de la pêche seront comblés avec des pris de la truite mouchetée, doré jaune, brochet, corégone, touladi, ouananiche, perchaude et barbotte.

Ouvert en 1978, le Club les 6 cantons propose des sentiers de ski de fond, de raquette et de marche, ainsi que des lieux d’hébergement en forêt accessibles. Le club possède un réseau aménagé sur deux sites proposant des dizaines de kilomètres de sentiers balisés, dont plus de 40 kilomètres de ski de fond, dix kilomètres de raquette et de randonnée pédestre facilement accessibles.

La ville de Rivière-Rouge est fière de ses beaux parcs :

Le parc Liguori-Gervais, situé sur le chemin de la Rivière Sud dans le secteur Marchand, est le plus grand parc municipal de la ville. On y retrouve des terrains de balle, de soccer, de tennis, de jeux, la piscine municipale, un espace couvert pour des spectacles. Autrefois, chaque été, le parc était fréquenté par un grand nombre de participants à la Fête Champêtre, vers la fin juillet et le début d’août. En 2011, la ville de Rivière-Rouge a annoncé le retour de la Fête Champêtre.

Le Parc de la gare est aussi une halte routière, autant pour les cyclistes et les motoneigistes qui empruntent le Parc linéaire le P’Tit train du Nord que les automobilistes roulant sur la route 117. Ce parc est situé au kilomètre 127. On trouve sur le terrain du parc des tables de pique-nique, un parc de stationnement, quelques jeux pour les enfants, une fontaine.

Le Parc BMX de Rivière-Rouge a été construit avec l’aide de la ville de Rivière-Rouge, mais l’apport de jeunes cyclistes de la région fut primordial. Le site est homologué par la Fédération québécoise des sports cyclistes.

Deux sociétés d’histoire ont pignon sur rue à Rivière-Rouge : la Société d’histoire de Rivière-Rouge, fondée en mars 2008, réalise des activités de recherche, de partage des connaissances, de promotion et de conservation du patrimoine dans les environs des trois secteurs de la ville. La Société d’histoire du Canton Turgeon, créée le 28 novembre 2011, vise la mise en valeur des éléments historiques constituant le développement économique, politique, social et culturel passé du début de la colonisation jusqu’en décembre 2002 et ce, principalement dans le secteur de Ste-Véronique (anciennement Canton Turgeon*).

*Canton de Turgeon

Ce canton situé entre Mont-Laurier et Saint-Jovite est traversé au sud par la route 117 d’où partent quelques chemins vers le nord. Abondamment arrosé par une partie du réservoir Kiamika, au nord, son territoire est drainé par des cours d’eau qui se dirigent vers la rivière du Lièvre à l’ouest et vers la rivière Rouge à l’est. En plus de quelques habitations qui bordent des lacs, la population s’est concentrée surtout dans la municipalité de Sainte-Véronique, près du lac Tibériade. Adrien Turgeon (1856-1917). jésuite en l’honneur duquel ce territoire géographique des Laurentides a été nommé, est né à Terrebonne. Recteur du collège Sainte-Marie à Montréal, il eut le mandat de négocier en 1888, avec le gouvernement Mercier, le règlement des biens des Jésuites. Proclamation : 1900.

Secteur de Marchand de la ville de Rivière-Rouge

Entre La Macaza, à l’est et Lac-Nominingue, à l’ouest, sur les bords de la rivière Rouge, à 150 km environ au nord de Montréal, dans les Laurentides, on retrouve un vaste territoire encore passablement sauvage, couvert de forêts et de lacs, connu sous le nom de Marchand, Canton Marchand suivant l’usage local. Cette localité fait partie de la Municipalité régionale de comté d’Antoine-Labelle.

Toutefois, avec l’abandon du statut de municipalité de canton en mars 1991, ce dernier usage devrait bientôt disparaître. Municipalité créée en 1886, qui porte le même nom que le canton dans lequel elle se situe et qui a été proclamé en 1892, elle honore la mémoire d’un homme politique québécois, Félix-Gabriel Marchand (1832-1900), premier ministre du Québec de 1897 à 1900.

Monsieur Marchand avait fondé Le Canada français, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en juillet 1893, lequel absorbait, en 1895, son rival Le Franco-Canadien. On lui doit, de plus, quelques pièces de théâtre. Entre 1887 et 1892 il était président de l’Assemblée législative de la province de Québec.

La présence de nombreux lacs et de l’importante rivière Rouge a tout naturellement entraîné la création d’une station de villégiature et d’une base de plein air largement fréquentées. Les premiers habitants, arrivés sur les lieux vers 1880, provenaient surtout des comtés de Terrebonne, Deux-Montagnes et Montcalm.

Dans les environs du lac Castor on retrouve également les municipalités de L’Annonciation, de La Macaza et d’autres villages à environ 50-60 kilomètres au sud-est de Mont-Laurier. Le chemin de fer longe la rivière Rouge tour près du lac. Le territoire est arrosé également par les lacs Lacoste, McGill, Macaza et Caché.

Rafting Rivière Rouge

Rafting sur la rivière Rouge. Photographie libre de droits.

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *